• ¯\_(ツ)_/¯ !!

     

     

    pis

     

      On gagne sou après sou comme on cueille les pissenlits.
    Et encore, les pissenlits, on sait où ils poussent,
    mais les sous….

    Vassilis Vassilikos


        Le pissenlit, c'est un peu comme la vie.
    Au printemps, il symbolise l'espoir du renouveau et nous porte.
    Mais son amertume nous rappelle combien la vie
    peut être dure parfois et qu'il vaut alors mieux
    bien l'assaisonner si on veut l'apprécier.

     Guillaume Long

     

    pis

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    51
    Lundi 1er Juin à 01:20

    Bonjour ma chère Simone,



    Les pissenlits de ce printemps, n'étaient pas porteurs de bonnes nouvelles.
    Pour une fois, cette plante ne fut pas celle de l'espoir.
    Car nous nous sommes retrouvés tous plongés dans un internement, afin de nous protéger.

    Malgré tout, nombreuses sont les victimes qui ne pensaient pas être emportées par ce virus.

    Deux mois avant, il était complètement inconnu.
    Au début, ils furent nombreux les pros en blouse blanche, à dire qu'il ne s'agissait que d'une simple grippe.

    Ce mal a été revu à la hausse... au niveau du danger qu'il portait en lui.

    Très contaminant, il fallait tout simplement nous protéger de lui... en nous confinant.
    Sinon le taux de mortalité aurait été insupportable.

    Le choix d'arrêter toute notre économie, fut la solution apportée par nos dirigeants.
    Actes courageux mais nécessaires pour limiter la mortalité.

    Malheureusement, il y a des dégâts collatéraux, avec une augmentation du chômage.

    C'est difficile de faire comprendre aux employés de chez Renault...que lorsque les voitures ne se vendent plus, il n'y a plus d'argent qui rentre.
    Il y a donc des plans de restructuration.
    Sinon l'entreprise va dans le mur.

    La situation de toutes façons avant l'arrivée du Coronavirus, était déjà dramatique pour ce constructeur.

    Les gammes des véhicules n'étaient pas assez intéressantes sur le marché.

    Les voitures allemandes sont mieux placées, car de qualité supérieurs avec des bénéfices plus importants.

    C'est toujours dramatique de perdre son emploi.
    Personnellement, j'ai perdu le mien au moins trois fois.
    Ensuite je faisais de l'intérim.

    Puis j'ai eu la chance d'être embauché, à plus de cinquante ans...par une multinationale danoise.
    J'ai eu beaucoup de chance pour relever le montant de ma retraite.
    Mais sans les périodes de chômage, cette dernière aurait été plus importante.

    Cependant je ne me plains pas, car ma carrière était mal partie à partir des années 80.

    Donc je connais très bien les craintes vécues, lors d'une perte d'emploi.
    Systématiquement, il y a une rémunération moindre, en retrouvant un job.
    Le chômage rend les demandeurs d'emploi moins gourmands.
    Les employeurs sentent très bien la détresse des gens...pour leurs faire comprendre qu'ils ne sont pas en état de force.

    Pendant le plein emploi, il suffisait de changer d'entreprise pour être mieux payé.

    Après les années 80, même en en acceptant des salaires de misères, on ne parvenait pas à trouver une place fixe.

    La confiance du chômeur peu à peu s'effrite.
    Il se retrouve dans une grande détresse sociale.

    La grosseur du CV n'avait plus d'importance.
    C'est le moment où les cabinets de recrutement ont pris leurs essors.
    Passer par de tels organismes est terrible.

    On vous fait miroiter la place...en vous contactant plusieurs fois.
    Les déplacements vous coûtent chers, alors que l'oseille manque.
    Chaque fois l'écrémage réduit les postulants.
    Puis à la fin on vous dit que vous auriez pu faire l'affaire...mais qu'un autre avait un profil plus convainquant.

    Il faut donc repartir à zéro, en ayant dépensé de l'argent... et beaucoup de stress pour rien.

    Heureusement que les agences d'intérim sont là, pour que nous remettre dans le circuit du travail.

    Les pissenlits dans les prés et les jardins, sont plus nombreux que les emplois

     

     

    Après le déconfinement, peu à peu l'étau se desserre pour les restaurants et les bars.

    Les patrons vont pouvoir limiter les dégâts, en perdant parfois 50% de leur chiffre d'affaire.
    Les contrats d'étés seront moins abondants.
    Les jobs pour les étudiants seront réduits.

    Par contre, les gens doivent décompresser.
    Ceux qui ne sont pas touchés par un avenir noir, peuvent partir en vacances.
    Ils pourront même se rendre à l'étranger.

    Certaines pourront faire la merguez...pour revenir bien cuites dans leur région.


    Les gestes barrières seront plus ou moins respectés.

    Il faut espérer qu'en septembre, nous ne serons pas confrontés de nouveau à la virulence du Covid-19.
    Que celui-ci ne fut qu'un mauvais cauchemar, et qu'il est retourné chez lui...pour disparaître à jamais.

    Alors nous pourrons de nouveau nous séparer de nos masques...pour continuer de vivre en toute liberté.


    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.

     

    50
    Dimanche 31 Mai à 15:09

    Salut,

    Merde j'ai coupé tous les pissenlits.
    Le temps est super mais pas de sortie aujourd'hui .
    La sortie d'hier nous a  suffit à voir comment certains imbéciles se comportent.
    Bon Lundi de Pentecôte

    49
    Samedi 30 Mai à 21:00

    bonne soirée

    48
    Samedi 30 Mai à 14:45

    Bonjour ma Simone

    Sais-tu pourquoi; lorsqu'on laisse tomber un sou; sur le sol,il ne repousse pas ? Tout simplement parce qu'on se baisse trop vite pour le ramasser...mdr...quand aux pissenlits, ils poussent verts et si on les coupe à la base et qu'on les recouvre de terre, ils ressortent jaunes et délicieux à la consommation...ils sont purifiés.

    Bon week-end ma Simone avec des gros bisous 
    Méline

    47
    Samedi 30 Mai à 02:11

    Bonjour ma chère Simone,



    Avoir de l'oseille permet de voir venir le futur... sans se soucier.
    Le pissenlit à côté de cette plante qui désigne les billets de banque, ne fait pas le poids.
    Il n'assure pas de la même manière... des jours heureux.
    C'est souvent même le contraire... qui se passe.

    Lorsque l'on commence à manger des pissenlits dont l'amertume est reconnue, il est préférable de l'associer à un autre élément pour l'agrémenter.
    Cependant, il vaut mieux l'absorber dans une assiette...plutôt que de le manger par les racines.

    Le pissenlit a sur ce sujet, une mauvaise réputation.
    Il est d'une grande sinistrose...lorsque l'on en parle ainsi.
    Pourtant malgré son goût amer, il est comestible et connu pour ses pouvoirs médicinales.

    Cette expression morbide du milieu du XIX ème siècle, se baserait sur deux métaphores pour décrire la mort.
    La première image serait celle évoquée par le terme racine...qui impliquerait l'idée de n'avoir plus que l'accès aux racines des plantes pour se nourrir.

    Le choix du pissenlit fait peut être allusion à ce que cette plante pousse davantage dans les endroits humides, comme ceux des tombes fraîchement retournés.

    En effet, casser sa pipe signifie manger les pissenlits par la racine.

    Si l'argent poussait sur les arbres, cela se saurait depuis longtemps.
    Pour désigner l'argent, le blé ou l'avoine est un signe de richesse ...d'un passé plantureux d'agriculteurs.


    La terre a toujours rapporté le fruit de son travail.
    Avoir du blé signifiait donc posséder des réserves dans sa grange.
    Donc un certain capital... qui était représenté par les récoltes.


    A présent, ces réserves économiques sont mises en sécurité dans les banques.
    Ce qui permet de transformer la graine en billet.

    Certaines personnes gagnent leur pain quotidien, à la sueur de leur front.
    Ce qui signifie qu'il faut souffrir pour gagner sa vie.

    Mais il n'est pas la peine de se retrouver dans un champs, pour gagner son blé.
    Tous les travailleurs le perçoivent, en pratiquant divers métiers.

    Certains ne se salissent pas les mains... pour remplir leur compte bancaire.

    D'ailleurs ceux qui possèdent le plus d'avoine... sont ceux qui n'ont aucun rapport avec le travaux des champs.

    Au printemps, le pissenlit symbolise l'espoir.
    Lors de l'arrivée de la belle saison 2020, ce beau symbole avait pris du plomb dans l'aile.

    Le printemps fut beau... depuis l'observation derrière les fenêtres ouvertes.
    En effet, personne n'a vraiment pu profiter de sa venue, d'une manière sereine.

    Il fallait plutôt longer les murs, pour être certain de faire des vieux os.
    Cette période fut celle d'un internement de masse.

    La majorité des populations du monde, a vécu ce confinement général.

    En quelques jours, le Covid-19 invisible.... a mis en miette toutes les économies de la planète.
    A quoi servent les armes coûteuses si un simple virus peut paralyser le monde... et y laisser des séquelles financières douloureuses, pour les populations.

    Ce mal qui rôde sans laisser de trace fait peur.
    Il suit son parcours sinistre, avec une grande discrétion.

    Il frappe en plein jour, en ciblant ses victimes.
    Il a un faible pour aimer les vieux.
    Mais cet amour est vicieux, puisqu'il est comme le baiser mortel du cobra.



    Arrivé à la belle saison, les plus heureux furent les animaux.
    Sans la présence humaine, ils furent plus osés pour s'aventurer sur le territoire des hommes.

    Mais ce grand prédateur ressort peu à peu.
    Les bêtes affolées retournent dans leurs cachettes.

    Les petits oiseaux chantaient le beau temps revenu...et l'être humain disparu.

    Ce dernier commence a s'accommoder avec ses sales habitudes, après avoir repris du poil de la bête.
    Il reprend ses droits, en estimant que tous les espaces lui appartiennent.

    Si la belle saison fut ratée pour lui, il compte bien se rattraper sur l'été.
    Déjà il étend sa colonisation de masse.

    Il doit tenir compte malgré tout, d'un espacement entre ses congénères.
    Et sur le visage, porter un masque.

    Il ne peut plus faire tout à fait ce qu'il désire.
    Les gendarmes veillent.
    Et surtout les verbalisations sont douloureuses.


    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.

    46
    Jacqueline
    Vendredi 29 Mai à 20:19

    Vous souhaitons une très belle fin de semaine Simone  ou plutôt un très bon week-end de PENTECÔTE . Ce sera donc un lundi férié wink2heclown donc une    "grasse mat

     assurée "   clown

    Profitez en bien  . Faites ,  le plein de vitamine D.

    @ bientôt

    45
    Vendredi 29 Mai à 12:15

    coucou avec un beau ciel mais pas trop chaud car on  du vent frais ......

    et vive la technologie ...ok je sors , bisousssss

    humour et d rision en images

    44
    Vendredi 29 Mai à 00:14

    Bonjour ma chère Simone,

     


    Les pissenlits remplissent plus facilement les saladiers...que les sous dans un porte monnaie.

    Si l'argent poussait dans les champs, nous serions nombreux à se marcher sur les pieds... pour récolter le butin.

    Normalement, lorsque je me rends dans les bois pour y ramasser du muguet...il y a longtemps que les visiteurs ont dépouiller l'endroit.
    Il en est de même pour remplir son panier de champignons.

    Chaque fois, je reviens bredouille.

    Heureusement avec la retraite qui tombe à la maison, je suis assuré d'avoir ma pension.
    L'avantage de cette régularité de mes gains...ne m'apporte jamais une agréable surprise.
    Il n'y a jamais un treizième mois ou une prime quelconque.

    Nous devons faire avec ce que nous touchons.
    Même si ma pension n'est pas très importante, je ne me plains pas.

    Trop de pays dans le monde, ne possède pas de service qui permet aux personnes les plus âgées... d'avoir un petit revenu.

    En général, les gens qui se plaignent ne sont pas les plus démunis.

    En France, les gens aiment comparer ce qu'ils touchent par rapport aux autres.
    Ils ont la sale habitude de considérer que si ils ont un euro de moins que le collègue de travail, il y a quelque chose de louche.

    Une jalousie d'être spolié est permanente...aussitôt que leur salaire flirte trop avec des gens qu'ils considèrent d'une autres classe sociale.

    Cette envie maladive est particulièrement un mal français...qui me fait chaque fois honte.

    Parfois les conversations deviennent indécentes...par rapport à des personnes qui touchent le minimum social.

    Qui n'a pas entendu des gens gémir de payer trop d'impôts...et de dire à ceux qui n'en règlent pas, d'avoir de la chance.


    Il y a vraiment des gens qui n'ont aucune délicatesse.

    Lorsque les discutions tournent sans arrêt autour de l'argent, je suis mal à l'aise.

    Le but de la vie ne se chiffre pas que par des billets de banque.
    Il y a tellement d'autre sujets importants.

    Le français veut savoir combien gagne son voisin.
    Si celui-ci touche nettement moins que lui, il est satisfait.
    Si c'est le contraire, il sera malade pour le restant de sa journée.

    Cette envie démente me désole chaque fois.

    Personnellement, j'aime bien savoir que les gens gagnent plus que moi.
    Je suis heureux pour eux, et je ne fais aucun rapport avec mes gains.

    Tant mieux pour ceux qui gagnent bien leur vie.

    Dans ma famille, je suis rassuré lorsque quelqu'un a un bon salaire.
    Lorsqu'on aime vraiment les gens, on ne peut être que content pour eux.

    Parfois, je me demande si je suis normal.
    Car les gens ne comprennent pas... que je prête si peu d'importance aux sous.

    Qu'est ce que ça peut me faire qu'un monsieur gagne dix fois mon revenu.
    C'est son problème.
    Autant avoir de nombreux milliardaires dans notre pays...pour engraisser le budget de l'Etat, et pour créer des emplois.


    Même si ces derniers possèdent des avocats fiscalistes, il y a toujours une partie qui vient gonfler le ministère des finances.

    J'ai plus de chance de faire fortune en ramassant des pissenlits.
    Au moins je pourrai les manger en salade, accompagnés d'un œuf dur et de lardons fumés....en dépensant peu.

    La vraie fortune est lorsque nous avons de l'oseille à ne plus savoir quoi en faire.

    Posséder du blé est aussi une manière de pouvoir vivre tranquillement, en étant à l'abri d'une infortune.

    En avoir suffisamment pour rendre jaloux Crésus, serait miraculeux.

    Pour gagner des thunes, il faudrait que je gagne au loto.
    Et que la somme soit rondelette....afin d'assurer tous mes caprices et mes désirs.

    Le problème avec le flouze, c'est que plus nous en avons...plus nous en demandons.
    Ce qui fait que même en étant nanti, jamais nous ne sommes contents.

    C'est une addiction à l'argent...qui finit par rendre radin.

    Le pauvre n'a aucun désir... qu'il puisse espérer atteindre.
    Il doit se contenter de peu...ou se satisfaire de pas grand chose.

    J'entends déjà tous les rupins dire qu'après tout, le misérable est plus heureux que le riche.
    Il n'a déjà pas peur qu'on lui vole son argent.

    De plus, il n'a pas de soucis à se faire...avec l'utilisation de ce pactole qui surtout ne doit pas perdre de la valeur.
    Il faut donc que le pognon rapporte un maximum...sans prendre le risque d'une perte financière.

    Décidément, les miséreux sont chanceux.
    Ils n'ont rien à mettre en bourse ou à jouer à la roulette.

    Ce n'est pas facile tous les jours d'être dans l'opulence.
    La valeur d'un objet n'apporte aucun plaisir...puisqu'il ne demande aucun effort.


    Les personnes sans le sou ont bien de la chance...de ne pas avoir à choisir.
    Puisqu'elles ne peuvent acheter que le nécessaire.

     

    En fin de compte, je me satisferai d'une petite récolte de pissenlits....faute d'avoir des radis.



    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.

    43
    Jeudi 28 Mai à 19:00

    bonne fin de journée

    42
    Jeudi 28 Mai à 11:19
    41
    Jacqueline
    Mercredi 27 Mai à 20:26

    A propos ,

    Nous vouvoyons , nous ne faisons pourtant pas partie des   " Chabada  Prout Prout "  nous rassurons quelques personnes qui ne comprennent pas .

    N'avons pas de blog, ne sommes sur aucun réseau social , et , avons toujours eu du respect c'est ainsi , nous ne changerons plus à nos âges .

    C'est  simplement une réponse , suite à quelques  remarques  " reçues en privé " .

                                 (Chacun fait, fait, fait c'qui lui plaît, plaît, plaît)   wink2 même ne commenter que  par ici . C'est notre choix .

    Passez une belle fin de soirée Simone , et surtout une très belle fin de semaine . Le soleil sera au RV . Que du bonheur .

     

     

     

      • Jeudi 28 Mai à 11:21

        hello

        @motivstory    Citation succes     Liberté financière     Générer de véritables revenus    Indépendance financière

    40
    Mercredi 27 Mai à 17:05

    Bonjour Simone , je n'ai jamais mangé de pissenlits en salade , je les laisse a ma tortue qui aime bien ça , mon petit jardin en est plein ce n'est plus du gazon que mon mari avait semé mais pas grave Franklin ( ma tortue ) il faut bien qu'il mange ( c'est un male ) mais je lui achéte aussi de la mache et il aime les endives , il faudrait que je fasse pousser de la salade en fait ! J'espére que tu vas bien , prend soin de toi avec le virus qui n'en fini pas de partir ! A bientot , bisous 

    39
    Mardi 26 Mai à 20:44

    un coucou ici et j'espère que tout va bien?

    38
    Mardi 26 Mai à 00:36

    Bonjour ma chère Simone,


    La différence entre une voiture âgée et une qui le demeure moins...se fait ressentir surtout sur le contrôle technique.

    Par les temps qui courent, de grosses primes seront donnée pour booster l'achat des automobiles.
    Ce qui est très bien.

    Mais pour la personne qui compte sou après sou...ce sera impossible de pouvoir bénéficier de ces prix qui seront alléchants.

    A moins de faire un crédit.
    Arrivé à un certain âge, il est difficile de se mettre un tel poids financier sur le dos.

    C'est là que l'on s'aperçoit... que nous sommes dans la catégorie de la France d'en bas.
    Il est impossible de se payer une voiture neuve à moitié prix...à cause de ce manque d'argent.

    Les pissenlits remplissent plus vite un saladier...que les sous ne le font pour un compte bancaire.

    Mon beau frère me sort souvent des âneries.
    Il me dit de vendre mon auto qui fonctionne très bien avec 45 000 km au compteur.
    Comme elle a 13 ans, elle ne vaut plus rien à l'argus.

    Il ne sais plus ce que représente le prix d'une auto...pour une maigre retraite.

    Faut dire qu'il n'a plus la même vision des choses...car il vit dans un autre monde.

    Je pense néanmoins qu'il me sort de telles bêtises, pour me faire marcher.
    Chaque fois je lui dis que ma voiture ne vaut plus un clou sur le marché.
    Et que comme je ne fais que 1000 kilomètres par an...peu m'importe le prix du carburant.

    Enfin, tant que celui-ci n'atteint pas des niveaux astronomiques.
    Mais ce n'est pas le cas à présent.

    Donc, pourquoi je changerais mon véhicule... qui est pour ainsi dire neuf.

    Le temps que je rembourse l'emprunt si celui-ci m'était accordé....me projetterait à un âge où je ne pourrais peut être plus conduire.

    Car il arrive par prudence qu'il faut abandonné le volant, pour la sécurité des autres.

    C'est un cap difficile à passer...car cette décision est lourde de conséquences pour s'alimenter en denrées alimentaires.

    Je suis loin de tous les magasins.
    Je suis obligé de faire au moins deux kilomètres...pour me rendre à la grande surface la plus proche.
    Ensuite, il faut pouvoir ramener toute les marchandises.

    Lorsque sera venue cette heure, je sais que ce sera très dur.

    Voici encore ce qui fait la différence entre un vieux sans le sous, et une personnes aisée.
    Ce problème d'approvisionnements ne cause aucun soucis...à l'individu qui a un joli pactole.

    Comment faire pour ramener mes packs d'eaux plates et pétillantes, sans prendre un chariot personnel.
    Il faut prendre en compte la pente de la route.
    Pour me rendre chez '' Intermarché '' la pente est à ma faveur.
    En revenant de mes courses, c'est le contraire.

    Je peux éventuellement me mettre dans le caddie pour la descente... en catastrophe.
    Mais il ne faudrait pas que j'ai un accident de chariot.

    Pour revenir, ce dernier serait difficile à pousser.
    Je risquerais même de passer sous les roues.

    Tous ces petites problèmes de la vie...ne sont pas vécus par les gens aisés.

    C'est dur de vieillir dans ce monde... où seul l'argent permet vraiment de s'en sortir.

    Il faut évidemment tout d'abord conserver sa tête sur les épaules.
    Pour l'instant malgré des neurones peu réactifs, je peux considérer que je ne suis pas à plaindre.
    Cette manière de positiver est très bonne, pour mener mon chemin.

    Certes, je ne fais pas mon âge.
    Mais l'intérieur de mon corps est usé.
    Mes poumons sont touchés.
    Mon rein, est seul pour faire le boulot.
    Je suis une personne à hauts risques sanitaires, en face du virus.

    Je cumule derrière mon image de ''jeune homme'', des lacunes de santé.
    De plus, je les minimise, car je me sens encore capable de faire de gros et lourds travaux.

    Donc derrière cette carapace de travailleur résistant, se cache un être fragile.
    Lorsque mes médecins me demandent si je fais des exercices.
    Je dis que je réalise des marches de ¾ d'heure.

    En fin de compte, je travaille en position statique.
    Mais je ne peux pas dire que je suis sédentaire...puisque je remue pour bricoler.

    Lorsque je soude, le gaz inhalé est très mauvais pour les petites bronchioles de mes pompes à air.

    Lorsque je meule, les particules inspirées sont très mauvaises pour mes poumons déjà en mauvais état.

    C'est pour cette raison que j'espère avoir terminé mes travaux... cette année.

    L'an prochain, je reprendrai des balades...pour renforcer ma santé.

    Qu'on soit riche ou misérable, le tabagisme fait les mêmes dégâts.

    Les emphysèmes s'installent sans tenir compte du niveau social.
    Reste à savoir si le mien fut causé par l'amiante... que j'ai croisé dans ma vie professionnelle.
    Une chose est certaine, je ne peux pas nier avoir fumer abondamment... pendant plus de quarante ans.

    Les années passent très vite.
    Les présentes ont l'impression d'accélérer.
    Une décennie ne représente guère de temps.
    Et pourtant en arrivant à 82 ans passés, il est difficile de s'estimer jeune...même si dans la tête l'âge n'a pas eu un effet de vieillesse.

    Le vieil enfant que je suis... accepte mal de vieillir.
    Car mes neurones réagissent par un refus.

    Pourtant lorsque je me baisse pour ramasser un objet....j'ai les mêmes difficultés qu'un petit vieux.

    Il faut donc accepter son âge...sans pour autant renoncer à l'éternel jeunesse de l'esprit.


    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.



     

    37
    Lundi 25 Mai à 23:29

    j'espère que tout va bien ....a bientôt

    Bonne nuit GIFs. 67 images animées. Télécharger gratuitement!

    36
    Dimanche 24 Mai à 15:52

    pas évident de se coiffer lorsqu'on a peu de cheveux...t'es adorable

    35
    Dimanche 24 Mai à 15:30

    j'aime beaucoup les jeunes pousses de pissenlit en salade avec des œufs durs...le temps passe bien vite...je suis de plus en plus lente en rapport avec le temps...merci pour tes gentils mots.. passe une bonne soirée...amicalement

    34
    Vendredi 22 Mai à 16:13
    =^..^=

    Et on finit par manger les pissenlits par les racines !

    Et dire que cette année , je n'ai même pas fait de gelée de pissenlits . Mémé disait que c'était le miel des pauvres .

    Bonne fin de semaine ma Simone

    Gros bisous tout plein et tout plein de Gros bisous

    SOUFFLER, SOUFFLER, SOUFFLER - Blog de creationmartine

    Photo De Pissenlits Et De Souris - 5D Kit Broderie Diamants ...

    33
    Vendredi 22 Mai à 16:08

    bonne fin de semaine ...ciel gris depuis ce matin et la pluie est arrivée .....

    encore 23° ...bisous

    32
    Vendredi 22 Mai à 01:01

    Bonsoir ma chère Simone,



    Le pissenlit est une plante qui n'est pas toujours apprécié par nos concitoyens.
    Il possède un petit goût amer.

    Celui-ci peut être agrémentée d'un accompagnement d'oeufs durs, et de lardons pour en faire une salade.

    Ce mélange est alors délicieux.

    Malgrés tout, le pissenlit est le mal aimé de la gastronomie.

    D'ailleurs nous ne le mettons pas en valeur, lorsque nous disons:

    - '' Manger les pissenlits par la racine..! ''.

    Cette expressions n'est utilisée que pour cette plante robuste, qui pousse un peu n'importe où.
    Nous pourrions utiliser des carottes ou des navets, pour la même image noire.

    Le pissenlit est un peu aigre, comme l'est parfois la vie.

    Il est aussi appelé dent de lion.
    La plante est sans doute originaire de l'Europe de l'Ouest.
    Elle est riche en fer, calcium, manganèse, vitamines C et D, acide gras ou encore en anti-oxidants.

    Son usage en complément alimentaire est reconnu, pour traiter le manque d'appétit.

    Mais aussi pour améliorer les fonctions hépatites, urinaire ou bilaire.
    En plus il contribue à prévenir l'apparition de calculs rénaux.
    Il est donc conseillé de consulter votre médecin, avant de commencer une cure de pissenlits.

    La plante a donc des pouvoirs non négligeables pour la santé.

     

    En cas de calculs biliaires ou d’obstruction des conduits biliaires, consulter un professionnel de la santé avant de prendre du pissenlit.

     

    Les personnes allergiques aux plantes de la famille des astéracées (aster, marguerite, chicorée, etc.) peuvent être sensibles au pissenlit.

    À noter cependant que l’allergie aux pollens de ces plantes... n’entraîne pas automatiquement une allergie à leurs autres parties (feuilles, racines).

    Par contre, la sensibilité cutanée peut se manifester même au contact avec des tisanes de ces plantes.

     

    Autour de l'an 1 000 de notre ère, les médecins arabes mentionnaient déjà les vertus médicinales du pissenlit dans leurs écrits.

    Plusieurs tribus amérindiennes comme les Iroquois, l’employaient pour soigner plusieurs malaises.
    On fait également mention de l’usage du pissenlit... dans un herbier britannique datant du XIIIe siècle.



    Le pissenlit a principalement été utilisé pour traiter les troubles du foie et de
    la vésicule biliaire, mais aussi en cas d'anémie, de fièvre, de rétention d'eau, de rhumatismes, de problèmes rénaux et cutanés.

    En Chine, on emploie la variété 
    Taraxacum mongolicum depuis très longtemps, pour traiter l’hépatite, le cancer, diverses affections ainsi que pour améliorer la résistance immunitaire aux infections des voies respiratoires.
    L’usage du pissenlit est reconnu dans de nombreuses 
    pharmacopées officielles (Inde, Autriche, République tchèque, Grande-Bretagne, Allemagne) et il a déjà fait partie de la pharmacopée américaine.

     

    Le nom français du pissenlit fait vraisemblablement allusion aux propriétés diurétiques des feuilles.

    Le nom anglais, dandelion, qui vient du français (dent-de-lion), du grec (leontodon) ou du latin (dens leonis), fait référence à la forme très dentelée des feuilles.

     

    Le pissenlit (Taraxacum officinale) ou horloge du berger, est une plante très répandue en Europe.
    Bien qu’elle soit souvent considérée comme une mauvaise herbe, elle renferme plusieurs principes actifs naturels au niveau de ses feuilles et de ses racines.

    En plus de ses qualités gustatives, le pissenlit est réputé pour ses vertus détoxifiantes.
    En phytothérapie, il est souvent préconisé pour favoriser la digestion, le drainage de l’organisme l’élimination des déchets ou encore la détoxication du foie.

     

    Très répandu en Europe, le pissenlit est souvent considéré comme une herbe qui envahit rapidement les jardins, les espaces verts et les champs.

    En effet, grâce à la formation d’aigrettes à la suite de la floraison, cette plante a la particularité de disperser facilement ses graines.

     

    Malgré sa mauvaise réputation chez les jardiniers, le pissenlit présente un fort intérêt pour les herboristes, les phytothérapeutes et les chercheurs.

    De nombreux principes actifs ont été identifiés dans les feuilles et les racines du pissenlit.

    Le pissenlit pousse non seulement en Europe, mais aussi en Amérique du Nord et en Afrique.

    Si cette plante vivace se développe plus facilement dans les zones humides, le pissenlit est capable de s’adapter à de nombreux climats et à différents types de sols.

     

    Le pissenlit est une plante à tige creuse. Il possède de longues racines et de longues feuilles vertes à la forme recourbée.

    Lors de la période de floraison entre mai et novembre, le pissenlit donne des fleurs jaunes et plates.

    Celles-ci se transforment ensuite en une boule blanche composée d’aigrettes.

    En s’envolant, les aigrettes du pissenlit permettent de disséminer les graines de la plante.

    Les feuilles et les racines du pissenlit sont des parties très prisées en phytothérapie en raison de leur richesse en composés bio-actifs.


    Cette plante représente de nombreux intérêts...pour celles et ceux qui la connaissent mieux.
    Pourtant elle possède une mauvaise renommée.


    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.

     

     

    31
    Jeudi 21 Mai à 17:05

    La deuxième citation est exceptionnelle , pleine de vérité et de sagesse .
    Bises

    30
    Jeudi 21 Mai à 17:00

    Bonsoir ma Simone

    Un petit coucou pour te souhaiter une très agréable soirée

    Ici il fait très chaud 38°

    Gros bisous ma douce amie 

    Méline

    29
    Jacqueline
    Jeudi 21 Mai à 16:53

    Une petite astuce , en passant

    Si le cœur vous en dit ou plutôt l'envie de faire un gâteau au yaourt .

    Remplacer l'huile conseillée dans la recette par de  la  "bonne crème épaisse  "

                        . "Une tuerie "  comme disent les jeunes.

                              Nous avons même aussi rajouté quelques zestes de citron râpés .

     Ensuite,  faire une bonne marche un peu plus soutenue  aux étangs wink2clownhe

    Je sais , je sors  smile

    28
    Jacqueline
    Jeudi 21 Mai à 16:24

    Bonsoir Simone

    Vous souhaitons une très belle fin de semaine . Pour nous, elle va continuer  avec nos balades à vélo ou en (comme vous le sentez ) wink2  et aussi à  randonner   . Sommes  fortement étonnés , allant faire nos achats  les masques tombent comme " les obus à Gravelotte "  . Alors qu'auparavant , ils étaient introuvables .Notre voisin entrepreneur,  nous a en offert  "de 2 sortes "   , la pneumologue  également ,. Leclerc nous en a proposé par lot de 10  (5 paquets ) contre paiement  Décathlon idem ainsi que Leroy Merlin .Ils devaient être bien stockés quelque part tous ces masques  ?  ou alors eux aussi attendaient sagement le déconfinement . ^^

    Et , la région assure qu'elle  va nous en fournir prochainement . Comme " c'est bizarre "  comme le  disait si bien  Louis Jouvet .

    Enfin , nous ne risquons pas de manquer de munitions wink2heclown.C'est mieux  ainsi .

    Vous espérant , en pleine forme , nous réitérons notre souhait. Passez une très belle fin de semaine . Prenez,  surtout,  toujours bien soin de vous .

    Nous 2 

      • Jeudi 28 Mai à 11:54

         

        Merci à @businessinternet_ Télécharge GRATUITEMENT le Livre "L'indépendance Financière Pour Tous" d'Aurélien Amacker, entrepreneur à succès sur le web et découvre tous ses secrets et conseils pour atteindre l'indépendance financière. Toi aussi, tu peux atteindre ta liberté financière ! #entrepreneur #libertefinanciere #livregratuit

        cinq jours sans pouvoir communiquer ....silence complet ...au secours !

      • Jacqueline
        Mercredi 27 Mai à 17:57

        Bonsoir Simone

        Mon époux m'a avisé de votre mail .

        J'ai eu,  j'avoue un peu  peur ,  que vous ne soyez malade à votre tour . OUF!!!!

         Hélas , les " masques tombent  " , jonchant  les trottoirs ,  obstruant les caniveaux, certains oubliés volontairement dans les caddies  et j'en passe .  C'est une honte,  quand on pense au personnel  chargé  de trier  les poubelles .  Ils sont encore plus à risque avec de telles incivilités . 

        https://actu.fr/societe/coronavirus/deconfinement-tissu-jetables-faire-ses-masques-usages_33620730.html

        Les amandes devraient être faramineuses  cela ferait réfléchir à 2 fois .

        Vous souhaitons Simone,   une très belle fin de semaine " en avance"  mais sommes actuellement bien occupés et cela risque de perdurer . De temps à autre, prendrons le temps d'un p'tit  coucou  "mon époux ou moi" .

        Prenez toujours surtout  bien soin de vous et MERCI pour l'info .

         

         

         

         

      • Jacqueline
        Jeudi 21 Mai à 18:34

                     Les masques  tombent comme à Gravelotte .

        La comparaison est un peu déplacée , je sais .  

                           Je vais encore faire bondir " la critique facile  "

        Peu m'importe , j'assume ........

         

         

      • Jeudi 21 Mai à 17:15

        Sunset Silhouettes

        Hello

    27
    Jeudi 21 Mai à 15:54

    Salut

    Super beau temps avec 28°.

    On est allé se balader hier mais aujourd'hui c'est repos.

    Bonne journée

    26
    Jeudi 21 Mai à 00:07

    Bonjour ma chère Simone,


    Lorsque nous sommes à la retraite, nous sommes presque certains de toucher nos sous.
    Sauf qu'il est toujours possible qu'une grosse crise financière, oblige les dirigeants à prendre des mesures guère faciles.

    Les grecs par exemple, ont vu leur pension perdre 25 %.

    Heureusement, notre pays demeure plus sûr.
    Il est cependant affaibli, avec la crise sanitaire d'aujourd'hui.

    Sinon la place de retraité est tout de même un grand avantage.
    Nous ne risquons pas de perdre notre boulot.
    Rien que ce fait est très rassurant.

    De plus, il est peu probable...que nos retraites soient amputées.

    Nous sommes une population de privilégiés.
    Souvent le retraité possède une maison avec un jardin...dont les traites sont payées.

    Il possède en général, un pouvoir d'achat confortable.

    Ce sont les vieux qui gagnent le plus, et ce sont eux qui ont le moins de besoins.
    Ils aident malgré tout souvent leurs enfants et petits enfants...qui ont des soucis d'argent.

    Le pensionné est un personnage qui sait déjà à l'avance...ce qu'il touchera durant l'an.
    Car il n'y aura pas d'intéressement, ni de prime de fin d'année.

    Je parle évidemment pour le retraité courant... qui ne possède ni des immeubles ni des biens qui lui rapportent.

    Il est reconnu que plus on devient vieux, plus on compte nos sous.
    Personnellement, je fais des calculs pour savoir où j'en suis.
    Mais ce n'est pas encore une phobie.

    Les anciens ont toujours peurs de manquer de quelques choses.
    Alors qu'ils sont les gens qui ont pour ainsi dire tout.

    Ils craignent de signer un chèque.
    Certains seraient capables de dormir sur leurs sous.

    Ma voisine de 88 ans, touche le minimum vieillesse.

    Je lui viens donc souvent en aide, en lui réalisant des travaux gratuitement.

    Je suis économe sans être pingre.
    Tout du moins pour le moment.

    L'argent ne fait pas le bonheur, mais il évite bien des soucis.
    Celui qui a pondu cette phrase, ne devait pas être dans le besoin.

    Bizarrement, plus les gens possèdent de l'argent, plus ils en veulent.
    Ils y sont tellement attachés qu'il est difficile pour eux de partager.

    Pourtant, ils ont suffisamment de quoi vivre, jusqu'à la fin du chemin.
    D'autant plus qu'ils dépensent nettement moins....qu'en active.

    Mais pour eux, un sou est un sou.
    Il faut toujours penser aux lendemains...qui pourtant se réduisent comme une peau de chagrin.

    L'argent est véritablement ce qui intéresse la plupart des gens.
    Il en faut pour vivre, et s'offrir des envies.

    Souvent l'on entend parler de gens qui possèdent un certain niveau de vie.
    Il arrive que ceux-ci malheureusement le perde.

    Je ne comprends pas pourquoi ceux qui mangeaient du caviar...ne pourraient pas se satisfaire de plats plus populaires.

    Lorsqu'on a moins de sous, il faut faire avec.
    Ce n'est pas honteux de manger plus simple, ou de voyager en seconde.

    Il y a toujours du snobisme qui traîne.

    Je ne parle pas des caprices d'une star...qui est outrée si elle voit la même tenue sur une autre personne.
    Ces gens ne se considèrent plus comme 'étant de la race humaine.
    Elles se prennent pour des déesses ou des dieux.

    Souvent odieuses avec le personnel....elles ont oublié le temps où elles étaient encore dans l'ombre.

    Evidemment, lorsque ces gens se retrouvent hors de la lumière, elles dépriment.

    A première vue, c'est beaucoup plus difficile de perdre cette visibilité... par rapport à la populace.

    Actuellement, nous voyons par ces temps de pandémie, les véritables acteurs indispensables pour la bonne marche du pays.
    Ce ne sont pas les gens qui touchent les plus gros salaires.
    Au contraire, ces dernier flirtent avec le SMIC.

    Et pourtant, ceux qui nous sauvent la vie, méritent une réelle reconnaissance à tous les biveaux.
    Ceux qui nous nourrissent aussi.

    Notre société a mis en lumière, toutes ces travailleuses et travailleurs au grand jour...qui nous permettent tout simplement de vivre.

    Ce qui n'est tout de même pas anodin.


    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.

     

     

    25
    Mercredi 20 Mai à 14:54

    Salut,

    Il fait beau avec 25°, c'est un super temps.

    C'est super d'avoir la famille pour son anniversaire.

    Ce soir rendez vous chez le coiffeur.

    Bonne journée

    24
    Mercredi 20 Mai à 09:08

    Bonjour ma Simone 

    Un petit coucou pour te souhaiter un très bon et long week-end

    Gros bisous 

    Méline

    23
    Mercredi 20 Mai à 00:53

    Bonjour ma chère Simone,


    Ce n'est pas facile de gagner des sous.
    Surtout lorsque la profession n'est pas très bien rémunérée.
    Il faut alors dans ce cas, bien compter son argent...pour ne pas dépenser plus que ce que l'on gagne.

    Pourtant dans mon entourage, j'ai connu des personnes qui ont commencées leur vie avec pas grand chose.
    Et qui pourtant sont parvenues à bâtir un petit empire.
    Pendant une trentaine d'années, leur vie fut celle de ne prendre aucun plaisir.


    Après tant d'efforts, ces gens sont aujourd'hui jalousés.
    Pourtant ce qu'ils on construits, ils le méritent.

    D'autres personnes qui aujourd'hui les jalousent, ne comptèrent pas leurs dépenses.

    Cette jalousie est la malvenue, car ces personnes ont choisi de chanter pendant tous les étés.
    Elles vivaient en profitant de tout, sans trop regarder.

    Parfois il faut choisir.
    Il faut se serrer la ceinture pendant les plus belles années.
    Ou au contraire vivre le jour le jour, en profitant au présent de ce qu'il  est possible de se payer.

    Il y a bien entendu, ceux qui naissent avec une cuillère en argent dans la bouche.

    La richesse dans ce cas, est comme une maladie contagieuse.
    Les enfants de riches possèdent déjà les moyens de vivre, avec une grande aisance.
    Mais ils ne connaissent pas la valeur de l'argent.
    Certains finissent sur la paille, car ils ont trop flambés.

    Il y a les pauvres qui sont devenus riches.
    Et les riches qui le sont restés.
    Entre ces deux positions, les premiers seront traités de parvenus.
    Les seconds de gâtés.

    L'argent cloisonne bien souvent les gens... dans différentes couches sociales.

    Il y a aussi le riche qui s'est appauvri.
    Soit par une mauvaise gestion de l'entreprise héritée, soit en menant grande vie.
    J'ai connu un maroquinier qui possédait une entreprise de 300 personnes.

    Papa lui avait donné les commande de l'entreprise....qu'il fit couler.

    Evidemment, l'homme aimait se montrer avec de jolies femmes dans sa Ferrari.

    Il se garait en double file dans la petite ville, car il était le monsieur qui ne craignait pas la marée chaussée.
    C'était encore le temps des privilèges et des intouchables, dans les années 70.

    Mais peu à peu son entreprise a culbuté dans des difficultés....qui lui furent fatales.
    Le jeune patron faisait moins le beau.

    C'est triste d'en arriver là.
    Surtout pour les travailleuses... qui se sont retrouvées sans emploi.

    Il y a aussi le pauvre qui veut faire croire qu'il est plus riche qu'il n'est.
    Celui-ci en général ne dupe pas le monde bien longtemps.

    Je me souviens avoir vu un jour à la télé, un individu qui vivait dans une chambre de bonne dans les beau quartier de Paris.
    Son grand plaisir était de sortir par la grande porte.
    Cette sortie lui donnait l'impression d'être important.
    C'est à dire paraître.

    Ce que je trouve complètement absurde.

    Je crois qu'il vaut mieux faire avec ce que nous avons.
    Se payer un petit plaisir sans se ruiner...de temps en temps.
    Certes, l'on passe inaperçu au sein de la société.
    Mais réussir sa vie n'est pas obligatoirement épater la galerie.

    Il faut vivre pour soi-même, sans tenir compte de ce que pensent les autres.

    Je n'ai jamais rêvé d'avoir une belle auto.
    Ma vie fut simple et le restera.
    Même si décroche le gros lot au loto.
    Il m'arrive parfois de faire une grille, sans attendre le moindre gain.

    Je me dis à chaque fois...que si le ciel le désire, il me choisira.
    Pour l'instant, je n'ai pas eu de ses nouvelles.

    Je joue rarement.
    Je ne suis pas un adepte des jeux de grattage.
    Je vois parfois de pauvres gens... acheter des liasses de tickets à gratter.
    Ces personnes ne font du bien qu'aux finances de l'Etat.

    Je ne possède aucune addiction.
    Je peux donc vivre copieusement, avec ma petite retraite.

    Faut dire que je ne pars jamais en vacances, depuis que je vis seul.
    J'arrive tout de même de temps en temps à me faire plaisir, en achetant des choses qui me donnent une grande joie.

    Je suis obligé parfois d'attendre plusieurs mois, pour m'offrir des cadeaux qui sont onéreux pour mon budget.
    Mais il faut faire avec ses moyens.

    Et lorsque j'ai la possibilité d'obtenir le fruit de mes économies, celui-ci possède une grande valeur à mes yeux.

    Les gens qui peuvent tout s'offrir sans compter, sont souvent blasés.

    Ils ne connaissent pas ce bonheur qui fait battre le cœur, lorsqu'il faut ouvrir un colis.
    Cette sensation forte, n'est accessible que pour les gens peu argentés.
    Mais pour les pauvres, ces joies sont incommensurablement plus fortes.

    Ils en connaissent les sacrifices... qu'ils ont été obligés de faire.
    Et surtout la patience qu'il a fallu déployer, pour atteindre la somme requise pour se payer un objet.

    Evidemment en restant dans le domaine du possible.
    Car cette limitation budgétaire, ne permet pas de faire des folies.

    Mais le fait de n'être pas envieux, permet de vivre bien sa modeste situation.
    Je ne porte aucune haine envers les gens fortunés.
    Au contraire, tant mieux pour eux.

    Je ne suis jamais dans le rouge, avec ma banque.
    Je suis une fourmi dans ce monde de la consommation.
    Certes, mes vêtement ne sont pas d'une marque connue.
    Ma montre me donne l'heure, sans que je sois obligé d'admettre que j'ai gâché ma vie.

    Le snobisme ne fut jamais mon truc....et donc ne le sera jamais.

    En fin de compte, je suis heureux dans mon monde, où peut de gens ne rentrent.
    Parfois d'ailleurs, ils ne comprennent pas mon bonheur.

    Mais celui-ci est tout simplement guidé... par une grande sagesse.



    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.


    22
    Mardi 19 Mai à 21:39

    Coucou maidèlè

    Deux belles citations

    La deuxième est tellement vrai.

    Bonne soirée

    Bisous Aimée

    Les 15 photos les plus drôles du Comedy Wildlife - Depuis mon hamac

    Fleur de pissenlit et aigrette, photo humour comique

    21
    Mardi 19 Mai à 11:47

    Salut

    J'ai bien compris le message du pissenlit .

    Le temps est chouette avec un beau soleil.

    Bonne journée

    20
    Mardi 19 Mai à 09:07

    Bien les petits messages ,bonne journée ☼

    Fichier

    19
    Jacqueline
    Mardi 19 Mai à 09:01

    Le message du Pissenlit est…

    Le message du Pissenlit est de ne jamais baisser les bras, même si ceux autour de vous essayent tout le temps de se débarrasser de vous. Persistez, et souvenez-vous de la joyeuseté d’une journée d’été lorsque les choses semblent ternes ou noires.

    Et , voilà wink2heclown     yes

    18
    Jacqueline
    Mardi 19 Mai à 08:53

     

    Quel sens à la fleur de Pissenlit ?

    L’humble et banal Pissenlit à une surprenante quantité de sens. Le pissenlit veux dire :

    • La guérison d’une blessure émotionnelle ou physique
    • L’intelligence, particulièrement dans un sens émotionnel et spirituel
    • La chaleur et la puissance du lever de soleil
    • Survivre à tous les défis et les difficultés
    • Bonheur durable et joie rajeunissante
    • Que votre vœu soit exaucé

    Puisque le Pissenlit peut s’épanouir dans des conditions difficiles, il n’est pas étonnant que l’on dise que la fleur symbolise la capacité à s’élever au-dessus des défis de la vie.

    Avons goûté , il y a quelques années

                          La gelée  de fleurs de pissenlits , c'est  délicieux.

    Belle journée à vous Simone .

    Peut -être,   aurez vous l'occasion de consommer une salade de pissenlits aux

    lardons avec un œuf poché  smile

     

      • Mercredi 20 Mai à 11:52

        te souhaite une bonne journée ...........et encore merci d'être là !!!!!!!!!

      • Jacqueline
        Mardi 19 Mai à 17:21

         Oups....

                                     Le pissenlit veut

        Ce texte , n'est pas de moi , je n'ai pas toutes ces connaissances sur le langage des fleurs . wink2 

        Voilà donc le lien pour " parfaire ses connaissances " 

                           Tout le mérite revient donc  à l'auteur

        https://www.significationdesfleurs.com/pissenlit-signification/

        Bonne lecture pour les diverses variétés de fleurs et leurs langages

         

         

      • Mardi 19 Mai à 11:10

         

        Sticker Fillette qui souffle Fleur Pissenlit

    17
    Lundi 18 Mai à 20:30

    un si beau modèle pour les photos... Bises

    16
    Lundi 18 Mai à 18:47

    Bonsoir ma Simone

    Merci pour ces citations, j'aime beaucoup la première.

    Je suis sidérée de voir que tu ais pu garder dans ta boîte mail un mot datant de tant d'années.

    Bonne soirée ma Simone

    Gros bisous

    DTB

    Méline

    15
    Lundi 18 Mai à 18:46

    gros bisous

    et belle semaine

    Ours De Nounours Avec Le Masque De Grippe Photo stock - Image du ...

    14
    Lundi 18 Mai à 18:45

    1 cent le pissenlit ce serait rentable :p

    18 exemples de solidarité et d'espoir reliés au coronavirus

    13
    Lundi 18 Mai à 17:18
    12
    Lundi 18 Mai à 17:18


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :