• ╭∩╮(︶︿︶)╭∩╮

     

    fdfdfdfdf

     

    Vous vous demandez certainement
    à quoi serviront tous ces ingrédients ?!!
                                                                                                                                       
    Les  LUNETTES…
    sont pour voir et apprécier
    toutes les qualités
    des gens qui nous entourent.
                                                                                                                                                       
    L’ÉLASTIQUE…
    pour se rappeler d’être flexible lorsque
    les gens ou les choses ne sont pas
    comme nous l’aurions souhaité.

                                                                                                                                                              
    Le PANSEMENT…
     pour guérir ces sentiments blessés,
     tant les nôtres, que ceux des autres.
                                                                                                                                               
    Le CRAYON …
     pour noter tout ce qui nous arrive
    de bon au quotidien.
                                                                                                                                       
    La GOMME…
    pour se rappeler que chacun de nous
    commet des erreurs et
    que nous avons l’occasion de les effacer.
                                                                                                                                      
    Le FIL …
    pour attacher les personnes
    qui sont réellement
     importantes dans notre vie
    et que le quotidien peut faire oublier.
                                                                                                                                         
    Le BISOU AU CHOCOLAT…
    pour nous rappeler que tout le monde
    a besoin d’un bisou, d’un câlin
    et d’un mot tendre chaque jour.

    Et finalement :

    le SACHET DE THÉ …
    our qu’à la fin de la journée l’on puisse
    se reposer, se relaxer et réfléchir.

     

    FISC … …1

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    19
    Dimanche 28 Juin à 01:03

    Bonjour ma chère Simone,


    Le Coronavirus
    est le virus au cœur de tous les débats, et de toutes les inquiétudes.
    C’est aussi le virus qui a changé nos habitudes : lavage de mains plus fréquent, changement dans la manière de saluer les gens.
    Jusqu’où serons-nous obligés d'aller...!

    S’il est finalement assez simple de ne plus serrer les mains des gens qui nous entourent, qu’en est-il lorsqu’il s’agit d’embrasser notre famille ? Certains élèves, portent constamment le masque.
    Ils ont toujours un gel hydro-alcoolique dans leur sac à dos.

    Ils ne font plus de bisous à leurs
    copines d’école, mais ils continuent d’en faire à leur maman chérie, car elle, elle n’est pas dangereuse.

    La
    mère prend plus de précautions.
    Surtout a
    u travail, où elle est constamment amenée à croiser des gens.
    Elle a beau se laver les mains, on utilise sans cesse les mêmes poignées de porte, les mêmes lavabos.

    Alors on prend quotidiennement des risques.
    Du coup, il faut faire bien attention, principalement avec les personnes âgées.


    Avec les grands parents, il faut prendre des distances... pour éviter de les contaminer.
    Mais lorsqu'on leur rend visite, il est impossible d’empêcher la petite fille de leur sauter dans les bras.

    Alors le constat est irrémédiable.
    Les parents et les Grands-Parents continuent d’embrasser leurs enfants ou petits-enfants.
    Pas question de changer cette habitude... ou de limiter les démonstrations d’amour malgré les risques sanitaires.

    Lorsque l'on sait que ses parents sont fragiles. Les enfants peuvent les contaminer sans avoir eux-mêmes les symptômes de la maladie
    .

    Comportements dangereux, où chacun fait comme il le sent.

    n’oublions pas pour autant de respecter les mesures suivantes :
    Lavons-nous les mains très régulièrement (au moins une fois par heure).
    Toussons ou éternuons dans notre coude.
    Utilisons des mouchoirs à usage unique.
    Portons un masque chirurgical... si certains de nos proches sont malades.
    Boostons le plus possible notre système immunitaire : alimentation équilibrée, prise de vitamines, activité physique régulière et sommeil réparateur.

     

    Ne pas être égoïste durant cette crise sanitaire, est tout de même le minimum d'effort à faire.

     

    Ce n'est pourtant pas difficile de s'aimer sans se faire des papouilles.

    A moins que je sois un être devenu froid... à force de vivre seul.
    Il est vrai que pour moi, les gestes barrières sont très simplifiés par ma vie d'ermite.

    Tout d'abord parce que je suis à l'abri d'une contamination...puisque je ne vois personne.
    Et si je dois refiler le virus à quelqu'un...! la personne ne pourrait être que moi.


    Le sachet de thé est ma boisson préférée.

    Je bois le thé au petit déjeuner.
    Après ma sieste, je consomme un thé à la menthe.

    Puis lorsque je remonte du bricolage...je termine ma journée de labeur avec un thé noir.

    Pourtant personne n'est d'origine anglaise dans ma famille.

    C'est au fil du temps que j'ai remplacé mes bières, par cette infusion.
    Ce qui ne veut pas dire que je suis un connaisseur.
    Au contraire, je suis vraiment un profane sur cette boisson tant consommée dans l'Empire du Milieu.

     

     La Chine est le plus grand pays producteur, et offre la plus vaste et la plus riche palette de thés au monde.

    Avec l'Inde, le Kenya et le Sri Lanka, ils représentent 75% de la production mondiale.
    Le Japon, Taïwan, le Népal et la Corée du Sud, sont également des pays réputés pour l'excellente qualité de leur production.
     


    Dès son apparition en Asie, le thé fut considéré comme un aliment bienfaisant pour l'organisme.
    Les polyphénols sont en grande partie responsables de ses bienfaits.

    J'ai donc troqué cette boisson contre le houblon que je buvais en canette.
    Je pense que mon foie apprécie ce changement.

    Mon cerveau aussi, car il a toujours les idées claires.
    Et je ne sais plus ce que c'est que d'avoir la gueule de bois.
    C'est agréable, car celle-ci s'accompagne en général de migraines carabinées.

    Avec le thé, rien de tous ses méfaits ne sont à signaler.

    De plus, je me rappelle toujours de ce que j'ai fait la veille.
    Enfin pour l'instant.

    Car on peut ne boire que du thé...et ne plus savoir qui on est.

    La maladie d'Alzheimer a des effets néfastes sur la mémoire...sans pour autant donner des migraines.


    Ce qui ne veut pas dire que je minimise les effets de la maladie... sur la malheureuse victime.

    Au moins avec la cervoise, les pertes de mémoires étaient passagères.


    Bonne journée, mon amie.

    Gros bisous. dédé.

     

     

    18
    Samedi 27 Juin à 12:42

    Salut,

    Je n'oublie pas la gomme et le sachet de thé.
    Le temps est à la pluie , ca fait du bien à mon mini jardinet.
    Les salades et les radis poussent.
    Bonne journée

    17
    Samedi 27 Juin à 01:16

    Bonjour ma chère Simone,

     

     

    Le crayon est le meilleur moyen pour écrire.

    Il est toujours d’actualité, même si les encres se sont un peu plus affirmées.

    Très tôt, il fut utilisé.

    Bien avant de savoir écrire.

    En effet, nos ancêtres utilisaient du charbon de bois, pour exprimer en dessins leur créativité.
    C'était un grand pas pour l’Homo Sapiens... de pouvoir s'exprimer.

    Et surtout de laisser des messages, aux hommes d'aujourd'hui.

    Le crayon est utile pour dessiner.
    Car son trait peut être effacé par une gomme.

    Pour faire une esquisse, il est toujours d'actualité.

    Nous n'avons toujours pas trouvé mieux.

    Sauf les dessins sur PC...qui n'ont rien à voir avec un tableau pictural.

    Le crayon n'est donc pas indélébile.
    C'est l'une de ces qualités.
    Sa mine peut être tendre ou dure.

    Ainsi il aura son utilité, selon le travail demandé.

    Lorsqu'il est gras, il faut le manier avec prudence.
    En effet, son trait peut très vite s'accrocher à la main et faire un fondu disgracieux.



    La gomme est souvent l'outil indissociable du crayon.
    Pour faire simple, nous dirons qu'il forme un binôme.
    Ils sont inséparables...même si le second élément efface les erreurs du premier.

    La gomme est donc son ange gardien, puisqu'elle enlève le mauvais trait.

    Si la gomme pouvait être utilisée dans notre vie, nous pourrions y enlever certains passages difficiles.

    Mais les faits de l'existence ne sont indélébiles..sauf lorsque la maladie d'Alzheimer le fait.

    Cependant, cette maladie n'efface pas que ce qui est mauvais dans la mémoire.
    Elle fait tout simplement un grand vide dans le cerveau.

    Cette gomme là est redoutée par tous les gens qui prennent de l'âge.

    Surtout lorsqu'ils s'aperçoivent que la mémoire commence à avoir des ratés.

    Lorsque l'on ne sait plus qui nous sommes et où nous habitons, la maladie a effacé nos repères.

    Ainsi, toute une vie devient incohérente, à cause d'une mémoire défaillante.
    Les neurones n'assument plus le travail de tous les jours.

    La gomme a donc des défauts...lorsqu'on efface un résultat par imprudence.
    Car l'erreur est aussi réalisable dans l'effacement de données.

    Cependant, ce fait est moins rapide que d'oublier d'enregistrer un travail sur un ordinateur.

    Car parfois des heures d'écriture, sont perdues dans les dédales de Windows.

    La gomme n'est pas l'ennemi du crayon.

    Au contraire, elle lui vient en aide en cas de fautes.

    Elle supprime ces dernières.

    Elle est donc bien complémentaire avec le crayon...comme un bon vieux couples d'humains.


    Le fil est un élément assez complexe.

    Car il est simple, et à la fois il peut représenter beaucoup de choses.

    Il y a tout d'abord le fil...qui permet de coudre un vêtement.

    Celui-ci est facile à trouver, lorsqu'il est en bobine.

    Rien qu'un fil peut faire un vêtement.
    Il demeure donc essentiel dans la vie courante.

    Perdre le fil est une manière d'exprimer que l'on est plus sur la même longueur d'ondes.
    C'est à dire que dans une conversation, on ne sait plus de quoi on parle.

    Cela arrive avec les gens distraits.
    Ce comportement peut fâcher l'autre personne, car elle se dit qu'elle s'adresse à quelqu'un qui n'a même pas la décence de l'écouter.

    Ce qui arrive à tout le monde.

    Lorsque nous sommes obligés de fixer la personne, pour montrer que l'on est bien présent.
    C'est le signe que nous avons eu un moment d'égarement.

    Il y a le fil téléphonique.
    Celui-ci permet aux gens de pouvoir s'entendre...malgré des distances phénoménales

    D'ailleurs aujourd'hui les téléphones sont sans fil.
    C'est assez miraculeux, de savoir que des ondes transportent notre voix.

    Pourtant nous pouvons toujours dire '' j'ai un coup de fil à donner ''.

    Peu à peu, les fils disparaissent pour des nouvelles technologies.

    Il reste le fil à couper le beurre...que je n'ai pas vu souvent à l’œuvre.

    Le fil peut être une arme redoutable.
    Il permet de tisser une toile... qui sera le piège construit par les araignées.
    Ce tissage est imparable.

    Chez l'homme aussi, il utilise ce piège, pour attraper des poissons.

    Soit en pêchant à la ligne, ou avec un filet.

    Il y a aussi le fil du bas qui se découd.

    Je connais particulièrement ce fil, car je réparais des machines qui tissaient des bas pour les femmes.
    C'était en plus mon premier boulot.


    Il y a de nombreuse expression en rapport au fil.

    Je me défile lorsque je ne suis pas capable... d'assumer mes responsabilité.

    Il y a la file d'attente.
    On a pu le constater pendant le confinement...devant certains magasins.

    Le détective file une personne... pour apprendre tout sur elle.
    On dit alors qu'il est en filature.

    L'étoile filante décrit un fil lumineux dans le ciel.
    Cette vision est toujours merveilleuse.

    C'est donc sur cette image filaire... que je file à d'autres occupations.



    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.

     

    16
    Vendredi 26 Juin à 11:27

    Un beau texte ,bon week-end bisous

    Fichier

    15
    Vendredi 26 Juin à 09:02
    14
    Jacqueline
    Vendredi 26 Juin à 08:34

    Bonjour Simone

    Vous souhaitons une très belle fin de semaine.

    Prenez toujours bien soin de vous .

    N'oubliez pas les  lunettes de soleil yeshe

    @ bientôt

      • Vendredi 26 Juin à 12:37
      • Vendredi 26 Juin à 12:35

        Cochon d'inde lunettes / Glasses Guinea pig - VOYAGE ONIRIQUE

        Épinglé sur Melissa Macintosh

         

         

    13
    Vendredi 26 Juin à 06:23

    Bonjour  Simone...

    il m'arrive parfois d'écrire les belles choses qui me sont arrivées pendant la journée...oui à la pensée du crayon..;)

    bonne journée

     

    bise

    12
    Vendredi 26 Juin à 01:11

    Bonjour ma chère Simone,



    Les lunettes possèdent deux raisons principales pour être portées.
    Il y a celles qui permettent de voir de loin et de près.

    Ce seront alors des verres progressifs... qui permettront ce petit miracle.

    Ensuite, il y a celles de protection.
    Celles-ci empêchent des corps étrangers de pénétrer dans les yeux.

    Elles sont donc de sécurité.

    Il est nécessaire de les porter, chaque fois que l'on fait un travail qui émet de fines particules.
    Ne pas le faire est inconscient.


    Sur ce sujet, je ne suis pas toujours l'exemple à suivre.
    Cependant je deviens de plus en plus raisonnable, avec ma vue...pour éviter un jour de porter une canne blanche.

    Être aveugle demeurerait terrible pour assurer ma vieillesse.

    Pour l'agrémenter de spectacles télévisuels, ou pour se consacrer à des loisirs créatifs comme la peinture, etc.

    Il ne faut pas négliger ces recommandations sécuritaires.

    Il faut protéger notre vision avec détermination...sans jamais desserrer la l'étau de la sécurité.

     

     

    L'élastique permet de changer de longueur, ou de paramètres particuliers.

    La diplomatie est cet élastique... qui rend les tensions moins figées.
    Avec cette élasticité du langage, les crises diplomatiques peuvent être jugulées.

    Il en est de même dans un ménage.
    Être élastique permet de baisser toutes les pressions... qui causes des scènes de ménages.

    Cette facilité de changer d'état est donc une image... que donne le latex par son élasticité.

    Celle des bretelles permettent de soutenir le pantalon.
    Ce qui est valable lorsque le ventre demeure rond...et que la ceinture ne peut plus faire son job.

    Cette souplesse de l'esprit permet aussi de s'adapter dans divers situations.

    Lorsque le corps et l'esprit sont souples, il y a moyen de jongler avec ces membres ou avec les mots.

    Enfin, l'élasticité d'un corps, lui permet de franchir bien des obstacle, comme les félines bêtes.
    Et en plus en le réalisant avec grâce.

    Attention tout de même de ne pas trop tirer sur l'élastique...car il peut se rompre.

    Tous les petits rats de l'opéra ont souvent des séquelles... de cette souplesse qu'ils démontraient.

    Même si avec l'âge, ils parviennent encore à faire le grand écart.

    L'élasticité diplomatique permet aussi de réaliser celui-ci...en satisfaisant d'une manière habile les différents partis.
    Faire le grand écart dans ce cas là, signifie dire à l'un le contraire de ce qui est dit à un autre.


    Les hommes politiques savent bien manier celui-ci, ainsi que la langue de bois.

    Ce sont des qualités nécessaires...pour se lancer dans la politique.



    Le pansement comme son nom l'indique, sert à panser une plaie ou à aider un esprit traumatisé.

    Il peut donc être appliqué directement sur une blessure.
    Il protège alors la blessure des éléments extérieurs.
    Il est nécessaire pour éponger le sang...ou pour cesser une hémorragie.

    Parfois, c'est l'esprit qui demande à être pansé.
    Dans ce cas, la plaie est un traumatisme bien souvent plus difficile à guérir.

    Ce pansement peut être associer à celui de l'âme...puisqu'il réagit sur la manière de penser.

    Les psychiatres font ce genre d'exercice, afin que la douleur de l'esprit soit atténuée.
    Le traitement est souvent accompagné de médicaments.

    Il permet au patient, de passer les mauvais moments de son existence.


    Il plonge le malade dans un état second.
    Ce dernier est alors incapable de ruminer le mal qui le ronge.

    Cependant, il devient un véritable zombie.

    Ce pansement de l'âme a des effets secondaires.

    L'accoutumance à certains médicaments.

    Ce n'est pas facile de mettre une rustine sur le malheur des gens.
    La vie des malades ne se soignent pas ainsi.

    Il faut un accompagnement de professionnels de la tête.

    Le psychiatre doit avoir aussi une certaine élasticité....pour se mettre à la place de son patient.
    Il doit le laisser faire... tout en essayant de diriger sa manière de voir les choses.

    Il n'y a que comme cela qu'il pourra influencer le malade, avec beaucoup d'écoutes et de nombreuses séances.

    Dans les films, les pro du cerveau semblent ne plus rien entendre.
    C'est à dire qu'il laisse le dépressif se soigner tout seul...en racontant ses problèmes.

    Par contre, il faut passer à la caisse.
    Et le tarif parfois atteint les sommets.


    On parle souvent de l'élasticité du cerveau.


    La plasticité du cerveau
     décrit la capacité cérébrale à remodeler ses connexions... en fonction de l'environnement et des expériences vécues par l'individu.

    La plasticité cérébrale est aussi possible grâce à des cellules... qui peuvent remplacer des neurones détruits accidentellement.

    L'organisation des neurones dans le cerveau est modifiée. Ce qui conduit à la réorganisation du cortex.

    Nous revenons donc au point de départ, avec cette élasticité qui permet l'adaptation.

    Cependant, lorsque le cerveau est touché gravement, il est impossible de lui faire retrouver toute sa complexité.

    On dit alors que le patient a des séquelles... irréversibles.



    Bonne journée, mon amie.

    Gros bisous. dédé.

     

    11
    Jeudi 25 Juin à 22:03

    Coucou ma chère tite Simone,

    J'aime beaucoup tous ces "ingrédients".....

    Je prends tout !

    Bisous et douce soirée Aimée

    10
    Jeudi 25 Juin à 17:15

    Les lunettes et l'élastique  permettent de réfléchir sur soi .

    Bises

    9
    Jeudi 25 Juin à 17:04
    8
    Jeudi 25 Juin à 07:11

    ....je termine la journée avec un sachet de camomille...;)

     

    bonne journée Simone

     

    bise

    7
    Sonya
    Jeudi 25 Juin à 01:54
    C'est super
    J'aime
    Bon jeudi
    Tibo créoles
    6
    Jacqueline
    Mercredi 24 Juin à 16:35

    Bizarre  Simone , je ne voyais pas les lunettes comme un ingrédient (lol)

    Je sais , il me faut sortir avant de prendre un coup de pied bien placé

                                          (grand sourire )

    Par contre , le chocolat " ça le fait "

    Le bisou ,  impossible  en ce moment et certainement encore  pour longtemps .

    Pas le bisou virtuel , heureusement .

    et les bisous chocolatés...

    5
    Mercredi 24 Juin à 15:11

    Bonjour ma Simone

    J'opte pour le pansement.

    Bonne journée ma douce amie

    Gros bisous 

    Méline

    4
    Martine Martin
    Mercredi 24 Juin à 12:57
    C'est la gomme que je préfère. Bisous


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :