• 人人人人 へ( ゚ェ゚)_ 人人人人

     

     

     

     

     

     

     

    J'ai raison, mais tu n'as pas tort.
    Bon écoute, si je te dis que tu as raison, on sera deux à avoir tort --'
    "Et si je te dis que tu as tort, on aura tous les deux raison"
    "J'ai mes torts j'ai mes raisons, ne venez pas me juger, j'ai eu tort de délaisser la raison..."
    Moi j'ai tout le temps raison, la seule fois où j'ai eu tort, c'est quand j'ai cru que j'avais tort, mais en fait j'avais raison.
    Je crois qu'on a toujours tort d'essayer d'avoir raison devant des gens qui ont toutes les bonnes raisons de croire qu'ils n'ont pas tort !


    Accordons nous sur un désaccord

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    17
    Vendredi 2 Octobre à 09:20

    Bien la photo ,bel article bon week-end bisous

    Fichier

    16
    Lundi 28 Septembre à 17:35

    unique la photo...j'aime hi hi

    15
    Dimanche 27 Septembre à 02:12

    Bonjour ma chère Simone,


    La raison du plus fort, n'est pas touhjours la meilleure.
    Il faut être prudent lorsque l'on rentre dans ce domaine, car certains perdent justement cette raison sans s'en apercevoir.
    On dit alors qu'ils ne savent plus ce qu'ils font.

    Dans ce cas, ils ont souvent tort, étant donné qu'ils n'ont plus la tête sur les épaules.

    On peux perdre la raison momentanément...ou définitivement.
    Dans ce second cas, il vaut mieux être hospitalisé dans un endroit clos.
    Parfois jusqu'à la fin de sa vie.

    Cet internement est surtout pour la sécurité de la personne qui a perdue la tête, en même temps que on entourage.

    Enfin, disons que cette dernière ne sait plus trop où elle se trouve.
    Ses pensées sont brouillées par la maladie, avec parfois de courts instants de lucidité.


    Avoir raison, signifie tout d'abord avoir la santé mentale, pour démontrer des faits qui semblent justes.
    Ensuite, il faut savoir par rapport à quoi et à qui, cette raison s'établit.

    Chez les politiques, c'est toujours le chef de l'état qui a le dernier mot, par rapport aux ministres.

    Il est comme le commandant d'un navire, il est le maître après Dieu.
    Encore que dans une démocratie, il est encore possible de dire au président qu'il a tort.

    Ce qui n'est pas possible avec Xi Jinpimg.
    Oser lui faire une telle remarque signifie prendre la direction du goulag.

    Chez le Nord Coréen, c'est la mort assurée.

    En Arabie Saoudite, ce fait peut faire perdre la tête, par décapitation.

    Nous avons de la chance de vivre en démocratie.

    Elle demeure précieuse, et pourtant fragile.
    Gardons l'oeil pour que le régime demeure ainsi.

    Donc lorsque nous ne savons pas trop ce qui peut nous arriver, il faut toujours être prudent avant d'affirmer que nous avons raison.

    Dans un ménage occidental, la femme possède les mêmes droits que les hommes.

    Quoiqu'il y a des sociétés qui fonctionnent différemment, dans notre démocratie.

    C'est ce que l'on nomme le séparatisme.
    C'est à dire qu'il y a des lois dans certains lieux… qui ne sont pas celles de notre démocratie.

    La société musulmane par exemple, considère encore la femme comme devant obéir au mâle.
    Toutes les femmes cependant ne se laissent pas faire.

    La meilleure façon de s'en apercevoir, est la tenue vestimentaire qu'elles portent.
    C'est suffisant pour savoir celles qui ont épousées les lois françaises.
    Elles ne portent pas le voile et elles sont les premières à dénoncer cette dérive religieuse.

    Pour la femme voilée, il y a tout de même une sorte de soumission.
    Même si elles trouvent toujours l'excuse que c'est parce qu'elle est pieuse.

    Donc le séparatisme est un état dans l'état.

    Cette situation ne date pas d'hier.


    Nos politiques ont laissé ce mal se répandre et qui gangrène notre société.
    Voici au moins trois décennies que ce bouleversement prend de plus en plus d'ampleur.
    C'est une dérive dans l'ombre qui se crée, sous la pression de prêcheurs radicaux.

    Ces derniers tentent de créer un régime où se mêle une politique religieuse, dans notre société.
    Le pire est que ces derniers y parviennent.
    Comme une gangrène, une partie de plus en plus importante des musulmans de France, se radicalise peu à peu.

    Il est donc difficile de revenir en arrière.

    Pourtant il faudra bien avoir le courage d'imposer la laïcité comme principe.
    Car elle est pour l'instant unilatérale.

    C'est à dire que les catholiques ne peuvent plus parler de crèches.
    Aussitôt, les prédicateurs s'indignent en dénonçant des signes ostentatoires… qui ne sont pas compatibles avec cette laïcité qui nous est si chère.

    Chaque fois nous perdons du terrain.
    Il faut arrêter de faire l’aveugle, pour avoir la paix sociale.

    Il faut reconnaître que tous les gouvernements successifs ont été naïfs.
    Car au début, personne ne voyait venir ce séparatisme rampant.
    C'est ce que l'on nomme les territoires perdues de la république.

    Dans les ménages français, la femme a le droit de taper sur la table....en disant qu'elle n'est pas d'accord.
    Le mâle doit alors sortir des arguments pour essayer de lui montrer qu'il a raison.

    Mais rien ne dit que celui-ci n'a pas tort.
    L'épouse défend sa position, car sa personnalité n'est pas censurée par des croyances d'un autre temps.
    Il y a des musulmanes qui assument ce droit avec courage.
    Je les admire, car elles sont de véritables combattantes pour défendre la laïcité, tout en subissant les pressions des quartiers.

    Dans une démocratie à la française, chaque personne à le droit de croire à ce qu'il veut.

    Une épouse peut donc donner son avis d'une manière totalement libre, puisqu'elle bénéficie des mêmes droits que l'homme.

    Ce qui est totalement normale.
    Nous ne sommes plus au temps où les femmes étaient des mères au foyer.
    Ni au Moyen-Age.

    Et il y a encore malgré tout du chemin encore à faire, pour que le salaire des femmes soient identiques à ceux des hommes.


    Bonne journée, mon amie.

    Gros bisous. dédé.

    14
    Vendredi 25 Septembre à 00:25

    Bonjour ma chère Simone,


       Les disputes pour savoir qui a raison sont ridicules.
       Ce sont souvent pour des bêtises que ce genre de conversation ont lieu.

       Comme un funambule sur un fil, la raison ou le tort est parfois proche. La chute se fera d'un côté ou d'un autre, où pas du tout.
       Dans ce cas, la neutralité reste sur une ligne de sagesse ou les personnages parviennent à s'entendre.

       Il y a toujours des petites histoires qui pourrissent la vie.
       Parfois elle sont désirées par l'une des moitiés du couple.
       Alors elle s'arrange pour allumer l'étincelle de la discorde.
       Je suppose que c'est parce qu'elle s'ennuie que ce comportement à lieu.

       Comment trouver le juste équilibre justement pour ne pas choir dans cette combinaison malheureuse.
       Je pense que l'amour que l'on porte à l'autre, évite ce genre de petite guerre inutile.
       Evidemment, cet amour doit être partagé.

       Cependant d'après les experts des comportements, il y a toujours un membre du couple qui aime plus que l'autre.
       Dans ce cas, il est très difficile de ne pas tomber dans un déséquilibre qui se matérialise par une frustration.

       Etre fatigué de l'autre ne peut qu'engendrer des mouvements de mauvaise foi, en cherchant par tous les moyens de produire une scène de ménage.

       Cette manière de faire peut satisfaire la personne la moins aimante.

       Son but est d'apporter un soulagement en détruisant l'autre.
       Car le fait de ne pas sentir beaucoup d'affection pour une autre personne, apporte un ressenti d'injustice.
       Ce jeu est très dangereux pour la stabilité du couple.

       Au début, ces agacements incontrôlés et sans motifs passent.

       Par contre au bout de dix ou vingt ans de mariage, les fondations du couple sont déjà bien fissurées.
       Cet harcèlement en plus peu provoquer l'explosion du ménage.

       Ce n'est sans doute pas facile d'encaisser toujours les coups sans jamais chercher la discorde.
       Une fatigue s'installe peu à peu, et l'amour peu à peu s'éteint.

       C'est le moment de raviver la flamme en sentant le danger qui approche.
       Cependant ce n'est pas possible pour la personne qui depuis toujours, cherche les histoires.

       L'amour meurt tout simplement, avec une possibilité de se réconcilier qui est nulle.
       A force de tirer sur la corde, celle-ci rompt.
       C'est alors le moment de la séparation et du divorce.

       Il est impossible de repartir sagement, car sans l'amour la vie à deux n'a aucun sens.
       Celle-ci devient impossible, puisque les liens les plus forts ne sont pas partagés.
       C'est pourquoi que tant de couples se séparent.

       Il y a toujours une personne dans la vie à deux qui se comporte d'une manière autoritaire.
       Dominer l'autre est une manière d'assouvir son pouvoir.

       Après celui de la séduction, c'est celui de la recherche de la mésentente.
       Cette façon de faire plombe peu à peu le couple.


       Pourquoi réaliser cette destruction dans un ménage.

       Sans doute qu'en se sentant aimée, la personne laisse son tempérament agir sans aucun filtre.
       Elle profite de la situation sans se douter que peu à peu son comportement érode l'amour.
       Il est trop tard lorsqu'elle comprend qu'elle a sabotée cette vie à deux.
       Les sentiments sont le ciment d'un couple.
       Une fois que celui-ci a subi trop de tempête, l'édifice s'écroule.


       Pour vraiment vive en paix, il faut être moins que deux.
       C'est à dire qu'il faut être seul.

       C'est ce que je fais depuis sept années merveilleuses.


       Bonne journée, mon amie.
       Gros bisous.



    13
    Jacqueline
    Jeudi 24 Septembre à 08:49

    MERCI à vous pour toutes vos attentions (très bien choisies ) du reste .

    La pluie est la bienvenue , notre lilas japonais apprécie , nous désespérions et pensions ne pas le voir fleurir cette année . 

    Le temps des soupes est de retour "à ma grande joie "   

    Je ne vais pas grandir pour autant (LOL) .

    Vous souhaitons,  un peu "en avance "  une très belle fin de semaine SIMONE.

    Prenez,  surtout toujours bien soin de vous .

     Bien affectueusement .

     

      • Jeudi 24 Septembre à 17:21
    12
    Jeudi 24 Septembre à 00:58

    Bonjour ma chère Simone,


    Souvent dans les scènes de ménage, les membres de celui-ci veulent avoir le dernier mot. Un peu comme s'il devait y avoir un gagnant et un perdant.
    Ce qui est complètement ridicule, puisque le couple va logiquement dans la même direction.

    Ce n'est pas si simple que cela.
    L'homme dit avoir raison et la femme aussi.
    Aucun des deux n'acceptera de dire qu'il a tort, car il y a cette personnalité ridicule à vouloir dominer l'autre.

    Et lorsque la paix est retrouvée, ce sont de nouveau des gentillesses qui se disent.
    Encore faut-il que la paix revienne.

    Car parfois, la hache de guerre est déterrée pour l’éternité.
    Le retour à la normale devient pour ainsi dire impossible, même si les causes des mécontentements étaient banales.

    Lorsque les deux moitiés d'un couple disent qu'ils ont raison, c'est que les deux n'admettent pas avoir tort.
    Pourtant sur un seul sujet, il y en a un qui demeure plus proche de la vérité.

    La vie en communauté est toujours difficile, à cause des jalousies bien souvent.

    Même dans une copropriété, il y a des clans qui se font la guerre.
    Il est très difficile de remonter aux sources de cette mésentente.

    Personnellement, je suis bien avec tout le monde.
    Cependant, je ne critique pas les gens avec qui je m'entends, lorsque je suis dans le camp adverse.
    Dans ce cas, je dresse le drapeau blanc de la neutralité.

    Je ne m'occupe pas des gens.
    Je ne suis pas jaloux de voir que certains voisins sont plus riches que moi. Je n'en ai que faire.
    Au contraire, tant mieux pour eux.
    Lorsque je ferme la porte de mon appartement, je suis dans mon domaine.
    Je ne suis au courant de rien, en ce qui concerne mon entourage.
    Ma curiosité se porte plus sur ce qu'il y a dans le ciel... que sur ce qui se passe dans la cour.
    Lorsque j'évoque l'univers, ce n'est pas en pensant à un dieu quelconque, ni à l'un de ses serviteurs.
    Seul le cosmos attire mon attention.
    Enfin moins maintenant, puisque je connais suffisamment les connaissances des chercheurs.
    Ce qui ne m'empêche pas d'avoir toujours le même élan, pour toute mon admiration pour le domaine céleste.


    Sauf que ce n'est pas tous les jours... que l'on découvre une comète, ou un astre mystérieux.
    De toutes façons, ils le sont tous lorsque l’on quitte le système solaire.
    Tout simplement parce qu’il sera impossible de visiter le plus proche.

    Je ne parle pas de Mars… qui est une planète dans notre système.
    Mais de l’étoile la plus proche (10 000 années pour s’y rendre).

    Vivre libre et en paix ne s'acquiert qu'en restant discret.
    Ce qui est compatible avec une sympathie que l'on peut déployer.

    Je vis un peu dans la lune, il est vrai. C'est une de mes particularités. Donc il n'y a pas de place pour les ragots.
    Je suis dans un monde où ceux-ci n'ont pas leur place.
    Avoir la tête dans les étoiles, n'empêche pas d'avoir des moments de lucidité.


    Revenons à nos brebis.
    Avoir raison sur l'autre, signifie diminuer la femme ou l'homme.
    Les pires ennemis du couple sont les scènes de ménage.
    Evidemment, il est inutile de mettre en jeu les infidélités... qui demeurent impardonnables.


    Mais les chamailleries enfantines sont désespérantes.
    La vie est assez dure comme cela, sans se la compliquer.

    C'est ainsi. Vivre l'un sur l'autre engendre des moments de mésentente.

    Le plus simple est donc de donner raison à son homme ou à sa femme. Encore faut-il que ce geste sage ne passe pas pour une agression supplémentaire.

    Je pense que le mieux à faire est de ne rien dire... et de se réfugier dans de la lecture ou partir.

    Nous avons tous des faiblesses, des torts à se faire pardonner et des raisons à ne pas manifester pour ne pas semer la discorde.

    Ne rien dire permet de ne pas évoquer des absurdités.
    Ce n'est pas pour autant que c'est un comportement de paix. Car c'est aussi un moyen de s'extraire de la scène de ménage.
    Un peu comme voulant dire '' - parle toujours, je ne t'entends pas ''.
    C'est ainsi que la colère de l'autre peut s'éveiller tout à coup, même en étant de bonne foi.

    La véritable sérénité ne peut se faire que dans la solitude.
    Au moins il n'y a personne pour avoir raison ou tort.
    Ce sera son autocritique qui donnera au solitaire, une bonne leçon s’il a fait une erreur.
    Il en sera le témoin et l'acteur, et ne pourra s'en prendre qu'à lui.

    Depuis que je continue ma vie en restant seul, il m'arrive de m'insulter.
    Surtout lorsque je bricole et que je fais tomber une perceuse, parce que je me suis pris le pied dans le fil.
    C'est coûteux si celle-ci rend l'âme, parce que je traînais trop mes arpions.

    Ce fut le cas pour mon poste à souder.
    Je l'avais placé à un mètre du sol, lorsque j'ai tiré sur le fil.
    L'appareil est tombé à cause de ma fainéantise.
    Et Flop...! Ce fut 160 euros qui furent perdus en une seconde.

    Alors je ne me suis tout de même pas frappé...mais je méritais d'être enguirlandé.

    Comme dirait certaines personnes qui veulent toujours avoir raison :
    '' - il n'y a que ceux qui ne font rien… qui ne cassent rien ! ''.

    Sauf que ce petit moment de paresse, a fait une importante ponction sur ma petite pension.


    Bonne journée, mon amie.

    Gros bisous. dédé.

    11
    Mercredi 23 Septembre à 20:48

    oh là là à se tirer les cheveux

    Bref chacun à raison ... le reste, on met de côté 

    Bises 

    10
    Mercredi 23 Septembre à 17:19

    Salut,

    Ce n'est pas évident d'être d'accord des fois.
    Le temps est à l'orage mais pour l'instant pas de pluie ni de fraicheur.
    Bonne journée

    9
    Jacqueline
    Mercredi 23 Septembre à 06:01

    Cela finira bien  par une entente réciproque .

    C'est à  souhaiter  .

    Passez une très belle journée Simone .

    Épinglé par Dominique Alexandre sur bonne journée | Bonne journée mon  amour, Image bonne journée, Souhaiter bonne journée

     

     

     

      • Mercredi 23 Septembre à 12:17
    8
    Mardi 22 Septembre à 22:00

    Bonne soirée ma douce Simone 

    Gros bisous 

    Méline

    7
    mamie d'Alsace
    Mardi 22 Septembre à 21:27
    Oulala je suis perdue... Bonne soirée à toi et à vous tous qui passez par ici
    6
    Mardi 22 Septembre à 17:58

    Ouah! superbes jeu de mots à en perdre la raison ... La photo superbe, qui se ressemble s'assemble dit-on !

    Bises par chez toi Simone pour un bel automne avec les bises de mon coin ch'ti encore sous le soleil !!
    Nicole

    5
    Mardi 22 Septembre à 17:56

    Bon tord ou pas, il va falloir faire avec... pas toujours facile de départager !!!!
    bisou

    4
    Mardi 22 Septembre à 17:47

    Bonsoir Simone

    Ah oui tu as raison

    Je te souhaite une bonne soirée, bisous

    3
    Mardi 22 Septembre à 17:46
    Un article tortueux mais raisonné. Bisous


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :