• (✿˘艸˘✿)(✿˘艸˘✿)(✿˘艸˘✿)

     

     

     

     

     

     
    Lundi  
    on sème l'affection
    Mardi 
    on  sème l'honnêteté
    Mercredi 
    on sème la sincérité
    Jeudi 
    on sème la joie
    Vendredi 
    on sème l'amitié
    Samedi 
    on sème les câlins
    Dimanche 
    on plante
    des baisers.

      

     

    Le lundi
    C’est angoissant
    Le mardi
    C’est affolant
    Le mercredi
    c’est  prenant
    Le jeudi
    ça devient relaxant
    Le vendredi,
    c’est carrément excitant
    Le samedi
     réjouissant
    Le  dimanche,
     simplement  reposant

     

     

     


    Et le Lundi matin c’est alarmant de recommencer encore une semaine comme la  précédente.  Alors qui a créé  un Lundi très angoissant,un Mardi très affolant,
     un Mercredi très prenant, un Jeudi relaxant,  un Vendredi carrément excitant, Et pourquoi ne pas avoir tout simplement inventé une semaine  faite que de « Week-end ». Et pourquoi, mais pourquoi, une semaine de 7 jours ?

     

    (✿˘艸˘✿)(✿˘艸˘✿)(✿˘艸˘✿)

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    30
    Samedi 31 Octobre à 00:28

    Bonjour ma chère Simone,



    Dans la semaine de sept jours, il y a tout de même le week-end qui y est inclus.
    Ce qui n'est tout de même pas négligeable.

    Le samedi et le dimanche permettent de décompresser. Le meilleur jour étant le vendredi soir, puisqu'il est le plus éloigné de la reprise.
    Le samedi est la journée de la grasse matinée, pour celles et ceux qui en sont les partisans.

    Je n'ai jamais aimé le samedi pour faire les courses.

    Il y a trop de monde dans les magasins.
    Le dimanche est souvent une journée morte, où personne ne se trouve dans la rue.

    Avec le confinement, ce sera encore pire.

    Ensuite le lundi arrive à grands pas, pour nous remettre dans le bain des contraintes professionnelles.
    C'est le moment difficile de retrouver le labeur.

    Heureusement que l'année de travail, est divisée par des fêtes.

    Ainsi le poids du boulot laisse un peu de répit aux travailleuses et aux travailleurs.

    Le mois de Mai est particulièrement à l'avantage des masses populaires.

    C'est la période la plus redoutée par le patronat.
    Il aimerait bien supprimer certaines journées de congés.

    Les syndicats et les ouvriers veillent au grain, afin de ne pas perdre ce qui a été gagné.

    On ne touche pas à cette période magique de l’année.
    Surtout qu'elle permet de construire de savants viaducs et ponts...qui augmentent sérieusement les instants de repos.

    Ces coupures permettent de respirer un peu.
    Les vacances de Noël, de la Toussaint, de Pâques, et d'été, sont toujours attendus avec joie et impatience.

    C'est ce qui fait tenir les femmes et les hommes qui ont un travail pénible.

    Parfois nous entendons des acteurs reconnus qui disent qu'ils ont de la chance par rapport aux autres.
    Ils rajoutent aussitôt que leur travail est difficile.
    Tout dépend du niveau de la célébrité.

    Car les stars font un peu ce qu'elles veulent, sur un plateau de tournage.

    Concernant les intermittents du spectacle, il y a ceux qui sont dans le domaine technique (éclairagiste, artificier, etc…).
    Ceux-ci sont à plaindre lorsqu'il n'y a pas de demandes, car ils travaillent aux contrats.
    Surtout avec la crise sanitaire actuelle, il y en a beaucoup qui se retrouvent sur la paille.

    A côté de ceux-ci, il y a tout ceux qui s'autoproclame intermittents du spectacle.
    Ce sont des gens dont le rêve est de faire du cinéma, pour devenir riches et célèbres.

    Il paraît qu'ils sont de plus en plus nombreux à vouloir être connus.

    Je trouve que ce but dans la vie, est tout de même ridicule.
    Alors ces personnes traînent en gagnant une misère.
    Mais leur force demeure l'espoir.

    Un espoir bien souvent incertain. Voire utopique.

    Ces gens arrivent parfois à être figurants.
    Ce qui hélas pour eux, demeurent un moment de passage à l'écran d'une durée dérisoire.


    Les plus heureux sont les gens qui gagnent bien leur vie, tout en ayant pas de chef.

    Dans le domaine médical, un radiologue peut être certain de ne pas perdre son emploi.
    De plus, il gagne très bien sa vie.

    Et il n’a aucun chef au-dessus de lui.

    Il y a des personnes qui ont ouvert leur restaurant, juste avant la crise sanitaire.

    Ils n’ont vraiment pas eu de chance.

    D’autres sont dans le même pétrin.

    Tous les gens qui possèdent une boîte de nuit, sont à présent dans une grande galère.

    La Covid-19 aura fait de grand ravage dans des domaines qui paraissaient indétrônables.

    Notamment dans le domaine aérien.
    Un ingénieur chez ‘’ Airbus ‘’ n’est pas certain de retrouver sa place et la sécurité d’un bon salaire.

    Il en est de même pour les commandants dans les compagnies aériennes.
    Et impossible de se rendre dans d’autres compagnies, puisque tout le monde subit cette crise.*

    Les avions sont cloués au sol.

    Les boulots qui semblaient être sûrs, sont à présent devenus incertains.

    Il vaut mieux être éboueurs.

    C’est encore un métier qui demeure sécurisant.

    Les infirmières aussi.
    Tout le personnel médical est nécessaire.

    Cette seconde vague est terrible pour l’économie française.

    A la télé, 200 jeunes sur la terrasse d’un café faisaient la fête, avant le reconfinement.

    C’est un cadeau qu’ils font pour le virus… qui se retrouve propagé à grande échelle.

     

    Je crois que les gens n’ont pas encore compris qu’il était nécessaire de se cloisonner, afin d’arrêter cette propagation mortelle pour les plus âgés.

     

    Par contre, nos dirigeants ont fermé les librairies.

    Ce qui peut paraître absurde, puisqu’on peut acheter son bouquin avec le masque sur le nez.
    A moins que la cause soit le tripotage des livres, par de nombreuses personnes.
    Il est vrai que la contamination peut se faire avec les mains.

    C’est ce qui expliquerait cette mesure prise, pour les vendeurs de livres.


    De toutes façons à présent, nous sommes confinés chez nous jusqu’en décembre.
    Nous aurons vraiment vécu une année pourrie.
    Il faut espérer que 2021 ne sera pas identique.


    L’espoir fait vivre.. !

    Bonne journée, mon amie.

    Gros bisous. dédé.

     

    29
    Vendredi 30 Octobre à 14:15

    Salut,

    Le mauvais temps se calme et on espère avoir du beau  soleil pour la Toussaint !

    On peut toujours espérer mais ça mange pas de pain.

    Bon week-end

    A propose de l'islam et des musulmans :

    Pour moi tous les musulmans sont à mettre dans le même sac. Je peux en parler car dans les mines ils étaient nombreux qui bossaient pourtant ils restaient dans leur communauté alors qu'il était facile de s'intégrer.

    28
    Jacqueline
    Jeudi 29 Octobre à 14:09

    Jeudi journée de la joie

    Pour nous c'était à Leroy Merlin à Saint-Priest à Lyon

    Parking hyper chargé à notre arrivée .

    Comme quoi,  le confinement cela a du bon , les gens se remettent  au bricolage et aux travaux d'intérieur .

    Je disais à mon époux en voyant la tête de bien des clients à la caisse ,  que tout le monde ne s'éclate pas à la queue leu -leu .

    Par contre , chapeau bas car le personnel était très opérationnel .

    N'avons pas eu un long temps d'attente , c'était très , très bien géré .

    Très fluide et du personnel bien souriant et tellement  agréable

    Allons pouvoir fignoler certains travaux qui étaient en attente .

    De quoi nous occuper .

    Passez une belle fin de semaine Simone

     Prenez surtout toujours bien soin de vous .

    @ bientôt .  Au plaisir

    Les plus beaux textes & images de bon weekend du web - Canva

     

      • Jeudi 29 Octobre à 17:11

        20 photos qui prouvent que les chats détestent la lecture !

        The outside temperature is dropping, the days are growing shorter, and your cats don’t seem to play as much. What’s going on? Are they cold, sick, or simply hibernating? Do cats actually hibernate in winter?

        hello ...we !!!

    27
    Jeudi 29 Octobre à 10:01

    Bonjour ma Simone 

    Un petit coucou pour te souhaiter une excellente journée, jour de tristesse ...le confinement, les jambes vont encore en prendre un coup
    Gros bisous 

    Méline

    26
    Jeudi 29 Octobre à 05:22

    ......ou tout simplement suivre la voix de notre intuition qui sait ce qui est bon pour nous..;)

     

    bonne journée Simone

    bise

    25
    Mercredi 28 Octobre à 15:51

    Bonjour,

    Il est vrai que c'est vrai ces semaines comme le dit ton calendrier.

    il fait un temps à décoiffer et on a des averses alors on reste au chaud.

    Bonne journée

    24
    Jacqueline
    Mercredi 28 Octobre à 08:02

    Poésie d'amour: Messages pour dire merci et citation de remerciement |  Citation remerciement, Message pour dire merci, Citation merci

    Très belle journée à vous également .

      • Mercredi 28 Octobre à 17:03
      • Jacqueline
        Mercredi 28 Octobre à 16:36

        Bonne fête à vous Simone .

         

    23
    Mercredi 28 Octobre à 00:11

    Bonjour ma chère Simone,


    Le dimanche soir est déjà un moment d'angoisse, pour de nombreux employés.
    Il reste une petite nuit à faire, après avoir visionné un film.
    C'est difficile de mettre son réveil assez tôt, pour reprendre le boulot.

     

    Le lundi arrive déjà.

    Les deux jours du weed-end, semblent avoir défilés avec une grande vitesse.
    C'est toujours ainsi lorsque les gens sont bien.

     

    Le petit déjeuner est rapidement avalé.
    Il faut se rendre au labeur.
    Les gens qui sont heureux au boulot, sont rares.
    En général, ils sont dépendants de chefs qui demandent des objectifs inatteignables.

    C'est pour cette raison que le travail est un véritable enfer.
    Heureux sont ceux qui ne subissent pas cette pression quotidienne... qui use les hommes.

     

    Le travail est pénible non pas à cause de la force qu'il faut déployer.
    Mais surtout psychologiquement par un besoin constant, d'une rentabilité toujours croissante.
    On n'hésite pas à vous faire comprendre que si vous n'atteignez pas les objectifs qui vous sont demandés, d'autres personnes pourront le faire à votre place.
    Ce genre de chantage est intolérable.

    Alors comment se rendre au travail, en étant heureux.
    Les cadences sont infernales.
    Le temps semble long.

    Avec l'arrivée de l'informatique, il faut signaler chaque machine que vous avez dépanné.

    Il faut rentrer dans l'ordinateur, toutes les réparations effectuées, avec le temps que vous avez mis.
    C'est ainsi que vos chefs peuvent voir votre efficacité, par rapport à un autre dépanneur.
    Si pour la même panne, il met la moitié de votre temps, vous serez mal noté.
    D'autant plus si c'est souvent le cas.

    Alors les semaines sont longues.

    Et lorsque vous vous rendez à votre travail, il vous semble que vous traînez un boulet.
    C'est celui de l'angoisse qui peu à peu vous ronge.
    La qualité de votre vie s'en ressent.

     

    Le plus difficile est lorsqu'il n'y a pas eu assez de pannes, pour remplir les huit heures de présence.
    Il faut alors broder.
    Tirer le temps d'un dépannage.
    Trouver de quoi remplir tous les jours, ce que vous n'avez pas fait.
    C'est peut être le moment le plus délicat.
    Car en pratique, jamais vous ne travaillez huit heures consécutives, sur différentes machines.

    Ne serait-ce que le temps de vous rendre au bout de l'atelier.
    C'est véritablement un travail d'équilibriste, pour remplir votre liste de travail.

    Les technologies sont de plus en plus complexes.

    Il faut être capable de réparer un robot, le plus rapidement possible.
    Car toute la chaîne de fabrication est arrêtée.
    Et votre réparation doit être fiable.

     

    Les automatismes sont parfois très délicats.
    Les différentes machines, demandent de votre part une grande compétence.

    Donc pour espérer être dans les clous, il faut non seulement être rapide, mais il est nécessaire que cette panne ne se reproduise pas.

    Parfois vous arrivez à faire repartir la technique, sans trop savoir ce que vous avez fait.
    Vous quittez la machine en espérant que vous ne serez pas rappelé, dans l'heure qui suit.

    La qualité du travail devrait prendre en compte aussi la santé des employeurs.

    Certaines personnes anxieuses, vont elles-mêmes se mettre la pression.
    Sinon, c'est le manager qui s'en occupe.
    L'encadrement juge surtout les rendements.
    Pour les dépannages, il est nécessaire d'optimiser la durabilité des machines.

    Un peu de bienveillance de la part des chefs serait une bonne chose.

    Le climat au boulot s'est sérieusement dégradé, dans différentes entreprises.
    Il y a encore des fonctionnaires heureux... qui ne connaissent pas la pression.

    L'artisan vivra celle-ci, de la part de ses clients.

    Il n'y a guère que les PDG qui sont les seuls maîtres à bord.

    Dans les professions dites libérales, le bonheur de vivre est plus favorable.
    Il y a évidemment des endroits où il fait bon travailler.

    La majorité des gens se rendent au boulot, avec la boule au ventre.
    Lorsque l'heure de la retraite arrive, c'est un moment divin.

    C'est l'instant où vous pouvez savourer votre liberté.

    Ce qui ne vous empêche pas de travailler ailleurs, où aucune contrainte ne vient perturber votre vie.

    Bonne journée, mon amie.

    Gros bisous. dédé.

     

    22
    Mardi 27 Octobre à 15:31

    Bonjour ma Simone

    Excellente analyse !

    Bonne journée et gros bisous 

    Méline

    21
    nays
    Mardi 27 Octobre à 08:49

    ça qui a inventé la semaine de 7 jours on se le demande ☺ et pourquoi ?
    ben moi j'aime bien le lundi et je déteste le dimanche  pourquoi ben je sais pas

    rebisoussssssssssss

    20
    Mardi 27 Octobre à 08:18
    19
    Jacqueline
    Mardi 27 Octobre à 06:38

    EDOUARDO - JE T'AIME LE LUNDI - YouTube

     

    <cite class="iUh30 gBIQub qLRx3b tjvcx">www.youtube.com › watch</cite>

     
    Paroles
    Je t'aime le lundi,
    Je t'aime le mardi,
    Je t'aime le mercredi,
    Et les autres jours aussi.…
    Je t'aime le lundi,
    Je t'aime le mardi,
    Je t'aime le mercredi,
    Et les autres jours aussi.
    Je t'aime en Janvier,
    Fevrier, Mars, Avril
    Je t'aimerai toujours
    Mon amour fragile.
    Je reves le lundi,
    Je reves le mardi,
    Je reves le mercredi,
    Et les autres jours aussi.
    Je reves en Janvier,
    Fevrier, Mars, Avril
    Je reves tout le temps de nous
    Tous seuls sur un ile.
    Nana nanana... (melodie)
    Je t'aime le lundi, (lundi)
    Je t'aime le mardi, (mardi)
    Je t'aime le mercredi,
    Et les autres jours aussi.
    Je t'aime en Janvier, (janvier)
    Fevrier, Mars, Avril
    Je t'aimerai toujours
    Mon amour fragile.
    Je t'aimerai toujours (toujours toujours)
    Mon amour fragile.
    Mon amour, laisses-moi un message apres le bip.
                             
     
     
     
     
     
     
    Ne m'en voulez pas Simone , c'est juste  pour vous faire SOURIRE .

             Il faut bien le garder notre SOURIRE  sinon , nous allons  à notre perte . 

      Sticker citation le sourire est le parfum du bonheur – Stickers STICKERS  CITATIONS Français - Ambiance-sticker

      • Jacqueline
        Mardi 27 Octobre à 10:22

        Je sais  cela vole bas  "ce texte " ,  je rassure  une certaine  personne, elle se reconnaitra   puisqu'elle aime venir  lire et ensuite critiquer.

                                          Ma santé mentale n'est pas  du  tout altérée .

                                              RIRE  est fortement recommandé ,

                                                          Sans aucune modération .

         

         

         

         

      • Mardi 27 Octobre à 08:17
    18
    Mardi 27 Octobre à 01:29

    Bonjour ma chère Simone,


             Le lundi est la journée redoutée par tous les travailleurs
             Surtout de nos jours où le personnel subit une pression permanente.
             C'est toujours angoissant de reprendre le boulot.

             Avant, les gens se plaignaient que le travail était dur.
             Je pense que c'est véritablement une fausse croyance.
             Surtout dans une grande entreprise.
             Les personnes étaient plus nombreuses, pour faire la même chose.
             Mon père faisait beaucoup d'heures dans son usine.
             Mais je sais qu'il pouvait dormir pendant le boulot.

             J'ai connu ce genre de situation, où les employés étaient devant leurs machines.
             Certains lisaient ou dormaient sur leur chaise.

             Nous avions changé de directeur.
             Lorsque celui-ci a constaté la chose, il a commencé à serrer la vis à tout le monde.

             Par la suite nous sommes passés à une autre époque.
    L’informatique permettait de voir ce que faisait chaque employé.
                 
             La pression qui s'exerçait sur le personnel, était généralisée dans tous les groupes.
             Même chez les postiers.
             Ces fonctionnaires furent nombreux à ne pas tenir le coup, dans ce changement de régime.
             Le petit travail tranquille était terminé.
             Il y a eu beaucoup de suicides.

             Le mardi est une journée morose. Car la veille l'objectif n'était pas atteint.
             Le petit chef n'est pas content, car il s'est fait remonter les bretelles par son supérieur.
               
             Le mardi est encore trop éloigné du week-end.
             Le moral n'est pas là.

             Le mercredi est la journée qui coupe la semaine en deux. La journée est accueillie avec une certaine satisfaction.
             Les gens savent qu'en fin de journée, ils auront fait plus de la moitié de leur semaine.

                Le jeudi est le jour où la fatigue se fait sentir.
             En même temps, la carotte du vendredi est proche.

             Ce sera le moment de ce qui est vécu, comme une délivrance.

             Tous les travailleurs attendent leurs vacances.
             Elles sont toujours méritées et attendues avec impatience.

             Avec l’arrivée du virus chinois, il demeurait impensable que celles-ci n’eurent pas lieu.

             Tout le monde est parti avec légèreté.

             Sauf les personnes d’un certain âge qui portaient le masque avec fidélité.
             Mais surtout avec la crainte d’être contaminées.

             Les jeunes se réunissaient en formant des groupes, comme les grappes de raisins.
             Ils ne risquaient rien.

             Il y a donc eu un relâchement des consignes de sécurité.

             C’est-à-dire celles de respecter au moins la distanciation sociale.

              A la reprise du boulot, les gens pensaient bêtement que la pandémie était terminée.
              Les réunions familiales se faisaient en ne tenant compte d’aucune mesure sanitaire.

              Les médecins ont commencé à alerter la population.

              Les bistrots furent fermés, ainsi que les restaurants à partir de 21h00.
              J’ai entendu des personnes qui ne comprenaient pas pourquoi, alors que les magasins étaient ouverts.

              Elles oubliaient que les masques restaient sur les nez.                      Alors que dans un bar, il faut l'enlever pour boire un coup.


              Nous sommes à la veille de Novembre.
              La situation est dramatique.

              La courbe monte dangereusement.
              La seconde vague risque d’être plus forte que la première.

              Les gens mettent en cause le gouvernement.
              Mais les personnes sont peu nombreuses à avoir téléchargé le moyen d’être tracées.
              Elles comparent la gestion politique de l’Allemagne.

              Sauf que les allemands n’ont pas eu peur de télécharger leur ‘’ Stop virus ‘’.

              Chez nous, la suspicion demeure.
              Etre tracé reste dans les pensées, une perte de liberté.
              On ne sait jamais, si le gouvernement pouvait par la suite nous suivre..!

              Le pire, c’est que ces gens qui dénoncent une perte de liberté, sont celles qui racontent toute leur vie sur les réseaux sociaux.

              En France, nous marchons sur la tête.

              En attendant grâce à toutes ces négligences, nous risquons de passer Noël en étant confinés.


                 Bonne journée, mon amie.
                 Gros bisous. dédé.

     

     

    17
    Lundi 26 Octobre à 20:12
    =^..^=

    Chaque jour est à vivre avec intensément d'amour .

    Bonne soirée ma Simone 

    Gros bisous tout plein et tout plein de Gros bisous

    Afficher l’image source

    16
    Lundi 26 Octobre à 17:37

    Bonsoir Simone

    J'en ai planté un en pot d'hortensia  et ça me rassure quand je vois ceux là qui sont si beaux

    Bonne soirée, bisous

    15
    Lundi 26 Octobre à 17:36

    Bonsoir Simone

    On se pose tant et tant de questions dans cette vie

    Je te souhaite une bonne soirée, boisous

    14
    Lundi 26 Octobre à 16:58

    Bien l'article  bonne continuation

    Fichier

    13
    Dimanche 25 Octobre à 21:56

    Coucou Uppsala !!!

    J'adore la première image...hi ! hi ! bien faite Simone.

    Le côté droit de ton tableau va à merveille avec le côté gauche.

    J'aime tous les jours, on trouve des petits bonheur chaque jour.

    Il suffit de savoir écouter, regarder, admirer, respirer.

    Je t'embrasse Aimée

    12
    marie
    Dimanche 25 Octobre à 20:32
    marie

    Coucou, 

    Il est beau cet article....!Je suis née un samedi, donc prélude au repos....! Tu sais j'ai toujours travaillé ,fait les enfants mais c'est le dimanche soir préparation des affaires d'école que je trouvais peu amusant.

    TRès belle journée avec du soleil. Demain courses et c'est là que j'ai attrapé ce fichu virus.Ma fille à Lyon , attend résultat des tests.. c'est mieux ici le soir même.. en quarantaine je pense. Très beau ton journal...!!prends soin de toi.. Grosses Bises

    11
    Jacqueline
    Dimanche 25 Octobre à 20:12

     Oups !!!

    Il me fallait écrire  plutôt

                                  J'apprécie chaque jour .....

    10
    Jacqueline
    Dimanche 25 Octobre à 19:56

    Comme d'habitude encore un bon article .

                        Mais , car avec moi " il y a toujours un mais "

    Je  vais vous contrarier, j'aime chaque jour de la semaine . 

    Vous souhaite donc un  très bon lundi Simone et de bons jours  pour toute la semaine à venir .

                     Et ,prenez  "surtout  " toujours bien soin de vous .

    9
    Dimanche 25 Octobre à 17:06
    8
    Dimanche 25 Octobre à 17:05


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :