• (ㅇㅅㅇ❀) !!!!

     

     

     

                “Toutes les époques ont leurs lacunes et leurs erreurs. Si l'on me demandait quel est le défaut majeur de la nôtre, je répondrais que c'est la confusion et le renversement des valeurs.”
           “Le secret de tout art d'exprimer consiste à dire la même chose trois fois : on dit qu'on va le dire, on la dit, on dit qu'on la dite.”
    "
    Avoir des opinions ne m'intéresse pas. C'est à la portée de n'importe qui. Mais avoir des idées vraies, absolument vraies, voilà qui est difficile et voilà qui est beau.”
    “L’universalité de l’apprentissage suffit à montrer que l’animal n’est pas mû par ses seuls instincts.”
    “L'amitié totale est universelle. Et seule l'amitié universelle peut être une amitié totale. Tout lien particulier manque de profondeur, s'il n'est ouvert à l'amitié universelle. ”

     

    Jean Guitton  1901 - 1999

     (ㅇㅅㅇ❀)


  • Commentaires

    33
    Samedi 7 Août à 10:18

     Bonjour ma chère Simone,



                                        Nous pouvons nous poser la question de ce que représente un alsacien.
                                        En général à partir d'un certain âge, sa masse musculaire est inférieure à sa masse graisseuse.
                                        Faut dire que la cochonnaille permet de faire du lard.
                                        Et la cuisine alsacienne est très riche en ce qui concerne cette viande.

                                        La vitesse de la lumière est de 300 000 kilomètres à la seconde.
                                        Celle de l'alsacien ne peut donc pas être comparée avec elle.

                                        Un alsacien ne ment jamais.

                                        Il s'arrange toujours avec la vérité.
                                        Ce qui n'est pas exactement la même chose, même si le résultat est le même.

                                        L'alsacien ne fait jamais d'essai.

                                        Il réussit tout du premier coup.
                                        Un peu comme les marseillais qui ne connaissent jamais l'échec.

                                        Un alsacien voit plus loin qu'un jeune d'une contrée d'ailleurs.
                                        Il est capable de voir son dos en regardant devant lui.

                                        Quand l'alsacien va au resto, le patron ne lui demande pas de payer l'addition.

                                        Même le serveur lui donne un pourboire.

                                        Lorsque l'alsacien s'est mis au judo,
                                        David douillet a cessé son sport pour s'occuper de réunir les pièces jaunes.

                                        L'alsacien possède une bible dédicacée.
                                        Il est vraiment béni par Dieu.

                                        Tout seul, un alsacien est capable d'encercler ses ennemis.
                                        C'est pour cette raison qu'il n'en a pas.


                                        Il ne faut pas toujours écouter son coeur.
                                        Parfois il se trompe, comme son esprit.

                                        Il y a des amours impossibles qui font des ravages.
                                        Il vaut donc mieux éviter ceux-ci, avant qu'ils fassent trop de dégâts.

                                        Un homme compétent connaît le sujet qui l'intéresse.

                                        Ce qui ne veut pas dire qu'il ne peut pas faire une erreur.

                                        Cependant, il saura y faire face, pour la réduire ou l'éliminer.
                                        La compétence n'est pas une surestimation de soi, mais un savoir qui est appris par des études et de la pratique.


                                        Les plus honnêtes assurances font souvent des promesses jamais tenues.
                                        Dans le contrat, il y a toujours une ligne presque invisible qui dit l'opposé des droits.
                                        Logiquement, tous les clients d'une quelconque assurance, devraient avoir une loupe pour bien lire ce qui est volontairement caché.
                                        Les assurances savent vous prélever vos mensualités, mais sont beaucoup plus regardantes à vous dédommager.


                                        Un gouvernement qui se trompe doit persévérer dans l'erreur.
                                        Il ne peut pas avouer directement sa faute.
                                        Il tournera autour du pot pour ne pas dévoiler l'erreur.

                                        C'est ce que l'on nomme la langue de bois.
                                        Celle-ci est utilisée par tous les hommes politiques, quelle que soit leur position au centre ou aux extrémités.
                                        Une femme ou un homme politique présidentiable, doit avoir un répertoire linguistique capable de noyer un poisson, dans une eau claire et bien oxygénée.
                                        Ce qui n'est pas donné à tout le monde.


                                        Bonne journée, mon amie.

                                        Gros bisous. Dédé.

    32
    Mercredi 4 Août à 09:36

    Bonjour ma chère Simone,



         L'universalité de l'apprentissage demeure suffisant, pour s'apercevoir que l'animal n’est pas mû uniquement par ses instincts.

         Nous croyons que l'humanité est la seule espèce capable de démontrer une intelligence. Une adaptation à une situation.

         En ce moment aux Jeux Olympiques, nous pouvons constater que le cheval est capable de reconnaître un circuit jalonné d'obstacles.
         Il y a le cavalier qui commande le moment où le cheval doit franchir le mur.
         Par contre si l'animal ne désire pas faire cet effort pour son ami humain, il peut refuser à tous moments cette courses très compliquée et fatigante.

         Il fait équipe avec son cavalier.

         C'est pour cette raison qu'entre le cheval et ce dernier, il y a obligatoirement une entente amicale.
         Certes, la majestueuse bête devra apprendre à faire toutes les figures pour pouvoir les répéter.

         Ce qui prouve que le cheval arrive à mémoriser des trajectoires ou des postures complexes.
         Sans sa complicité avec le cavalier, l'animal lui refuserait l'effort qui lui est demandé.

         C'est pour cette raison qu'à la fin des exercices, les caresses sont nécessaires pour remercier l'animal et pour lui donner confiance.


         Si nous envisageons à présent l'apprentissage du chien d'aveugle, celui-ci est très complexe.
         Le chien avant d'avoir son ''maître'' définitif, doit connaître tout ce qui peut lui être demandé.
         Il doit même anticipé sur les dangers qui peuvent survenir en traversant une route.

         Evidemment, il y a de l'amour qui se crée entre la personne handicapée et le chien.
         Sinon il ne serait pas si dévoué à celui dont il a la responsabilité.

         Et nous ne sommes pas en présence des animaux les plus intelligents de la planète.
         Il y a des espèces plus évoluées que les autres.

         Le chimpanzé, les cétacés, les pieuvre, les éléphants et biens d'autres, sont capables de démontrer une adaptation a de nombreuses situations.

         Toutes les bêtes du monde peuvent subir un apprentissage.

         Le dressage est un apprentissage qui rend des animaux sauvages capables de réaliser des figures qu'ils ne font pas dans leur milieu naturel.

         Mais si les otaries ou les dauphins démontrent une grande souplesse d'esprit, les orques peuvent parfois ne pas accepter leur enfermement.

         C'est ainsi qu'il y a eu plusieurs cétacés tueurs dans les bassins nautiques.

         Aujourd'hui, je pense que le dressage des animaux sauvages deviendra interdit de plus en plus dans les sociétés occidentales.
         De nombreux humains luttent à présent pour la cause.

         Ils ont raison.

         Un phoque n'est pas un animal qui doit faire tourner un ballon sur son nez.

         Ces animaux ne méritent pas d'être enfermés pour le restant de leur vie.
         Même si avec l'homme, ils sont en en sécurité par rapport au monde sauvage.

         La captivité n'est pas une solution en soi.

         Le dressage des animaux domestiques continue.
         Pour l'instant, les écologistes laissent faire.

         Jusqu'au jour où même nos braves toutous, seront les otages des extrémistes  écolos.
         Il sera alors interdit de lui balancer un bâton.

         Alors que nous savons tous qu'un chien a besoin de l'humain.
         C'est ainsi depuis des millénaires.
         Les animaux domestiques ne peuvent plus se débrouiller seules dans la nature.

         Déjà les fanatiques de la causes animale s'en prennent à nos bouchers.
         A force de dire que c'est mal de manger de la viande, nous sommes tous plus ou moins influencés.
         Nous changeons nos pratiques alimentaires.

         Sans sombrer dans les extrêmes, nous mangeons moins de viande.
         Il m'arrive de déguster un steeck, et de voir l'animal devant moi.

         Boeuf que je caressais lorsque j'allais en vacances dans une ferme.
         Vache qui me léchait amicalement.

         Je ne peux pas m'empêcher de voir ces gentils animaux, me montrer de l'amitié.
         Je ne suis pas encore végétarien.

         Je sais cependant que des laboratoires travaillent pour nous faire avaler des protéines végétales.

         Lorsque l'écologie s'en mêle pour additionner ce que représente une côte de bœuf en carbone et en eau consommer, je pense que dans 20 ans la cuisine se fera sans animaux ou presque.

         Ce que je peux dire sur les animaux de la ferme, c'est qu'il connaissent exactement où se trouvent l'écurie.

         Les vaches ont la notion du temps, car elles attendent toutes vers la sortie du pré, lorsque c'est l'heure de les mener à leur habitation.

         Il y a donc un apprentissage du parcours qui se crée, au fil du temps.

         Les animaux sont moins sots… que de nombreux humains.

         Bonne journée, mon amie.

         Gros bisous. Dédé.

    31
    Lundi 2 Août à 11:35

    Bonjour Simone c'est vrai chacun a ses opinions que l'on aime ou pas c'est un vaste sujet ! Bonne semaine et bon mois d'aout , bisous 

    30
    Lundi 2 Août à 10:31

     Bonjour ma chère Simone,


                           Avoir des opinions ne m'intéresse pas.
                           Surtout lorsque celles-ci sont contraires aux miennes.
                           En effet, rien n'est plus fatiguant de défendre deux points de vue d'une manière totalement opposés.
                            
                           Il y a obligatoirement l'un des deux, dont les idées sont plus proches de la réalité.
                           Mais comment faire comprendre à celui qui s'oppose à toutes autres idées qu’il a tort.
                           Et qui dit que ce n'est pas lui qui est dans la réalité.

                           Donc il n'est pas nécessaire de s'affronter verbalement, lorsque les conversations ne changent rien aux croyances de chacun.

                           D'autant plus qu'aujourd'hui avec les réseaux sociaux, tout le monde est spécialisé sur divers sujets.

                           Tout le monde est infectiologue, toubib et virologue.
                           Chacun connaît parfaitement la politique.
                           Enfin, nous sommes entrés dans l'ère où les spécialisations sont devenues nombreuses.
                           Chacun a des arguments pour démontrer qu'il a raison.
                           Même lorsqu'un des deux dit que la terre est plate comme une assiette.

                           Après tout, en regardant la lune depuis la terre, nous ne voyons qu'un rond dans le ciel.
                           Comment expliquer alors qu'il s'agit d'une sphère, sans avoir une éclipse à proximité pour démontrer l'arc qui se dessine dans l'ombre de notre satellite.

                           Certains catholiques extrémistes disent que la terre a seulement six mille ans.
                           Ils se basent sur la bible comme étant le seul livre de science.

                           Je ne tente même pas de savoir les énormités que nous dévoilent le Coran, lorsque je vois les curieux comportements des croyants musulmans dit modérés.

                           Je sais que les sciences sont proscrites du livre saint.
                           Ce qui est normal puisque les écrits sont contradictoires avec le missel musulman.
                           Alors on empêche les petites filles de se rendre à l'école, pour entretenir le grand mensonge religieux.
                        
                           Les catholiques ont malheureusement compris au bout de quelques siècles de naïveté que la bible n’était pas la véritable histoire de l'humanité.

                           Les astronomes ont démontré que la terre n'était pas le centre de l'univers.
                           Puis Darwin est venu bousculer les croyances sur l'évolution des espèces.
                           Et il se trouve que sa théorie explique trop bien cette acclimatation des différents systèmes vivants.

                           Personne aujourd'hui refuse cette vision scientifique.
                           Sauf les croyants qui refusent toutes les sciences.

                           Et c'est ainsi que la plupart des immigrés de notre pays croit à une religion de plus en plus radicale.

                           L'obscurantisme rampe dans le monde, par des croyances parfois complètement insensées.
                           Les gens sont formaté comme s'ils avaient été lobotomisés.
                           Ce qui est dramatique demeure le nombre de fanatiques qui sont de plus en plus dangereux..
     
                           Car l'Orient de mon enfance faisait rêver.
                           Celui d'aujourd'hui fait peur.
                           Il y a un glissement qui depuis quarante ans fait son chemin.

                           Donc il ne sert à rien d'avoir une conversation saine avec des gens complètement sans autonomie intellectuelle.
                           En effet, il n'y a plus de place pour le rationnel, dans ces esprits devenus trop obtus.

                           Les prédicateurs tirent les ficelles pour entretenir la haine contre les mécréants.
                           Les actions criminelles sont la seule issue pour éradiquer les impies.

                           Le monde est devenu malade avec cet afflux de candidats à l'islam dure.

                           Les opinions sont déjà bien ancrées dans des cerveaux bien lessivés.
                           Des malins travaillent dans l'ombre pour rendre la population musulmane de plus en plus accrochée à leur Dieu.
                           Et ce fléau fonctionne, si l'on se réfère aux femmes voilées qui sont de plus en plus nombreuses.

                           Certaines musulmanes courageuses résistent encore, sans doute en recevant des menaces de mort sur les réseaux sociaux.
                           Elles sont les piliers d'un islam modéré qui demeure rare.

                           Sinon, il ne sert à rien de tenir compte des opinions.
                           C'est toujours du temps perdu de tenter de ramener à la raison, une personne fanatisée.

                           Les seules bonnes idées à retenir sont de réduire sur notre territoire, les gens qui ont des pensées extrémistes.

                         
                           Bonne journée, mon amie.

                           Gros bisous. Dédé.

    29
    Dimanche 1er Août à 19:05

    Merci.

    Prend soin de toi.

    Bisous.

    28
    nays
    Dimanche 1er Août à 11:33

    hello Simone

    et c'est si vrai  chaque époque a sa propre histoire avec du bon et du mauvais..du recul est nécessaire ..je pense que dans nos régions nous n'avons pas a nous plaindre au vu de ce qui se passe ailleurs dans le monde...
    ce qui est sûre c'est qu'il faut prendre les choses a bras le corps et de tout grande urgence....les temps changent tout bouge rien ne stagne

    bon dim Simone et que tout aille bien  bibisous de chez nous ☺

    27
    Jacqueline
    Dimanche 1er Août à 10:30

    Alain de rajouter

                     Heureusement ce n'était pas du piment oiseau .

      • Dimanche 1er Août à 17:19

        Cuicui, venez les petits bonb... euh les copains !

        hello

    26
    Jacqueline
    Dimanche 1er Août à 10:28

    Bonjour Simone

                       Ce petit incident me turlupinait .

    Après avoir regardé nos autres pots , mon époux a remarqué que sur celui que j'avais utilisé, il n'y avait pas l'opercule plastique permettant de diffuser "avec modération "  la poudre de piment .

    J'avoue que j'étais apaisée ce n'était pas de la négligence de ma part . J'en utilise assez régulièrement et jamais cela n'était  encore arrivé .

    Dans mon malheur j'ai eu de la chance , nous étions tous les 2 seulement pour le repas .

                        Dorénavant je vais être plus vigilante . yes

    Cela nous a permis de manger un  "petit sorbet à la pomme et citron vert "

                          Fort apprécié après ce petit coup de chaud .oops

    Vous envoie une réserve de bises pour ces jours prochains et viendrons  déposer quelques sourires .

    PRENEZ BIEN SOIN DE VOUS SIMONE

      • Dimanche 1er Août à 17:18

         ......tout va bien .....♥

    25
    Dimanche 1er Août à 10:06

        Bonjour ma chère Simone,


                                La France va mal.
                                Elle subit une crise sociale, morale, culturelle et idéologique.
                                Il est loin le temps où la bourgeoisie bien éduquée des années 60, représentait l'ordre.
                                La nouvelle est libérale et n'assume plus son rôle de dirigeante de la société.
                                D'où la décadence de notre pays.

      
                                Depuis pas mal de temps, il y a une inversion des valeurs.
                                Il nous semble que les criminels seraient mieux traités que les victimes.
                                 Les élèves dans les écoles compteraient davantage que les professeurs.

                                 Certaines personnes nostalgiques des années 60, aimeraient un retour à cette période.

                                Elles dénoncent une France tirée vers le bas à cause de l'immigration, pour un retour aux valeurs traditionnelles de notre pays.

                                 Nous pouvons constater dans certaines manifestations ( gilet jaune ), un rejet massif des élites.
                                 La vision d'un monde politique pourri et le sentiment d’une perte de liberté (vaccination obligatoire) sont des raisons de montrer sa contestation.
                                         
                                Certains gilets jaunes ne cachaient pas leur antisémitisme, en réalisant la quenelle de Dieudonné.
                                Ce complotisme délirant était visible parmi la foule la plus hostile.
                                Des forces obscures auraient causé une inversion des valeurs.
                                La logique de nombreux manifestants est celle d'être exploités et pauvres.
                                Ils imaginent que dans le passé ils étaient moins exploités, alors qu'en réalité rien n'a changé.

                                 La pauvreté est refusée, même si ces gens en furent toujours les victimes, mais ils ne veulent plus assumer leur classe sociale.
                                 Donc toute la catégorie des gens qui ne sont pas des ouvriers ou des employés, sont des ennemis à combattre.
                                 La classe moyenne est jalousée.
                                 Et cette dernière est déclassée.
                                         
                                 Chez ces gens, la culture n'existe pas.
                                 Ce sont des personnes qui ne possèdent aucune référence en terme culturelle ( roman, cinéma, arts, etc.).
                                 Le mouvement de mécontents ne possède pas de modération.
                                 Il sombre dans le complotisme, la paranoïa, la rage non contrôlée.
                                 Sans aucune limite, les individus deviennent irrespectueux des lois, des sites de la République, des symboles de celle-ci.
                                 La vie individuelle et personnelle des élus est menacée.

                                Des incursions dans des sphères de notre démocratie sont violées.
                                Il n'y a plus aucune retenue raisonnable et responsable de ces gens qui basculent dans la haine et la brutalité. 
                                 Des saccages ont lieu.
                                 Notamment ce qui représente la France (arc de triomphe), où les lieux des élus.
                                 Nous assistons alors à des citoyens normaux qui tombent dans la délinquance.


                                Il n'y a plus aucune valeur qui demeure respectée.
                                C'est un troupeau haineux qui se jette sur les forces de l'ordre.

                                La France est en crise.
                                La fachosphère fait des discours pour parler des inversions des valeurs.
                                Ses valeurs sont réactionnaires concernant l'art contemporain.

                                C'est parfois difficile de ne pas être en accord avec celle-ci, même si elle est décriée.
                                Tout dépend aussi où nous nous plaçons, sur l'échiquier politique.
                                L'extrême droite est considérée comme le produit de la décadence de la société.
                                Ce qui est logique à partir du moment où la France n'a plus son identité d'antan.

                                 Nous ne pouvons pas comparer Racine par rapport à Maître Gims.         
                                 C'est une autre époque où les goûts sont différents.
              
                                Il faut dire aussi que l'orthographe est plutôt malmenée par les autorités politiques du moment.
                                C'est-à-dire par l'Education nationale.
                                Il faut peut-être cesser de vouloir tout simplifier.
                                Au nom d'une partie des élèves qui ne peuvent pas maîtriser la grammaire et ses règles.
                                   
                                Renier sa langue écrite est tout de même une perte d'identité.
                                Sur ce point-là, je ne peux être qu'en accord avec la fameuse fachosphère conservatrice.

                                En voulant tout simplifier, nous tirons tout le monde vers le bas.

                                Il faut sans doute cesser cette baisse de niveau, sur tous les sujets.

                                 La France est dans une crise culturelle et idéologique.
                                 La bourgeoisie éduquée et posée, n'a plus sa place.
                                 Celle dite libérale, ne peut plus assumer son rôle de dirigeante de la société.

                                 D'où cette décadence française ressentie qui est bien réelle.

                                   
                                  Bonne journée, mon amie.

                                  Gros bisous. Dédé.

    24
    Jacqueline
    Samedi 31 Juillet à 13:53

    Bonjour Simone

    Je ne suis pas la seule à fidéliser votre  blog  . D'autres ont aussi ce mérite ,votre ami Dédé  également qui lui est  sérieux " au moins ."

    La clown que je suis a fait une belle bourde ce midi .En voulant mettre un peu de piment d'Espelette dans ma ratatouille maison , j'ai eu la main un peu lourde . Le petit bocal y est passé .

    Heureusement , le riz accompagnant celle ci a un peu sauvé les dégâts . Mais cela déménageait tout de même . Pas eu  les lèvres en feu , OUF!!!!!

    Voilà , quand on n'a pas de tête (lol)  à vouloir aller trop vite ....

    Vous souhaitons de passer une belle fin de semaine , de bien prendre soin de vous .

    La semaine prochaine, aurons les filles pour une quinzaine  , donc pas d'inquiétude si moins présente pour bavarder . 

    Cela va vous "faire des vacances "  yeswink2heclown

    @ bientôt

    Bises via le net ....

    Affectueuses .

     

      • Samedi 31 Juillet à 17:31
      • Samedi 31 Juillet à 17:29

        MERCI DU FOND DU CŒUR !! - Hélène : ma vie de scrappeuse

        oh que oui !!!

      • Samedi 31 Juillet à 17:27
      • Samedi 31 Juillet à 17:26

        et un grand merciiiiiiiiiiiii....

        Que du bonheur | Le petit coach

    23
    Samedi 31 Juillet à 09:50

    Bonjour ma chère Simone,


        
       Les valeurs fortes dans le temps était le travail, le dépassement de soi et l'effort qui permettaient une récompense en fonction du mérite.
       
           Ceux qui sont restés dans cet esprit pouvait espérer gravir les échelons dans une société.
     
         Aujourd'hui, toutes ces qualités ne sont plus suffisantes pour asseoir une carrière bien méritée.
        
        Au contraire, les gens qui se donnent trop à l'entreprise, peuvent être de bons candidats au burn-out.

       
         L'ascenseur social permettait de se mettre en valeur, de gagner plus en ayant plus de responsabilités.
        
        Il permettait d'avoir du pouvoir.

        
        Les plus jeunes préfèrent avoir une vie sociale plutôt que de trop se donner à leur travail.
      
       Quoiqu'il faut être performant de plus en plus, avec un minimum de moyens.

       
         Au siècle passé, le savoir et les diplômes valorisaient l'employé.
        
        Les mathématiques étaient une espèce de clé pour accéder aux plus hautes fonctions.
        
        Alors que dans les autres pays, l'approche était plus utilitaire par rapport à la fonction.

       
         En France, le savoir était valorisé à un tel point qu'il donnait la possibilité d'atteindre les plus hautes sphères hiérarchiques.

        
        Ces méthodes font parties du passé.

      
          La connaissance et le raisonnement ne sont plus considérés comme étant un ascenseur suprême.

        
        Internet a bouleversé notre façon de s'informer.
      
       La dévalorisation du savoir entraîne évidemment une remise en cause de l'employé.

       
        La société dans son ensemble était basée sur des conventions de politesse et de communication.
        
        Aujourd'hui, les gens qui ont de gros diplômes sont de simples animateurs de projets.
        
        Les responsables dans l'échelle hiérarchique aussi.

             De nos jours, les défenseurs de l'orthographe sont traités de réactionnaires pour ceux qui favorisent des réformes de simplification.
             Tout le monde communique par mail.

             Pourtant, publier un document comportant des fautes orthographiques ou grammaticales ne sont plus un problème pour les auteurs.

             Ce qui signifie que les gens se satisfont de leur médiocre compétences.
             Ce qui tire vers le bas, l'ensemble du personnel de la société.
             En même temps, ces erreurs démontrent un laissé aller des connaissances qui demeure dramatique.
     

             Il y a donc une perte de repères pour ceux qui lisent ces ramassis d'incorrections.
             Les amoureux de l'écriture vivent ces lacunes comme une injustice. Voire avec une véritable souffrance.

             Les relations entre les individus se transforment.
             L'identité individuelle liée à une place plus ou moins haute dans la société s'efface.
             Le système lui-même n'est plus vertical mais en réseaux.

             Tous ces changements peuvent conduire à une dévalorisation de la fonction.
     

             La réussite professionnelle passe de plus en plus par le degré d'influence, exercé sur les réseaux sociaux.
             La valeur collective est privilégiée par rapport à l'évaluation individuelle.

             Certains managers ne supportent pas cette perte d'autonomie et de responsabilités.
     

             Dans un monde où les changements sont constants, la rigueur perd de l'influence.
             Il faut s'adapter.
             Avant, l'encadrement déterminait les procédures avec une demande de qualité.
             Aujourd'hui, l'innovation est sans arrêt nécessaire.

             Souvent au détriment d'une recherche de qualité.
             Pour les anciens, il est difficile de ne pas devenir indulgent avec soi-même et les autres, lorsqu'on a eu des parents exigeants qui attendaient la perfection.
     

             De nos jours, on apprend en réalisant.
             Tout en rectifiant lors des analyses du processus.

             De nombreux cadres qui devaient jouer à être sévères, sont encourager à rassembler, à encourager plutôt que de sanctionner.
             Si bien qu'ils se sentent démunis et fragilisés dans leur fonction.

             Les valeurs ne sont plus les mêmes.

             Certains influenceurs sur le Net gagnent une fortune, sans avoir fait des études.

             Il suffit parfois de s'être fait connaître  dans une téléréalité, pour attirer du monde.
             Ces derniers  brillaient par une ignorance générale flagrante.
             Pourtant ils sont suivis par une partie du pays.

             Comme quoi la bêtise peut parfois être plus rentable qu'une pile de diplômes.

             Les valeurs ont radicalement changé, avec les nouvelles technologies.


             Bonne journée, mon amie.
             Gros bisous. Dédé.

    22
    Vendredi 30 Juillet à 11:38
    21
    Jacqueline
    Vendredi 30 Juillet à 10:59
    ON  NE DIT JAMAIS ASSEZ AUX GENS QU'ON AIME
     
    https://www.youtube.com/
     
    A écouter sans modération .
     
     
    Paroles
    Ces parents, ces amis, ces femmes qu'on affectionne
    Avec lesquels on dort, on dîne, on parle au téléphone
    Souvent quand nos regards se croisent
    Y'a comme une chaleur…
    Ces parents, ces amis, ces femmes qu'on affectionne
    Avec lesquels on dort, on dîne, on parle au téléphone
    Souvent quand nos regards se croisent
    Y'a comme une chaleur
    Mais de là à en faire des phrases
    Trop de pudeur, trop de pudeur.
    On ne dit jamais assez aux gens qu'on aime
    Par peur de les gêner, qu'on les aime
    On ne leur dit jamais assez
    Que sans eux, sans elles
    On ne serait même pas la moitié de nous-mêmes.
    Avant de nous dire au revoir, marcher à l'ombre
    Avant que sur notre histoire, le rideau tombe
    J'veux déclarer à tout c' petit monde qui m'entoure:
    La vie, la vie serait d'un sombre sans vous autour
    Vous tous autour.
    On ne dit jamais assez aux gens qu'on aime
    Par peur de les gêner, qu'on les aime
    On ne leur dit jamais assez
    Que sans eux, sans elles
    On ne serait même pas la moitié de nous-mêmes.
    Qu'y a-t-il de plus important?
    La raison ou les sentiments?
    On ne dit jamais assez aux gens qu'on aime
    On ne leur dit jamais assez
    Qu'on les aime.
    Je vous aime!
    Source : Musixmatch
     
     
    Paroliers : Louis Chedid
     
     
     

     

      • Vendredi 30 Juillet à 11:35

        ipernity: CITATIONS by M@rie ♥ ♥

        merci merci

    20
    Vendredi 30 Juillet à 10:18

       Bonjour ma chère Simone,

                      La transformation de notre société est terrible, pour les gens qui ont connu le monde d'avant, et celui d'aujourd'hui.
                      
                      Rien que dans les campagnes, où la solidarité entre les cultivateurs était essentielle.
                      J'ai eu le bonheur de connaître encore la fenaison et le ramassage du foin, avec un cheval et un chariot.

                      Puis les tracteurs se sont répandus en même pas une décennie.
                      La moissonneuse-batteuse était partagée entre plusieurs paysans.

                     Je me rendais en vacances à la campagne.

                     En face de chez mon oncle, le blé était encore récupéré à la batteuse.
                     Tout se faisait à la force des bras.

                     Traire les vaches se réalisait avec les doigts, d'une manière experte.

                     En général, il n'y avait qu'une quinzaine de bêtes à l'écurie.

                     La technologie mécanique a changé la façon de vivre.
                     Les trayeuses automatiques ont permis aux éleveurs d'avoir de plus gros troupeaux.

                    Pourtant leur salaire resta figé.

                    La mondialisation de ce siècle a tout chamboulé.
                    La transformation du monde du travail fut dramatique.

                    Elle s'est soldée par la perte des emplois dans le monde occidental.

                    Les pays asiatiques ont profité des délocalisations à cause de salaires attrayants pour les sociétés.
     
                    Toute la vie a été bousculée par l'arrivée des nouvelles technologies.
                    Grâce au digitale et aux réseaux mondiaux, les échanges réclament une grande compétitivité.
                    Cette opportunité s'est créée au détriment des salariés occidentaux.

                    La Chine a aspiré toutes les activités industrielles.
                    Elle a copié puis amélioré les techniques de pointe.
                    Avec une naïveté éclatante, l'Occident a donné son savoir-faire à l'Empire du Milieu.

                    Ce pays sans aucun complexe s'est approprié les biens des autres, sans aucune sanction.
                    Aujourd'hui, il est le second pays où le PIB est largement dominant.

                    Notre manière de vivre demande un changement radical des valeurs qui s'opposent à notre éducation.
                    Des valeurs qui ont construit notre société aujourd'hui malade.
                              
                    Le durcissement de l'économie est difficile à être acceptée. 
                    C'est-à-dire qu'il faut faire plus, mieux, avec moins de moyens.
                    Les emplois sont de plus en plus précaires.

                    Il faut motiver les salariés, alors qu'ils savent que la rémunération des actionnaires est prioritaire.
                    La souffrance des employés est réelle.

                    Mais celle-ci ne compte pas dans un monde de plus en plus déséquilibré.
             

                    Les valeurs dans le passé étaient valorisées par trois mots : - Travail, famille, patrie.
                    La patrie a été européanisée ou mondialisée.
                    La famille a plus ou moins explosée par des ruptures entre les parents.
                    Le travail qui demande beaucoup d'efforts de la part de l'employé, n'est pas récompensé à sa juste valeur.
                    Du coup, nous avons de plus en plus de personnes qui sont des victimes du burn-out.


             Dans le passé, l'ascenseur social était le facteur de réussite professionnelle. Celui-ci est à l'arrêt.

                     Au siècle dernier, le savoir et les diplômes étaient valorisés.
                     Aujourd'hui, ces critères sont devenus dérisoires.

                     Nous nous étonnons que nous perdions des places internationales, dans les connaissances de nos étudiants.
                     L'excellence n'est plus à la mode dans notre pays.
                     Le niveau des élèves est exécrable.
                     Notre éducation nationale nivelle les connaissances par le bas.
                     Ce qui a un effet catastrophique pour nos jeunes chercheurs.

                     A force de vouloir associer tout le monde à un savoir médiocre, il ne faut pas s'étonner de notre recul au classement international de nos têtes pensantes.
                     La puissance du raisonnement ne fait plus partie de la réussite scolaire.

                     Le travail n'est plus mis en valeur, ni récompensé.
                     Nos élites fuient à l'étranger, où ils seront reconnus et estimés pour leur savoir.

                     Dans nos facultés, nous recevons la première année des analphabètes.
                     Le bac n'a plus aucune valeur sélective.

                     Par contre le gamin qui possède le diplôme se prend pour Einstein, et les parents aussi.
                     Alors que sa vraie place aurait été celle d'un apprentissage manuel.

                     Il est donc difficile de considérer l'école d'avant, où la méritocratie permettait normalement de poursuivre ses études.


                     Bonne journée, mon amie.
                     Gros bisous. Dédé.

    19
    Jacqueline
    Vendredi 30 Juillet à 09:49

    Sans rancune wink2

    Il nous faut bien rire un peu yes

      • Vendredi 30 Juillet à 11:37

        Sticker « Du bonheur, rien que du bonheur» - Achat Magnets et Stickers |  Cadeau Maestro | Paroles sur l'amour, Bonheur, Citation heureux....hello ♥♥♥♥♥♥♥  !!!!

      • Vendredi 30 Juillet à 11:34

        Fin de campagne Ulule : un grand merci à tous ! - Femmes SDF

                         mais oui et  heureusement que tu es là......... ♥

    18
    Jacqueline
    Vendredi 30 Juillet à 09:47

    BONJOUR SIMONE

     

    Aimant vous taquiner (pour faire  référence à une question posée ailleurs ) wink2

    La femme " Alsacienne"  est  un peu" magicienne " yeshewink2 il me semble yes

                  L'Alsacien  donc peut se flatter d'avoir " ce privilège ".clown

    Belle fin de semaine dame SIMONE

    Bien affectueusement .

      • Vendredi 30 Juillet à 11:31

        Mon blog..... - La cuisine de Lilly

        un grand merci ..............♥

    17
    Jacqueline
    Jeudi 29 Juillet à 09:12

    ESSAI  

    Cela marche du feu de Dieu ce matin avec   d'ailleurs " l'ancien système ."  

    C'est à ne rien  comprendre ........ 

    Belle journée SIMONE .

     PS/ Prenez surtout toujours  bien soin de vous

      • Jeudi 29 Juillet à 11:53

        hello ♥

    16
    Mercredi 28 Juillet à 10:58
    Une pensée profonde. Oui nous sommes unique et universel.. bises
    15
    Mercredi 28 Juillet à 09:58

    bonjour ,bien ton article bonne continuation bisous

    Fichier

    14
    Jacqueline
    Mercredi 28 Juillet à 09:20

    Bonjour Simone

    Parfois , nos opinions dérangent .

    Mais , l'essentiel est de conserver ses idées .

    C'est ce qui fait  "notre personnalité "

    Et, franchement n'avons pas à rougir de ce que nous sommes , chaque être humain est " UNIQUE ".

    Je suis triste ce matin d'apprendre le décès de Jean François Stévenin .

    C'était un homme très bon . Discret.  Un  très bon acteur également . .

    Sagamore assure déjà bien la relève .

    Une belle famille .

    Passez une très belle fin de semaine SIMONE .

    Bises affectueuses .

     PS/ Cela recommence , sommes obligés de passer par  EDGE  .

    C'est infernal ces changements  .

    C'était trop beau pour durer 

    Vous comprendrez que l'on puisse y perdre notre latin .

    TANT PIS CE SERA DONC DEFINITIF . N'ALLONS  PAS DEVOIR SANS CESSE 

    CHANGER NOS  HABITUDES .  NI DE NAVIGATEUR  A CHAQUE FOIS .

    CELA EN  DEVIENT PENIBLE .  VRAIMENT  TRES PENIBLE 

     

     

     

     

     

     

    13
    Mercredi 28 Juillet à 08:30

    oui nous avons tous nos opinions mais comme tu le dis avoir des idées vraies, mais c'est bien a une condition de pouvoir les concrétiser

    bises amicales

    12
    Mercredi 28 Juillet à 08:17


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :