• 19 2

     

     

    A B C  du  Mariage

     

     

    Imagine.

    Imagine une nuit sans étoiles
      Un bateau sans ses voiles

    Imagine une vie de silence
      Qui n'aurait aucun sens

    Imagine un papillon sans fleurs
      Un battement sans coeur

    Imagine un immense océan
      Sans la vie au dedans

    Imagine la tendresse
      Sans les bras qui te bercent

    Imagine le désert sans chaleur
      L'émotion sans bonheur.

    Seb. 

     


                 

     

     

    A B C  du  Mariage

     

     


  • Commentaires

    23
    Samedi 22 Février à 15:46

    Salut,

    Le temps est humide et il fait quand même frais.

    Ca piaille dans les haies .
    Je mets 3 gamelles de graines et c'est bouffé en deux jours.

    Bon week-end

    22
    Samedi 22 Février à 00:42

    Bonjour ma chère Simone,


    Il est envisageable que la nuit cosmique totale se produise un jour, dans des milliards et des milliards d'années.

    Car l'univers est en expansion permanente.
    Ce qui veut dire que toutes les galaxies et les étoiles du ciel, s'éloignent les unes des autres.
    Elles s'enfoncent progressivement dans ce que l'on nomme le vide sidéral.

    Existe-t-il vraiment... ?
    Nul ne peut le dire puisque nos radiotélescopes ne sont pas assez puissants... pour voir au-delà de ce que l'on nomme le début de tout.

    Les pros ne peuvent pas affirmer qu'il n'y a rien, plus loin de tout ce qui brille.
    Je trouve sur ce sujet nos chercheurs bien formatés, au sujet de l'unique existence d'un Bing Bang.

    Comme tous les astres s'éloignent entre eux dans un volume infini...la nuit totale sera donc théoriquement possible.
    Mais il n'y aura personne pour la voir.

    Donc un jour le cosmos sera noir.

    Cette déduction est celle des savants.
    Il faudrait douter de cette unique issue...qui explique la naissance de toute la matière cosmique.
    Qui dit naissance explique aussi la fin d'un système.

    De toutes façons dans quatre milliards et demi d'années, la terre sera absorbée par le soleil qui cessera d'illuminer cette partie de la galaxie.

    Cette mort solaire confirme aussi la perte de notre planète.

    Encore faut-il que les hommes ne jouent pas trop avec le nucléaire...qui pourrait alors bouleverser

    toutes ces prévisions à long terme.

    Donc la vie sera éteinte depuis longtemps, avant que la dernière étoile cesse de scintiller dans la nuit.

    Et les experts peuvent se tromper énormément, en croyant que cette expansion ne cessera pas.
    Dans ce cas, tout sera revu d'une manière incontrôlable.

    Car l'univers est si vaste que personne ne pourra jamais vraiment en visiter la proximité.
    La plus proche étoile se trouvent à dix milles ans de notre fusée la plus rapide.

    Ce sera toujours impossible, quelque soit les avancées techniques.
    Nous ne sommes rien à l'échelle du cosmos.
    Même pas un grain de sable.



    Si l'océan était vide de toutes vies, nous ne serions pas là pour le constater.
    Que deviendraient les marins qui naviguent... en étant escorter par une bande de dauphins.
    Splendide spectacle que j'ai pu apprécier presque chaque jour... lorsque je me trouvais en mer.

    Au début nous sommes ébahis par ces accompagnants marins, qui jouent avec l'étrave du navire.
    Cette danse est féerique.

    Ensuite l'habitude nous gagne, et nous ne faisons plus aucun cas de ce magnifique ballet marin.

    C'est seulement après des décennies de vie terrestre... que l'on se souvient de ce qui était si magnifique.
    De cette communion entre les animaux et les hommes.

    Spectacle que l'ancien marin ne reverra jamais.
    La navigation apportait des surprises inattendues.

    L'océan est un milieu que nous devons protéger, car il renferme un véritable trésor de diversités.
    Des millions d'espèces y vivent, dans cet élément liquide qui recouvre 70 % de la terre.
    Ce qui demeure phénoménal.

    Pourtant avec les déchets rejetés....chaque jour nous appauvrissons ce lieu océanique unique.

    Les mesurettes écologiques prisent, ne sont pas à la hauteur des risques.

    Il va falloir enfin prendre de vraies décisions de protection, pour ne pas perdre cet écrin merveilleux.

    Notre terre est bien malade, et nous ne la soignons pas.


    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.

    21
    Vendredi 21 Février à 15:54
    Guten Tag, liebe Freundin, ich wünsche dir auch ein schönes Wochenende mit Sonne und Glück
    Küsschen
    j'ai triché ... site de traduction :p
     
    20
    Vendredi 21 Février à 10:37

    Bonjour ma chère Simone,


    Une vie de silence éviterait tout d'abord d'entendre des bêtises lancées par des fakes new.
    Il n'y aurait plus de médisances.

    Cependant, le monde du silence demeure aussi un très gros handicap.
    Car entendre facilite les échanges verbaux.
    Les sons décelés permettent aussi de se mettre à l'abri, lorsqu'il y a un danger.

    Il y a aussi des sons que nous aimons entendre.
    Le chant divin des oiseaux qui fêtent le printemps.
    Les mots doux qui nous sont adressés.

    Le bruit du vent qui agitent les feuilles des arbres.
    Les pleurs d'un violon, ou le son grave du saxo.

    Entendre les vagues qui viennent se briser sur la côte, avec la régularité du métronome, est aussi un plaisir que seul l'écoute permet d'apprécier.

    Ne pas entendre permet aussi de se rendre dans un monde où le silence isole.
    C'est un monde de paix.

    Un papillon sans fleurs ne pourrait pas déguster le frais pollen.
    Il devrait se contenter de feuilles qui lui sembleraient bien aigres.
    Et peu à peu l'arbre périrait, car la fleur est la source de la vie de toute végétation.

    Sans cœur, il n'y aurait aucun battement.
    Donc la vie de tous les êtres vivants qui ne serait pas végétale, serait impossible.

    Mais dans le contexte d'un être qui serait considéré sans cœur, signifierait que celui-ci est un gros égoïste.
    Ils existent dans ce monde de brutes.
    Heureusement que les êtres bons sont sans doute plus nombreux.
    Ce quoi demeure justement la particularité de l'humanité.


    Un océan sans vie serait une catastrophe humanitaire.
    Car les peuples sur terre qui vivent grâce à la pêche, représentent un pourcentage important.
    Et ce sont souvent les plus pauvres qui parviennent à survivre, grâce aux richesses puisées dans la mer.

    De plus, toutes vies terrestres a pour origine les fonds marins.

    Mais il n'est pas impossible qu'un jour, les océans soient sans vie.
    L'homme est le principal destructeur de cet environnement.

    Alors des famines importantes déstabiliseraient la paix sur terre.
    Quoique même sans arriver à ces catastrophes environnementales, les guerres ont toujours eu lieu.


    La tendresse sans bras qui te berce peut arriver... si la personne qui aime et sans membres supérieures.

    Pourtant les mots aussi peuvent bercer, grâce à la douceur qu'ils démontrent.
    Car en fin de compte, c'est l'amour qui est la source principale du plaisir ressenti.


    Le désert est souvent sans chaleur, lorsque la nuit s'installe.
    Le thermomètre flirte alors avec le zéro degrés Puis lorsque le soleil est au zénith, la chaleur est insupportable.

    Ces écarts de températures sont problématiques pour que le corps s'adapte.



    L'émotion peut être de plusieurs origines.
    Une émotion est une réaction psychologique et physique à une situation.
    La différence entre l'émotion et un sentiment, réside dans le fait que le sentiment ne présente pas une manifestation réactionnelle.
    Alors qu'une accumulation de sentiments... peut générer des états émotionnels.



    Bon,ne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.


    19
    Vendredi 21 Février à 07:26

    Imagine, oui mais quoi en ce moment mode douloureuse

    bises amicales

    18
    Vendredi 21 Février à 04:30

    que serait une source vive sans eau?  poser la question c'est y répondre..;)

     

    bonne journée Simone

     

    bise

    17
    Jeudi 20 Février à 19:39

    Je ne peux pas imaginer

    Absolument inimaginable.

    Je t'embrasse ma tite alsacienne

    Aimée

    16
    Jeudi 20 Février à 18:53

    bonsoir .....

    15
    Jeudi 20 Février à 16:06

    Salut,

    J'aimerais pas une vie de silence pour moi qui aime bien parler et écouter de la musique.

    Le temps est doux avec de temps en temps une petite averse .

    On a fait les courses et les promos sont nombreuses.

    Par contre le prix de l'essence remonte pourtant la Chine est toujours fermée?

    Bonne journée

    14
    Jeudi 20 Février à 12:08

    Bien ton article bonne journée 

    Fichier

    13
    Jeudi 20 Février à 10:17

    Bonjour ma chère Simone,


    Les navigateurs avant l'arrivée du GPS, étaient obligés de tenir compte des emplacements des étoiles.
    Lorsque le ciel était couvert, il était impossible de faire le point.
    C'est donc uniquement en conservant le cap...que le vaisseau suivait approximativement, la direction qu'il devait prendre.

    Plus la durée de navigation en aveugle était importante, plus le danger était grand pour toucher une côte imprévue.

    Mais bien souvent le ciel se dégageait.
    Grâce au sextant qui permettait de retracer sur une carte le lieu où était censé se trouver le navire, Le commandant corrigeait l'erreur.
    Cette opération se nommait '' faire le point ''.
    C'est à dire que grâce aux astres du ciel, ceux-ci permettaient de savoir sur quelles longitudes et latitudes le pacha pouvait disposer son bateau.

    Il y avait effectivement parfois une marge d'erreur plus ou moins importante.
    Mais la connaissance du ciel était essentielle pour naviguer sur les océans.

    En arrivant sur les côtés, il fallait alors se diriger visuellement.
    Par la suite les phares aidaient à reconnaître le port où la région.... où les marins se accostaient.

    A mon époque, il n'y avait que le sextant qui permettait de se diriger sur la mer.
    Le commandant faisait le point, le matin et le soir.
    Ainsi les relevés permettaient de voir l'évolution du navire, dans la salle des cartes.

    Aujourd'hui, c'est bien plus simple et beaucoup plus précis pour se rendre d'un point A à un point B... même en franchissant la grandeur de l'océan pacifique.
    L'avantage est que ces données sont transmises en temps réel, avec une précision inégalée.

    De plus l'information est transmise au présent...quelque soit le temps.

    Cette avancée technologique est tout de même bien pratique pour maintenir un cap avec une erreur dérisoire.

    Dire qu'il y a trois ou quatre décennies seulement, les marins se dirigeaient souvent au pif par les nuits très noires... où aucun astre ne luisait dans le ciel.

    Il fallait donc se diriger en tenant compte de sa vitesse et de son cap...pour faire le point qui était obligatoirement erroné.
    Car tout navire dérive à cause des courants.
    Le GPS permet de rectifier sans arrêt ce déplacement, qui était incontrôlable.

    Ce qui permet d'éviter une surconsommation de carburant.
    Donc inévitablement c'est une bonne chose pour l'écologie, ainsi que pour la planète.

    De nos jours, un citoyen quelconque pourrait tenir la barre.

    Evidemment, en cas de tempête, il est préférable de prendre un cap qui ne risque pas que le bateau subisse des dégâts irréversibles.

    Seul un homme avisé peut alors prendre les dispositions les plus sages, pour amener le navire à bon port.
    GPS ou pas, il faut tout d'abord garder le navire en état.

    Seul le pacha ou son second peuvent prendre les plus sages décisions.
    L'équipage doit posséder une confiance totale envers ses chefs, maître du navire après Dieu.


    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.


     

    12
    Sonya 972
    Jeudi 20 Février à 01:58
    La vie aurait été vide de sens
    Bon jeudi
    Gros bisous créoles
    11
    Mercredi 19 Février à 20:27

    Bonsoir Simone

    Je n'imagine même pas !

    Je te souhaite une bonne soirée, bisous

    10
    Mercredi 19 Février à 20:17

    Bises de Lorraine un peu, beaucoup enrhumée. Toujours de belles présentations et des textes originaux. 

    9
    Mercredi 19 Février à 18:11
    =^..^=

    Impossible ! 

    Résultat de recherche d'images pour "animaux rigolo"

    Gros bisous tout plein et tout plein de Gros bisous 

     

    8
    Mercredi 19 Février à 17:47

    Comment peutèon imaginer une telle chose … j'en frémis !

    Bises dans ta soirée Simone !

    Nicole

    7
    Jacqueline
    Mercredi 19 Février à 17:44

    Votre article me fait penser à John Lennon  .

    https://yellow-sub.net/john-lennon/les-paroles-des-chansons/john-lennon-toutes-les-chansons/76981-imagine-john-lennon-paroles-traduction-histoire

    Que voulez vous , la musique ainsi que  la lecture sont mes passions , alors forcément , je fais toujours le rapprochement .

    Je vous souhaite une fort belle fin de semaine .Etant bien  occupée avec

    les sœurs Sourire je suis  moins prolixe (grand sourire ) .

    Prenez bien soin de vous .

     

    6
    Mercredi 19 Février à 17:20
    5
    Mercredi 19 Février à 17:14
    Je n'ose pas imaginer tout cela. Bisous
    4
    Mercredi 19 Février à 17:00


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :