•  

     

     

    Amitié, pardonner ou pas ?

     

     

    Nos amis sont comme un miroir qui enrichit notre propre image. Quand, à la suite d’un mensonge ou d’une trahison, il se brise, la blessure narcissique est immense. Du temps, un retour sur soi et sur l’autre sont nécessaires au pardon.

     Parfois, il suffit d’un silence, d’un regard d’incompréhension ou même d’un mot pour signer la fin d’une amitié.
    D’autres fois, la trahison prendra le visage de l’ami qui n’est pas venu lorsqu’ils avaient besoin de soutien.
    "Trahir signifie manquer de foi envers quelqu’un, ne pas être fidèle à une parole donnée"
    Nous sommes amis avec celui ou celle qui nous ressemble. L’autre est un miroir, un double idéal, où je reconnais ma propre image. »

    Les trahisons
    Lorsque le miroir se brise, nous avons l’impression de perdre un peu de nous-mêmes.  « Surtout, ne pas se précipiter à prétendre que ce n’est pas grave, que c’est oublié, immédiatement pardonné »,

    Le pardon

    Il s’agit au contraire de reconnaître nos failles pour ensuite demander à l’autre de les respecter.
    Afin que l’amitié dure, il est indispensable de sortir du jeu de miroirs pour reconnaître à l’autre son altérité.
    En acceptant l’autre dans toute sa différence, nous admettons que peuvent cohabiter, chez lui comme chez nous, des traits magnifiques et d’autres moins glorieux. Nous reconnaissons son humanité.

    conseil psy

     

    Amitié, pardonner ou pas ?

     

     

     

     

     


    73 commentaires