•  

     

    Les autres réussissent, pas moi.

     

     

    D’où vient cette sensation que les autres ont toujours une vie meilleure que la nôtre ?   Dès l’école primaire, nous prenons conscience que nous ne sommes pas tous égaux : l’instit s’occupe davantage des enfants les plus mignons.
    Autrefois, nos destins étaient scellés avant même que nous naissions : le fils du cordonnier prendrait la succession de son père, l’aîné du propriétaire terrien hériterait du domaine familial.   L’envie est sans doute le sentiment le plus partagé.  S’avouer envieux, c’est en effet révéler notre insatisfaction et notre impuissance.

     Le succès des magazines people n’oublient jamais de nous montrer les stars. La sensation que l’autre s’en sort toujours mieux est attisée par cette société de l’image et de la compétition qui nous incite à voir en lui un rival plutôt qu’un allié.

    Qu’est-ce que je veux réussir ? Quel est mon désir ?  Et, au passage, nous nous apercevrons peut-être que la réussite, telle qu’elle est valorisée dans cette société, ne nous passionne pas du tout.

    ../..  Psychologies

     

     

    Les autres réussissent, pas moi.

     

     

     

     


    27 commentaires