• Bob

     

     

     

     

     

     

     

    Je sais, je ne suis pas parfait... Mais qui s'en soucie ? Même la lune n'est pas parfaite. C'est plein de cratère. Et la mer ? Même pas elle. Trop salée. Et le ciel ? Toujours aussi infini... Je veux dire que les belles choses ne sont pas parfaites... Elles sont spéciales !

     

     

     

     

     

    Bob Marley (né Robert Nesta Marley) le 6 février 1945 à Nine Miles (Jamaïque) et mort à trente-six ans d'un cancer généralisé le 11 mai 1981

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    21
    Lundi 16 Décembre 2019 à 00:58

    Bonjour ma chère Simone,


    L'idéal dans la vie est d'être en accord avec sa conscience.
    C'est à dire de ne rien pouvoir se reprocher...que la morale condamnerait.

    Mais chaque individu possède sa propre morale.
    Et ce qui est parfait pour certains, l'est nettement moins pour d'autres.

    Il y a des degrés d'autosatisfaction pour chacun d'entre nous...qui sont très différents.

    Tout le monde peut avoir sa personnalité propre.
    Après, c'est à cet homme de voir s'il se trouve dans les critères d'un sage ou pas.

    Encore que son propre jugement peut le tromper.

    L'espoir de devenir parfait demeure donc un sujet qui vise celles et ceux qui doutent... de leur possibilité à effleurer cette qualité.

    La volonté d'être le meilleurs est un véritable combat journalier...pour être au top.
    C'est une jolie manière de rester en paix avec sa conscience.

    Mais il y a des limites à atteindre, pour s'estimer être un as sur ce sujet.
    Ce qui peut donc avoir l'effet inverse escompté.
    Tout dépend évidemment de la barrière d'exigences... que s'impose la personne.

    Etre satisfait de soi-même peut la mettre bien bas, pour s'octroyer des qualités médiocres.

    Le jugement doit demeurer neutre, en étant relevé par les autres.

    Mais le fait déjà de se poser la question est importante, pour dévoiler l'état d'esprit de désirer bien faire.

    Une personne qui justement s'impose d'être meilleure tous les jours, a obligatoirement un bon fond.

    Il y a une continuité dans ces deux phrases.

    Il faut tout d'abord atteindre ce que l'on juge de parfait...avant de viser à être le meilleurs.
    C'est une question d'étapes chronologiques.

    Tout d'abord flirter avec l'exigence d'être irréprochable.
    Et ce degré n'est pas facilement accessible.
    Car il demande déjà avant tout à demeurer modeste avec soi-même.
    Et le fait de s'estimer, manque totalement de sagesse.

    En passant au niveau supérieur et en s'octroyant l'appellation de meilleurs... l'individu plonge dans le nombrilisme.
    Comme s'il était possible de s'autoproclamer comme étant une crème.
    Ce qui fait que la personne est narcissique.

    Car nous ne sommes pas seul sur cette planète, où chacun a des idées très différentes entre le bien et le mal.

    Faire du bien aux autres est déjà un grand progrès, par rapport à l'égoïsme que l'on trouve souvent.

    Pourtant les gens sont nombreux à porter en eux la bonté du cœur.
    Ils font donc ce qu'ils peuvent avec ce qu'ils possèdent.

    Car il y a un problème de moyens... qui n'a pas été abordé.

    Qui se rapproche le plus de la perfection.
    Le miséreux qui partage le maximum avec les démunis...ou le fortuné qui donnera plus, tout en conservant malgré tout son statut.

    L'un se contraindra à réduire son maigre confort.
    L'autre fera un geste de bonté, en demeurant dans son aisance.

    Tout est donc relatif.
    Car celui qui reçoit préférera le don du plus aisé.

    Pourtant celui qui fait le plus preuve de charité, est celui dont les moyens sont limités.
    Et comment demander à cet être peu fortuné à être tous les jours meilleurs...alors que sa vie n'est pas assise sur des bases saines.

    Dans le domaine artistique.
    La technique permet d'effleurer la perfection.
    Mais il faut aussi une grande partie de talent inné...pour que ce but soit réussi.

    Ensuite le travail permettra à l'artiste d'améliorer ses connaissances, pour atteindre le meilleurs.

    Pourtant par le passé, certains artistes ne furent considérés que comme très moyens, durant leur vivant.

    Puis ils sont devenus des maîtres parmi les maîtres, en étant reconnus par des spécialistes qui voyaient différemment les œuvres.

    Ce qui revient à dire que le nul d'avant...est devenu le meilleurs aujourd'hui.

    Les critères changent selon l'époque.
    Ce qui était divin dans le passé, est devenu banal.
    La signature du peintre assure la '' qualité relative '' de son art.

    Le douanier Rousseau en son temps ne fut pas prit au sérieux.
    Vang Gogh n'avait pas le succès, dont il est encensé de nos jours.

    Ainsi va la vie avec des méandres et des modes différentes.

    La perfection des canons de la beauté du 19 ème siècle, était des courbes rondes chez les femmes.
    De nos jour, il est préférable de ne pas avoir trop de chair, pour défiler dans des salons parisiens...où les formes squelettiques font peur.

    Mais l'illusion d'une grandeur, donne à l'habit une fluidité inégalée.

    Etre le meilleurs consiste à ne jamais se permettre un relâchement.

    Par la force des choses, cette place ne peut être que temporaire, avant d'être détrôné par plus talentueux que soi.

    Ceci est valable dans toutes les configurations.
    Qu'elles soient du cœur, du sport ou de diverses horizons, il y aura toujours un meilleurs pour prendre la relève.

    Car la valeur la plus aboutie ne restera toujours... qu'éphémère.


    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.

    20
    Dimanche 15 Décembre 2019 à 15:52

    Comme l'on dit "parfait reste à venir" … Bob Marley le chanteur préféré de mon plus jeune fils dans sa jeunesse !

    Bises ch'tis toutes frisquettes !

    Nicole

    19
    Dimanche 15 Décembre 2019 à 11:50
    =^..^=

    Je suis parfaite avec plein de défauts !

    Bon dimanche ma Simone 

    Gros bisous tout plein et tout plein de Gros bisous 

    Résultat de recherche d'images pour "chat parfait"  

    18
    Dimanche 15 Décembre 2019 à 00:55

    Bonjour ma chère Simone,


    Les traits du visage de la divine créature sont d'une grande beauté.
    Les courbes féminines sont magnifiques.

    C'est en contemplant cette femme, que l'on peut dire que Dieu l'a conçu avec une grande délicatesse.

    Il fallait bien qu'Adam soit attiré par la beauté d'Eve, que symbolise cette élégante jeune femme.
    Et c'est ensemble qu'ils croquèrent la pomme.

    Dieu fut inspiré ce jour là, où il exprima sans doute ce qu'il aurait aimé pour lui même.

    L'image de cette personne demeure parfaite.
    Il serait dommage de s'apercevoir que son âme, cache un manque d'humanité..

    Tout est possible lorsque l'on ne connaît pas les gens.
    Quelle déception alors de s'apercevoir... que cette belle image extérieure ne correspond pas du tout à notre attente.

    Mais physiquement, cet être charmant flirte avec la perfection visuelle, pour les hommes qui aiment les femmes.

    J'ai rencontré plusieurs mannequins dans ma vie....dont les canons de la beauté étaient différents à ceux d'aujourd'hui.
    C'était encore l'époque où les couturiers ne demandaient pas que leurs représentantes...ne soient anorexiques.

    J'ai ainsi connu plusieurs scandinaves.
    La blondeur des cheveux de certaines, étaient de la couleur des blés.

    Comme moi, elles n'étaient que de passage... dans différents endroits de la planète.
    J'étais encore dans la marine.

    Je savais qu'il ne fallait surtout ne pas tomber amoureux, d'une telle créature.
    Heureusement, souvent celles-ci menaient une vie de voyageuses.

    Et derrière cette beauté affichée et la douceur de la voix.... le cœur était plus sec que je ne l'aurais imaginé.
    Les circonstances des rencontres étaient aussi particulières, car nous savions qu'il n'y aurait pas de lendemain.


    Jamais une séparation ne fut dramatique.
    Une fois seulement, j'aurais été capable de rater l'appareillage...pour rester avec ma compagne.

    Nous avions accosté à Las Palmas, dans les îles Canaries.

    C'est la jeune femme qui m'avait fait des avances, tout en étant accompagnée d'une autre qui demeurait aussi jolie.
    Un homme d'un certain âge... les accompagnait.

    Lorsque la blonde déesse me fit de grands sourires à la terrasse d'un grand hôtel, mes deux camarades m'avaient poussé à y répondre.


    Il y avait le problème de la langue.
    La divine beauté m'avait montré mes galons, en me faisant un signe en levant le pouce.
    Geste de félicitations.
    J'étais le plus gradé des trois matelots, et je paraissais le plus jeune.

    C'est l'homme qui nous avait offert une autre bière...pour simplifier les approches.
    Celui-ci était tout simplement l'agent....qui s'occupait de la carrière des deux mannequins.

    La jeune femme m'avait pris tout simplement la main.
    Et elle m'avait entraînée dans sa chambre d'hôtel... qui était gigantesque.

    Je n'avais jamais vu pareil luxe.

    Je savais que le porte-avions quittait le port vers 23 heures.
    Et que je devais être à son bord, une heure avant.
    Il était environ 17 h 00.

    Cette rencontre fut inoubliable, malgré le peu d'échanges verbaux.
    De toutes façons, j'étais nul en anglais.

    Elle avait commandé une bouteille de champagne.
    Ce qui m'avait mis mal à l'aise.
    Elle s'en était rendue compte.
    En posant sa main sur mon bras, elle avait dit d'une voix très douce mais convaincante :
    - '' No problème...! ''.

    C'est en étant allongé près d'elle, alors que son visage était contre ma poitrine... que j'ai compris qu'il me serait difficile de reprendre la mer.
    Mes doigts longeait ses cheveux blonds... qui étaient d'une finesse étonnante.

    Je lui avais expliqué par des gestes...que le '' ship '' partait ce jour même.
    Je m'étais aidé de ma montre, pour lui expliquer l'heure à laquelle nous quitterions le port.


    Elle ne m'avait démontré aucune surprise ou de déception.

    J'ai compris alors que son comportement me sauvait d'une grosse faute militaire....qui m'aurait conduit derrière les barreaux.

    Plus sage que moi, cette femme savait que notre relation ne resterait que passagère.
    En fin de compte, je n'avais été que le jouet de son envie.

    Seul dans les rues de Las Palmas, je rentrais dans un dernier bar.
    J'avais aperçu la silhouette du navire de guerre gigantesque...qui était à dix minutes de marche.
    Il m'était possible de boire encore quelques bières, avant de monter à bord.

    La serveuse était jolie.
    Je lui avais laissé toutes mes devises espagnoles comme pourboire...puisque cet argent ne me servirait plus.
    Celle-ci était ravie....en étant très étonnée.

    Lorsque le navire vibra par la puissance de ses machines...j'étais sur le pont d'envol.
    La nuit avait plongé la ville dans son éclairage nocturne.

    Je regardais tristement le quai, dans le cas où elle apparaîtrait.
    Celui-ci était presque vide.

    Mes pensées allaient vers cette femme... que je ne connaissais même pas le matin même.
    Pourtant elle avait marqué de son empreinte...ma mémoire.


    Je savais que notre rapport ne fut que fugitif.
    J'étais blindé contre les sentiments.
    Mais une petite pointe de regret, marqua mon esprit.

    Deux jours plus tard, la blonde suédoise était oubliée... en prenant place dans le grand livre de ma mémoire.


    Il m'arrive de l'ouvrir et de tomber sur Las Palmas, où le fond de l'air était d'une douceur sauvage.
    Je ne me rappelle plus de son visage, tellement il était beau.
    Mais chaque fois, je vois un beau champs de blés.

    La lune ressemble à cette blondeur parfaite.
    Lorsqu'elle se penche sur mes rêves, elle demeure toujours apaisante.


    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.

    17
    Samedi 14 Décembre 2019 à 10:53

    Un bel article bisous

    16
    Jacqueline
    Samedi 14 Décembre 2019 à 07:43

    Passez une très belle fin de semaine Simone  et surtout un très bon lundi .

    Bien affectueusement .

      • Samedi 14 Décembre 2019 à 08:26
    15
    Samedi 14 Décembre 2019 à 01:13

    Bonjour ma chère Simone,


    La jeune femme en photo est proche de la perfection physiquement.
    Mais la beauté n'est pas un critère suffisant pour s'assurer que derrière ce charme, ne se cachent pas des défauts désagréables.

    La perfection n'existe malheureusement pas.

    Il y a toujours une petite chose qui vient contrarier celle-ci.

    L'être humain est conçu ainsi...avec des qualités et des défauts.
    Il est tout de même important que la qualité soit importante par rapport à l'image.
    Cependant ce n'est pas toujours le cas.

    Certaines personnes accumulent des carences humaines évidentes.
    Elles possèdent alors toutes les faiblesses et petitesses ...qui les rendent infréquentables.

    Comment faire confiance à un être qui ne possède aucune morale.

    Je ne sais pas comment font les gens qui parviennent à être imbibés par tous les vices et déficiences .... qui les rendent monstrueux.

    Pourtant dans chaque humain, il doit bien y avoir une petite qualité qui le blanchit un peu.
    Qui lui donne tout de même une légitimité à être de l'espèce humaine.

    Il y a certainement dans la population, des êtres qui se rapprochent de cette perfection.
    Dans ce cas, ils sont tellement discrets...que ces valeurs ne sont pas perceptibles.
    Les personnes mèneront leur petite vie, sans faire de vagues.
    Elles passeront inaperçues parmi la masse populaire.

    D'autres veulent être vues, sans pourtant posséder des qualités qui les mettent en valeurs.
    Alors ce sont dans les faits divers qu'elles sont visibles, en ayant commis des méfaits.

    Certains individus sont prêts à tout...pour qu'on parle d'eux.
    Tant pis si pour être visibles, il est nécessaire de passer par la case de la délinquance.

    Un être qui ne fait pas de scandale ne sera pas intéressé par les médias écrits.
    Les lecteurs aussi.

    En fin de compte, il faut de nos jours chercher le buz...pour pouvoir être connus.
    Tant pis si celui-ci n'est guère glorieux.
    Depuis 20 ans, la médiocrité s'est répandue dans nos sociétés.

    Les valeurs ne sont plus les mêmes....pour une grosse partie de la populace.
    Et pour celle qui conserve encore des principes nobles, elle est traitée de ringard.

    Pourtant des valeurs comme la politesse et l'honnêteté, devraient être respectées.

    Nous sommes dans un monde où l'individualiste est devenu le modèle à suivre...même ci celui-ci est très proche de l'égoïsme.

    Il y aussi l'appât de l'argent qui se généralise.
    Si tu n'as pas un certain niveau de vie...tu es un raté.
    Je préfère encore ces vieilles valeurs... qui donnaient à l'humanité toute sa grandeur.

    Aujourd'hui, l'admiration des jeunes générations se porte sur des personnages de télé réalité... qui ne sont d'ailleurs plus tout à fait des être humains.
    En effet, leur corps est modelé d'une manière outrancière.... d'implants disgracieux à mon goût.
    Mais je fais partie du vieux monde.

    Leurs connaissances générales flirtent avec une ignorance totale.
    C'est un genre de concours à celle ou celui qui sera le plus nul(le)

    Cette société est malade.
    Avant, c'était nos ingénieurs ou scientifiques qui nous faisaient rêver.

    La lune n'est pas parfaite.
    Cependant dans son imperfection, elle demeure toujours très belle avec sa douce lumière....qui berce nos songes.
    Elle change de forme lorsqu'elle devient croissant.

    Les nuits sans elle, éveillent les mauvais esprits.
    Ce sont souvent des moments où certains malades de la tête sortent.
    L'obscurité total les aide dans leur sales besognes.

    J'aimais regarder l'arc de la terre, lorsque le ciel était éclairé par la blonde sphère....et que le navire glissait sur l'eau.
    L'horizon était à peine visible dans cette lumière tamisée.
    Le ciel étoilé était merveilleux....en montrant la tranche de la voie lactée.

    C'était le moment ou le temps s'arrêtait pour admirer ce charmant paysage.
    Un instant d'extase où il était difficile de ne pas être sensible à la vraie beauté des choses.

    Même dans ce monde nouveau, une certaine jeunesse reste encore ébloui par la nature et la curiosité du savoir.

    C'est celle-ci qui rend toute la splendeur de l'humanité.
    Elle sait encore avoir un jugement plus sensible est respectueux.
    Ce sont ces jeunes qui luttent pour tenter de redonner la santé à notre planète.

    Les vraies stars ne sont pas celles que l'on voit à l'écran.
    Ce sont les gens qui ne font pas de bruit... mais qui agissent.


    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. déd
    é.

    14
    Vendredi 13 Décembre 2019 à 18:10

    Coucou ma Simone,

    Spéciale comme toi, j'espère que tu ne changeras jamais car je t'aime comme ça.

    Tu vas bien ?

    Bon week end et gros bisous.

    Lolli ❤

    13
    Vendredi 13 Décembre 2019 à 17:09

    moi pas parfaite beaucoup de défauts - vendredi 13 on rêve à la chance bisous Mamy Annick50

    12
    nays
    Vendredi 13 Décembre 2019 à 15:18

    voilà et le parfait doit être bien ennuyeux

    bon WE simone  bisous ☺☺

    11
    Vendredi 13 Décembre 2019 à 14:57

    Bonjour Simone

    Nul n'est parfait ça se saurait lol

    Je te souhaite un bon week-end, ici c'est pluie il y en a marre, bisous

    10
    Vendredi 13 Décembre 2019 à 08:00
    9
    Vendredi 13 Décembre 2019 à 05:38

    Une belle réflexion de ce chanteur qui a peu profité de la vie ...

    Mais que ses chansons sont belles !

    Bonne fin de semaine qui commence avec un vent à décorner les boeufs !
    Heureusement il ne fait pas trop froid ...
    Mais encore une tempête d'annoncée !
    Gros bisoux , ma simone ♥

    8
    Jacqueline
    Jeudi 12 Décembre 2019 à 20:09
    7
    Jacqueline
    Jeudi 12 Décembre 2019 à 20:06

    C'est si vrai ,que les belles choses ,  même si elles ne sont pas" parfaites  " , elles peuvent être  spéciales .

    Il est mort bien trop jeune .

    Heureusement

                         -Il nous a laissé une belle discographie.

    Bonsoir Simone , belle et douce soirée .

     

     

      • Vendredi 13 Décembre 2019 à 00:10
    6
    Jeudi 12 Décembre 2019 à 16:07

    Salut,

    C'est un joli poème.

    Le temps est super pluvieux .

    De plus il fait froid.

    Je reste au chaud car je tousse.

    Bonne journée

     

    5
    Jeudi 12 Décembre 2019 à 13:12
    cathycat
    J'adore l'imperfection ! Tout un éventail de possibles..
    Bisous
    4
    Jeudi 12 Décembre 2019 à 13:01
    La perfection est ennuyeuse vive la fantaisie. Bisous
    3
    Jeudi 12 Décembre 2019 à 11:58


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :