• Coupables, certes... Mais de quoi ?

     

     

     

    Nous sommes tous sujets à la culpabilité, à des degrés divers, dès lors que nous transgressons un interdit – ou que nous avons la sensation de le faire –, que nous manquons à notre devoir ou qu’un décalage se produit entre l’image idéale que nous avons de nous et la réalité.

     Mais ce sentiment est également déterminé par une foule de facteurs subjectifs et pas forcément rationnels (histoire personnelle, problématique inconsciente, valeurs, etc.). De plus, on peut être torturé intérieurement par la culpabilité sans même le savoir. De ce fait, il est impossible de distinguer avec précision culpabilité normale et culpabilité pathologique, sauf en cas de pathologie avérée. Pour parvenir à cerner plus précisément cet affect protéiforme, il convient donc de suivre à la trace le trajet sinueux de ses métamorphoses.


    La loi, la morale ne sont pas seules à indiquer la frontière entre le bien et le mal, le permis et l’interdit. Notre surmoi estime avoir également son mot à dire.

    Poser des interdits sans culpabiliser
    C’est une phase de revendication, de frustration, durant laquelle on a la sensation d’avoir raison de casser, de voler, de se révolter contre le monde si dur des adultes. Surtout quand l’acte a été commis en bande. »

    Quelques règles de base L’interdit doit toujours s’accompagner de paroles qui vont lui en expliquer le sens. Bannissez menaces et chantage. 

     

     

    Coupables, certes... Mais de quoi ?


  • Commentaires

    40
    Mardi 14 Mars à 13:54

    Salut

    Je trouve qu'en ce moment on trouve des coupables un peu partout sauf un seul que l'on dit ingénu!

    On est tous coupables a un moment ou à un autre mais sais-t-on de quoi?

    Bonne journée

    39
    Mardi 14 Mars à 13:28

    Oui oui je sais nager happy bonne journée bisousss

     

    38
    Mardi 14 Mars à 12:56
    37
    Mardi 14 Mars à 12:55

    Bonjour ma douce,

    Un petit coucou ensoleillé.

    Bisous.

    36
    Mardi 14 Mars à 09:28

    Bisess

    35
    Mardi 14 Mars à 08:53

    Bon si j'ai compris.Il y a les petits interdits qui ne sont pas vraiment interdits mais pas vraiment autorisés.Il y a les moyens qui dépendent de notre vision des choses,et les gros interdits qui dépendent de la vision des autres...............happy

    34
    Mardi 14 Mars à 07:24

    Bon mardi, pas encore le printemps ...
    Bisoux, chère simone
     

    33
    Lundi 13 Mars à 18:47

    Petite ou grande culpabilité ... là est la question ???

    Bises Simone pour une belle semaine qui part vers le printemps !!

    Nicole

    32
    Lundi 13 Mars à 11:38

    pas toujours évident de faire selon son désir...Bonne semaine

    31
    Lundi 13 Mars à 10:52
    30
    Lundi 13 Mars à 10:51

    Mon petit passage pour te souhaiter une bonne semaine.

    Super, il fait beau !

    Gros bisous.

    29
    Lundi 13 Mars à 10:29

    je te souhaite une belle et douce semaine ...

    bientôt le printemps , ce matin ciel clair un peu laiteux mais temps doux ....Photo

    28
    Lundi 13 Mars à 09:20

    hihihihihihi

    Bises

    27
    Lundi 13 Mars à 08:45

    Bonjour ma Simone 

    Les images de bouledogue que j'adore me font penser à ma merveilleuse et regréttée "GENA" que je pleure toujours

    Bonne journée ma douce avec mes plus gros bisous 

    DTB

    Méline

    Résultat de recherche d'images pour "gif de rose"

    26
    Lundi 13 Mars à 07:16

    Bon début de semaine, sous un crachin ... poitevin ...
    Bisoux, bisoux

    25
    Lundi 13 Mars à 07:01

    Coucou ma Simone, contente de te retrouver et coupable de t'avoir manqué lol !

    Mignon ce petit chien triste...

    C'est bien moi lol, ça me fait plaisir de passer te voir et te souhaiter une douce semaine.
    Le printemps c'est dans huit jours et youpiiii ! Par ici les arbres sont en fleurs, c'est trop beau.
    Tout va bien par chez toi ? Merci pour ton amitié et tes gentils messages.
    Je t'offre un café et puis je file, il faut reprendre le chemin de ce qui fait une vie de tous les jours, allez op !
    Prends soin de toi.
    Lolli

    24
    Jacqueline
    Lundi 13 Mars à 06:26

    23
    Dimanche 12 Mars à 16:10

     

    Mon père j'ai péché par gourmandise,

    je suis coupable !

    hihihihihi

    Bises

    22
    Dimanche 12 Mars à 15:07

    Bonjour ma chère Simone,


              La culpabilité est vécue à différents degrés.
              De plus, chaque personne la perçoit différemment.
              Elle demeure donc très difficile... à être ressentie par certain.

              Coupable de quoi, pourrait dire un tueur en série... s'il est reconnu malade psychiatrique.
              Alors qu'un autre prit la main dans un pot de confiture...sera complètement brisé de regrets.

              Le déni efface toute idée de culpabilité.
              Le gagnant de la primaire de droite... en est un exemple frappant.
              Nombreux sont les politiques qui emploient un proche.
              Ce qui est compréhensible et humain, d'aider ses enfants...ou un parent.
              Cependant dans le cas cité...l'enrichissement personnel est évident.
              C'est une véritable entreprise qui était mise en place...pour bénéficier d'une rentrée d'argent maximale.
              Jusque là, il n'est pas possible de prouver que les emplois étaient fictifs ou pas.
              Il n'y a pas de fautes retenues...à partir du moment où cette pratique est légale.
              Evidemment, tant que les emplois ne sont pas reconnus comme fictifs.
              Dans ce cas le candidat à la présidentielle, risquerait de se retrouver coupable de détournement d'argent...à des fins personnelles.

              Laissons tomber le fictif ou réel...en considérant seulement que le montant des rémunérations étaient exagéré.
              Là, le problème est moralement établi.
              L'ancien premier ministre a vraiment du mal à comprendre... que les français soient choqués.
              Le déni est palpable, même lorsque l'homme s'excuse moralement.
              Car les paroles qu'il prononce lui ont été conseillés... par les professionnels de la communication.
              Personnellement, il ne voit pas de faute puisque l'enveloppe donnée à la famille... constituait le montant légal des assistants.
              Et comme sa famille représentait les assistants, il est dans son bon droit.

              Entre les paroles que l'homme politique dit, nous sentons qu'au fond de lui même il se sent incompris.
              La faute morale exprimée du bout des lèvres, démontre que le candidat ne se sent nullement concerné.
              Certes, elle n'est pas répréhensible par la justice.  
              Mais elle demeure suffisamment choquante pour le peuple.
              Il est resté aveugle devant une culpabilité qu'il n'a jamais vraiment accepté.             Ce qui lui coûtera sans doute la place de président.
               Alors seulement il pourra en déduire...qu'il ne fut pas l'homme représentatif de la probité.
               A moins qu'il ne comprenne toujours pas la raison de la sanction populaire...en maintenant qu'il était dans son droit.

               Comme le dirait Confucius : Même si un homme est blanchi intégralement par la justice, sa moralité peut être égratignée sévèrement... par son comportement.

               Bonne journée, mon amie.
               Bisous. dédé.



    21
    Dimanche 12 Mars à 11:26

    je te souhaite un doux dimanche , il fait beau j'en profite au jardin

     bisous et a demain Photo

    20
    Dimanche 12 Mars à 10:59

    Coucou Simone , aujourd'hui je peux écrire un com ce n'est pas tous les jours il y a un probléme sur mon ordi mais lequel ? J'ai souvent dans le temps culpabilisée maintenant moins j'assume ce que je fais ! Un dimanche de pluie , j'espére que le tien sera agréable , bisous et merci de ta fidélité

    19
    Dimanche 12 Mars à 09:41

    L'interdit.............Vaste sujet.

    18
    Dimanche 12 Mars à 05:54

    Hé bien, moi, je ne coupabilise pas : j'assume et picétou !

    Pourquoi chercher à s'auto-punir ???

    Bon dimanche ... en famille ! Youpiiii
    Avec des bisoux, chère simone

    17
    Samedi 11 Mars à 19:35

     J'adore l'image des chiens qui se punissent eux -mêmes .

    Grande question la Culpabilité , un vaste sujet .
    Bises

    16
    Samedi 11 Mars à 18:22

    On culpabilise parfois.

    Rien ne vaut une bonne explication !

    Bon week-end

    15
    Samedi 11 Mars à 18:19

    petit copier/coller :

    Waouh mon amie ! J’étais privée d’ordinateur durant une semaine et très occupée la suivante. Du coup j’ai beaucoup de retard dans les réponses aux commentaires que tu m’as laissés. Je te souhaite une ☆☆ Bonne soirée et Merci pour ta fidélité ♥♥.

    14
    Samedi 11 Mars à 16:14

    Bonjour ma chère Simone,


              Il est vrai que parfois, je culpabilise pour des faits anodins.
              Même pour ceux qui se sont déroulés dans un lointain passé.
              Je pense que l'âge y est pour beaucoup...puisqu'au présent je ne réagissais pas.
              Avec le temps, il me semble que je grossis les choses.

              Il y a la morale qui vient s'infiltrer dans mes pensées.
              Elle vient me tourmenter...comme si j'étais coupable d'un comportement inqualifiable.
              Nous nous posons tous des interdits à ne pas atteindre.
              Sauf les personnes qui n'ont aucune fierté ou morale.
              Ces gens qui bafouent la loi en permanence...et qui sont capables de faits graves.

              Alors que je me torture pour des pacotilles, je suis un ange par rapport à certains.
              Le regret appartient aux personnes qui vieillissent.

              Je me souviens de ce parent très éloigné...qui m'avait prié de ne jamais l'abandonner.
              Il avait perdu sa femme un an plus tôt.
              J'étais sur le porte-avions Clémenceau... qui avait fait escale à Dakar.
              L'homme m'avait serré dans ses bras, avec des larmes dans les yeux.

              Aujourd'hui, il aurait 120 ans.
              Il est donc impossible de réparer ma conduite.
              J'étais jeune et égoïste.
              Je n'avais pas pris un instant pour donner de mes nouvelles...à ce brave monsieur.

              C'est maintenant que les spectres de tous mes manquements... viennent frapper à ma porte.
              Je suis dans la description du sujet de ce bel article.
              Je suis coupable...mais de quoi.

              Lorsque je fais la moindre erreur...je suis très mal dans ma peau.
              Parfois, je n'ai même rien à me reprocher.
              J'ai beau refuser que ces démons parasitent mes songes...en me disant qu'ils sont irrationnels.
              Je les chasse de mes pensées...mais ils reviennent toujours.
              Que serait alors le poids... d'un geste ignoble que j'aurais pu commettre.
              Je n'ai guère bafoué la loi, durant mes années de vie.
              Donc cette sensation coupable... n'est vraiment pas fondée.

              Sur le tard, la conscience devient très sensible.
              La morale prend une grande place.
              Elle inonde mes idées.
              Est-ce normal de ressentir les choses avec autant d'importance alors que la faute est désuète...voire inexistante.
              C'est justement sur ce genre de réflexions que je butte.
              Entre la culpabilité certainement liée en grande partie... à une morale démesurée.

              Bonne journée, mon amie.
              Bisous. dédé.



    13
    Samedi 11 Mars à 14:41

     

    alors ce matin j'en ai profiter dehors , scier et semer aussi

    épinard, cerfeuil ,les lys tigrées ,la nigelle ...

    car là le ciel change deja , c'était juste un peu de répit c'est repartit pour un ciel gris

    c'était trop beau pour dure ... on est encore en hiver

    alors ce midi me suis pas cassée la tête , boudins noirs, moutarde et pommes de terre rissolées ...

     bisous et a demain

     

    Photo

    12
    Samedi 11 Mars à 14:02

    Bien ton article ,j'♥ l'image de ton acceuil ! bon week-end bisous

    11
    Samedi 11 Mars à 13:43

    On pourrait sentir coupable si on ne faisait rien pour arrêter tout cela,
    menaces et chantages sont réservés aux lâches
    et j'ai la prétention de ne pas en faire partie

    bisou Simone et bon weekend

    10
    Samedi 11 Mars à 12:54

    même pas peur........

     

    9
    Jacqueline
    Samedi 11 Mars à 10:49

    Coupable .....je me sens surtout  yes

    Quand je mange une ou 2 religieuses hewink2

    Bonne fin de semaine à vous

     

     

     

    8
    Samedi 11 Mars à 10:01

     

    STOP,

    j'y suis pour rien moi.

    hihihihihi

    Bises

    7
    m@rie
    Samedi 11 Mars à 09:32
    m@rie

    Coucou, 

    Bel article tôt ce matin....!

    Grande question, Je pense que les 3/4 viennent de la base, notre éducation, ensuite de l'environnement où l'on est...

    Il fait un temps magnifique .

    Je te souhaite le même . Grosses Bises

    6
    Samedi 11 Mars à 09:02

    un sujet pas évident à développer-
    on a tous un niveau différent je pense-- il y a l'éducation, le caractère, les copains qui jouent-
    bisous et bon samedi serein-

    5
    Samedi 11 Mars à 08:44

    Un texte qui demande reflexion.

    Nous culpabilisons, dès que quelque chose nous touchant, sort de la norme.

    Bisous Simonèlè.

     

    4
    Samedi 11 Mars à 08:42

    Parfois je culpabilise de n'avoir rien à me reprocher sarcastic

    Bon samedi

    3
    Samedi 11 Mars à 08:04
    2
    Samedi 11 Mars à 08:04

    Bonjour ma douce,

    Texte à méditer, très beau !

    On culpabilise souvent !

    Bon week-end, bisous.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :