•  

    Vivre dans le moment présent. 

     Habiter son corps
    « C’est d’abord se mettre à l’écoute de ce que l’on ressent, puis le nommer. Cela nous permet de nous connecter à la réalité présente (via les sensations), de comprendre ce qui nous arrive (via les émotions).

    Avant de vous coucher, au calme, repassez-vous mentalement le film de votre journée. Le lendemain matin au réveil, programmez les différents moments de la journée au cours desquels vous serez attentif à ce qui se passe

     
    Neutraliser les projections anxieuses
    Se projeter des films négatifs entretient une anxiété dévitalisante. En revanche, un enracinement conscient dans le présent permet d’être connecté à toutes ses ressources intérieures le jour où l’on doit affronter un événement difficile.

    Couper court aux ruminations
    « Pour lâcher le passé, il faut comprendre ce qui nous rattache à lui et ce à quoi on a du mal à renoncer.

    ❏ La rumination nostalgique : persuadé que rien ne sera jamais plus à la hauteur du passé, on se passe et repasse le film des « jours heureux ».

    ❏ La rumination amère : Identifiez les événements ou les personnes à l’origine de vos ruminations négatives. Demandez-vous à présent comment vous vous sentiriez sans la cause de votre rumination. Notez les effets (physiques, psychiques, matériels) qu’entraînerait sa disparition. Savourez longuement cet allégement. Interrogez-vous ensuite sur la façon dont vous pourriez atteindre cet état positif.

    Conseils de psychologue (...)

     

    Vivre dans le moment présent.

     

     

     


    43 commentaires