•  

     

     

    suite romano celli

     

    "Enfant capricieux, Dieu s'offre le monde, s'en amuse un jour ou deux et l'oublie tout aussitôt dans son grand coffre à jouets qu'est l'univers."

    "Prier Dieu ?... Mais le ciel me retourne invariablement mes missives avec la mention : N'habite plus à l'adresse indiquée."

    Je préfère croire que le doigt de Dieu ne pointe pas sur nous pour menacer, mais bien plutôt pour nous rappeler - en cas d'oubli - où se niche notre coeur.


    « Parier sur Dieu ? ...Parier comme on le fait au loto ? Une chance sur soixante millions de décrocher le gros lot ?     Non, merci ! Je préfère investir ailleurs la menue monnaie de mon espérance... »

     

     Romano CELLI  
    1949-1995

     

     

    suite romano celli








    39 commentaires