• Faire les courses ...

     

     

    Faire les courses ...en 1960....en 2017

    DU LAIT, DU BEURRE ET DES ŒUFS.

     
      1960

    Faire les courses ...


    Tu vas chercher du lait chez le crémier, qui te dit bonjour, avec ton bidon en alu, et tu prends du beurre, fait avec du lait de vache, coupé à la motte. Puis tu demandes une douzaine d’œufs qu'il sort d'un grand compotier en verre. Tu paies avec le sourire de la crémière, et tu sors sous un grand soleil. Le tout a demandé 10 minutes.
     

     

       2 0 1 7

    Faire les courses ... 



    Tu prends un caddie de merde dont une roue est coincée et qui le fait aller dans tous les sens sauf celui que tu veux. Tu passes par la porte qui devrait tourner mais qui est arrêtée par ce qu'un benêt l'a poussée, puis tu cherches le rayon crémerie, où tu te les gèles, pour choisir parmi 12 marques le beurre qui devrait être fait à base de lait de la communauté.
    Enfin tu cherches la date limite...

    Pour le lait : Tu dois choisir avec des vitamines, bio, allégé, très allégé, nourrissons, enfants, malades ou mieux en promo avec la date dessus et la composition

    Pour les 12 œufs : Tu cherches la date de la ponte, le nom de la société et surtout tu vérifies qu'ils ne soient pas fêlés ou cassés et paf ! Tu te mets plein de jaune sur le pantalon !
    Tu fais la queue à la caisse. La grosse dame devant toi a pris un article en promo qui n'a pas de code barre ...
    Alors tu attends, et tu attends ...

    Puis toujours avec ce foutu caddie de merde, tu sors pour chercher ton véhicule sous la pluie. Tu ne le retrouves pas car tu as oublié le N° de l'allée ...
    Enfin après avoir chargé la voiture, il faut reporter l'engin pourri et là, tu vas t'apercevoir qu'il est impossible de récupérer ta pièce de 1 euro ...
    Tu reviens à ta voiture sous la pluie qui a redoublé.

    Cela fait plus d'une heure que tu es parti.

     

     

    Faire les courses ...en 1960....en 2017


  • Commentaires

    43
    Samedi 27 Mai à 17:43

    c'est presque ça

    42
    Jeudi 25 Mai à 15:59

    je te souhaite une belle journée ici beau soleil belle journée sauf l'hélico qui vole et est très bruyant ... faut bien surveiller Trump!

    bisous

    Photo

     
    41
    Jeudi 25 Mai à 11:32

    Hello coucou Simonèlè

    Contente de retrouver tous mes blogs préférés et surtout ma tite amie de Haguenau...

    Merci, pour le lien des cigognes.

    Noisette me l'a déjà envoyé pendant mon absence.

    Dommage, je n'ai pas pu le vivre depuis le début....

    C'est très beau et une excellente initiative de cette commune.

    Je t'embrasse avec amitié

    Résultat de recherche d'images pour "image tendresse amitié"

    40
    Jeudi 25 Mai à 11:23

    Bonsoir ma chère Simone,


              C'est une grande chance pour celles et ceux qui sont nés...alors que les lavandières étaient encore en activité.
              L'image est un peu flou...mais elle dessine ces femmes courageuses qui battaient le linge sur le bord des lavoirs.
              Elles discutaient tout en lavant les draps...des nouvelles qui se répandues dans le village.

              Je me souviens de la pompe qu'il fallait actionner pour avoir de l'eau.

              Habituellement, je vivais dans un milieu urbain où l'eau coulait au robinet.
              Mais j'allais en vacances dans un bled...où j'étais tout à coup projeté dans le Moyen âge.
              Il y avait même l'homme au tambour... qui après avoir utilisé ses baguettes faisaient les annonces municipales.
              Il s'adressait aux gens en disant : - '' avis à la population...''
              Ce n'était pas du folklore...mais bien le déroulement habituelle du village.

              Le cheval était encore le seul moyen de travailler la terre.
             Je me souviens des attrapes mouches gluants... qui pendaient au plafond.
              Le jambon lui aussi se trouvait accroché sur une poutre... au milieu de ses écoeurants pièges.

              Il fallait un bidon de lait...pour aller s'approvisionner.

              C'était un autre monde qui nous fait comprendre l'évolution qu'il y a eu...depuis 65 ans.

              En ville, le lait était aussi servi à la louche.
              Les poêles pour se chauffer...étaient alimentés par le charbon.
              La douche n'était pas encore chez tout le monde.
              Le linge sales étaient trempé dans un énorme bac.
              Le fourneau était l'appareil de cuisson.
              Il fallait descendre remplir le seau de coke. Ce charbon de forme ovoïde que nous ramassions à la pelle.
              La bouillotte permettait d'avoir moins froid...en se couchant.

              Puis soudain...tout se transforma.
              La machine à laver remplaça la grosse bouilloire.
              Le frigo conserva les produits qui craignaient la chaleur.

              Les quatre chevaux étaient la voiture d'époque.

               Le monde changeait progressivement.
               Le petit épicier du coin... fut vite dépassé par les événements.
               Les grandes surfaces poussèrent comme des champignons....alors que les petits commerces mirent la clé sous la porte.
               L'avion peu à peu se démocratisa.
               Le téléphone aussi.

              Nous pensions alors... avoir atteint le sommet de la civilisation.
              Mais ce fut le numérique qui s'éveilla.
              Aujourd'hui, les jeunes ne comprendraient pas qu'on ne puisse pas téléphoner.
              Comment pourraient t'ils faire une division...sans la machine à calculer.

              Le monde a tellement changé...que les témoins de cette révolution technologique sont parfois déstabilisés.
              Pour ceux qui ont su s'adapter...ils peuvent se rendre compte de ce fossé qui s'est formé entre leur enfance et la vie d'aujourd'hui.

              C'est fou...et en même temps cette transformation de la société est magique.
              Ce que les gens de mon âge ont vécu est formidable.
              Quelle chance d'être dans la modernité...avec toute les transformations que celle-ci a entraîné.

              Bonne journée, mon amie.
              Gros bisous. dédé.


    39
    Jeudi 25 Mai à 11:02

    Bien ton article bon jeudi bisous

    38
    Jacqueline
    Jeudi 25 Mai à 11:00

    MERCI   (pour ce que vous savez )   yes

    Belle fin de semaine Simone .

    Bisous doux déposés .

    Prenez,   vous aussi,  bien soin de vous .

      • Jeudi 25 Mai à 11:30

        j'espère n'avoir pas fait double emploi....Résultat de recherche d'images pour "de bon coeur"

    37
    Jeudi 25 Mai à 10:54
    36
    Jeudi 25 Mai à 10:52

    Bonjour ma douce,

    Bon jeudi d'ascension, ne monte pas trop haut !

    Bisous.

    35
    Jeudi 25 Mai à 10:08

     

    Bonne fête en cette belle journée de l'Ascension.

    Bises

    34
    Jeudi 25 Mai à 09:41

    L'humain a l'art de se compliquer la vie

    Très bon long WE

    33
    Jeudi 25 Mai à 09:26

    Bonjour ma Simone

    C'est vrai, tu as tout à fait raison mais quand nous n'avons pas de ferme à proximité..? Nous nous rendons à l'hypermarché.

    Bonne journée ma douce et gros bisous 

    DTB

    Méline

     

    Résultat de recherche d'images pour "image animée de rose"

     

     

    32
    Mercredi 24 Mai à 21:57

    demain c'est l'Ascension.

    31
    Mercredi 24 Mai à 15:53

     

    faut au moins ça aujourd'hui.

    hihihihihi

    30
    Mercredi 24 Mai à 14:48

    voilà, c'est ça !

    29
    Mercredi 24 Mai à 13:22

    je te souhaite une bel après-midi

    ici superbe soleil je "campe" dehors au parc avec les chiens ....

    bisous doux et a demain, congé ou pas je ne fais pas de pause je publierais juste + de photos

    Photo

    28
    Mercredi 24 Mai à 12:16

    Bonjour ma chère Simone,


              En 1960, l'époque n'avait absolument rien à voir avec celle d'aujourd'hui.

              Chez le crémier, les produits étaient frais.
              Les œufs étaient encore chauds. Le lait venait d'être trait.
              Le marchand connaissait ses clients....et les servaient avec le sourire.

              En 2017...il y a longtemps que tout à changé.
              Les parisiens ignorent même que le lait en bouteilles...provient d'une vache.

              Pour faire nos courses, nous bénéficions d'un chariot.
              Il y a toujours une roue qui coince...pour nous empêcher d'aller bien droit.
              Nous devons redoubler d'effort... pour ne pas commettre une collision.

              Dans le rayon crèmerie, les beurres sont nombreux.
              Certains sont allégé, d'autres salés.
              Il n'est pas rare de se tromper.
              Le bon client connaît le code des couleurs...approprié au bouchon.
              Alors que tout devrait être simplifié...tout devient compliqué.
              Il ne faut surtout pas oublier...la date de péremption.
              Sinon, le régime lacté sera quotidien.

              Pour les œufs...ce n'est pas plus simple.
              Certains sont bio. D'autres ne le sont pas.
              Pourquoi... ?
              Le calibrage de l'oeuf est répertorié.
              Ce qui n'a aucune incidence pour nous.
              Le plus important demeure la date de la ponte.
              Il faut alors calculer si la quantité acheté ne sera pas trop importante...avec la date limite de consommation.
              Sinon il faudra faire une omelette tous les jours.

              Arrivé à la caisse...rien n'est simple.
              Il y a toujours devant vous...une personne dont l'achat ne passe pas au lecteur du code barre.
              Alors la file d'attente s'allonge.
              Nous patientons en attendant notre tour.
              Enfin nous voici libre avec le caddie qui n'en fait qu'à sa tête.
              Une fois la pièce d'un euro récupérée...parfois en culbutant le chariot pour y parvenir. Vous êtes heureux de pouvoir partir.

              Mais pour ceux qui ont connu 1960, ils constatent que tout est devenu bien compliqué.
              Et leurs pensées s'éloignent vers le passé.
              Oui..... ! C'était mieux avant.  yes.

              Bonne journée, mon amie.
              Gros bisous. dédé.


    27
    Mercredi 24 Mai à 09:43
    26
    Mercredi 24 Mai à 09:43

    Un petit coucou ensoleillé.

    Passe une bonne journée, bisous.

    25
    Mercredi 24 Mai à 09:25

     

    C'est le Capitaine Haddock,

    en colère contre ces abrutis de terroristes.

    Bises

    24
    Mercredi 24 Mai à 08:29

    c'est tout à fait vrai - bisous Mamy Annick

    https://mondepsp.blogspot.fr/

    23
    Mardi 23 Mai à 21:32

    malheureusement c'est la réalité

    22
    Mardi 23 Mai à 21:24

    B'nne nuit.

    21
    Mardi 23 Mai à 18:30
    20
    Mardi 23 Mai à 18:29

    Bonsoir ma douce,

    Je ne t'oublie pas, c'était chargé, plus l'attentat, je suis bouleversée de nouveau.

    Bref, ton texte est parfait ! C'est tout à fait cela.

    Bonne soirée, bisous.

    19
    Mardi 23 Mai à 17:43

    bonne fin de journée ici matin soleil le midi des nuages orageux et là du vent mais dans un ciel bleu ....

    une belle journée :)

     bisous a demain

    18
    Mardi 23 Mai à 17:36
    17
    Mardi 23 Mai à 12:40

    "attentat de Manchester a fait 206 blessés en 1996"

     

    Ha oui ! quand même.

    16
    Jacqueline
    Mardi 23 Mai à 09:22

    Du maison  , avons notre productrice .  yes

    Belle journée Simone et des bisous déposés .

     

     

    15
    Mardi 23 Mai à 09:15

    une pensée pour toutes les victimes de Manchester,

    c'est encore une fois effroyable.

     

    14
    Mardi 23 Mai à 09:13

    En plein dans le mille !

    Petit, j'aimais bien aller chercher du lait avec mon bidon.

    en plus la laitière avait une sacrée crèmerie.

    Maintenant, je me coltine 5 voyages,

    étagères-caddie, caddie-caisse, caisse-caddie, caddie-voiture,

    voiture-étagère.

    Bises

    13
    Lundi 22 Mai à 20:50

    je ris car le texte est très bien écrit. Pourtant en 1960, mes parents achetaient leurs produits en magasin. Alors quand mes grands parents me nourrissaient avec de très bons produits de leurs fermes ou de celles alentour, j'attrapais des boutons partout ... bises et merci ; tu as toujours l'oeil pour trouver des textes originaux, des dessins sympas. 

    12
    Lundi 22 Mai à 20:49

    Ça ressemble à ça...ici on ne paie pas pour les voitures.

    Moins de trouble dans les années 1950 c,est certain.

    Bonne journée Simone et à bientôt.

    11
    Lundi 22 Mai à 19:36

    C'est bien ça !

    Erwin

    10
    Lundi 22 Mai à 17:49
    nays&

    et dire que c'est si vrai  avant tout était dans la même rue quasi..là on doit se taper des kms de pollution en plus :(  mais bon pas le choix  chez nous c'est pour demain les grandes commissions

    bisous et bonne soriée ☺☺

    9
    Lundi 22 Mai à 17:40

    bisous et douce semaine

    elle passera vite, enfin j'aurais 3 chiens et 2 chats en garde donc moi je serais ko quand les autres profiterons de leurs congés :)

    j'espère juste qu'il fera beau comme ce matin, soleil

     bisous

    8
    Lundi 22 Mai à 17:28

    On sent le vécu. Cela m'a amusée. Bisous



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :