• Hmmm ...

     

     

     

     

     

    « Le deuil ne prend jamais fin, mais il change.
    C’est un passage, pas un endroit où rester.
    Le deuil n’est ni un signe de faiblesse,
    ni un manque de foi… C’est le prix de l’amour. »

     

     

    Hmmm ...

     


  • Commentaires

    32
    Lundi 13 Mai à 11:36

    Temps calme et ensoleillé.

    Bises

    31
    Lundi 13 Mai à 10:50

    bonne semaine

    Quelques soucis me feront être plus souvent devant le PC, obligation de repos donc pour m’évader il me reste les blogs.

    Bises amicales

    30
    Jacqueline
    Lundi 13 Mai à 08:57

    Oups !!  supprimez la

    29
    Jacqueline
    Lundi 13 Mai à 08:55

    Si cette  note d'humour dérange sur cette page , supprimez là .

     

    28
    Jacqueline
    Lundi 13 Mai à 08:41

    Tout simplement ...

    Et , très bonne semaine .

      • Lundi 13 Mai à 11:12

        20/20

    27
    Dimanche 12 Mai à 12:10

    Salut,

    Le temps est au beau fixe.

    On va pouvoir faire une balade le long de la rivière.

    Bonne journée

    26
    Dimanche 12 Mai à 11:02

    Bonjour ma chère Simone,


    Porter le deuil est l'occasion d'honorer le ou les disparus.
    Ce signe était beaucoup plus respecté dans le passé.

    Mais après tout, c'est dans les pensées que tout se passe.
    En effet, on ne porte le deuil que pour les personnes que l'on aimait... ou que l'on estimait.

    Plus celle-ci sont proches de nous, plus le deuil sera long à s'effacer.

    Le deuil change avec le temps.
    Car la souffrance s'éteint doucement.
    Elle ne s'efface pas de la mémoire....mais sa brûlure demeure moins intense.

    Comme le rocher que l'on croyait inattaquable, l'érosion du temps le rend plus malléable.

    Il en est de même avec ce mal qui ronge notre esprit...lié àla disparition d'un être aimée.

    Peu à peu les yeux sèches... et la douleur desserre son atroce étreinte.

    Mais dans la mémoire restera à jamais, la personne qui fut aimée.

    Le deuil est un passage douloureux.
    Il faut du temps pour que celui-ci cesse... de maintenir sa pesante présence.

    Puis il allège sa pression lorsque les ans passent.
    Il est là dans un coin....mais il ne mine plus le moral d'une manière si ardente.


    Le deuil n'est pas un signe de la fois...ni un signe de faiblesse.
    Il demeure tout simplement la preuve d'un grand attachement...à la personne disparue.

    Le deuil est comme une blessure...que seul le temps peut soulager sa pesante présence.


    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.

     

     

    25
    Dimanche 12 Mai à 10:38

    Bon dimanche,

    bein oui y'a du vent.

    Bises

    24
    mamie d'Alsace
    Dimanche 12 Mai à 08:46

    23
    Samedi 11 Mai à 20:22
    Durgalola
    Il faut du temps pour faire son deuil. Les gens sont différents. La peine reste mais avec le temps reprennent goût à la vie. Bises
    22
    Samedi 11 Mai à 11:09
    =^..^=

    Le chagrin s'apaise avec le temps mais parfois, les larmes coulent toutes seules alors je les laisse couler tout en regardant le ciel . 

    On ne fait jamais le deuil des gens qu'on aime . Leur absence se déclinera toujours au présent . 

    Je viens de rentrer . Petite visite familiale de l'autre côté des Alpes .

    Bon samedi ma Simone .

    Gros bisous tout plein et tout plein de Gros bisous 

    andy-prokh-cat-chat-enfant-photo-russe-11  

    21
    Samedi 11 Mai à 10:39

    Bonjour ma chère Simone,



    Le deuil possède différents degrés...selon le rapport que nous entretenions avec le défunt.
    Lorsque la disparition nous touche profondément...cette période peut s'avérer longue, et chargée d'un gros chagrin.

    Il m'est arrivé de perdre des proches d'un certain âge.
    Dans ce cas, il y a une sorte de fatalité attendue que nous acceptons...malgré la disparition d'êtres chers.

    La douleur demeure presque absente.

    Le pire est le départ d'un enfant....dans le royaume des petits anges.
    La peine est si énorme qu'il est difficile de la décrire.
    Le deuil se fait pendant un temps très long.

    Cette situation demeure la pire.
    Je pense que dans ce cas particulier, la douleur s'atténue sans jamais prendre fin.

    C'est un peu comme si toute la vie s'écroulait.

    Il fut une époque de ma vie, où de nombreux jeunes hommes perdaient leur vie.
    Soit par accidents ou par suicides.
    Ceux-ci avaient tout juste 20 ans.

    C'était très dur, car je les connaissais très bien.
    Je culpabilisais toujours... de ne rien avoir vu venir.

    Je pense que certains vivaient mal leur séparation avec leur famille....lorsque j'étais dans la marine à Dakar.
    Mais comment déceler une souffrance, lorsque la personne est sympathique ainsi que souriante.

    Il y avait bien ce jeune homme de 24 ans qui travaillait avec moi.
    Celui-ci me demandait toujours de passer chez lui.
    Je m'y suis rendu qu'une fois.
    Lorsque j'ai appris qu'ils avait mis fin à ses jours...j'ai vraiment porté sur moi une certaine responsabilité.

    En fin de compte, ce camarade de travail me demandait de l'aide.
    Il était si mal dans sa peau...qu'il en était désagréable.
    C'est sans doute pour cette raison... que je n'appréciais guère de passer mes soirées avec lui.

    Après, il est certain que nous pouvons regrettez notre égoïsme petite vie ...qu' il ne faut surtout pas la déranger.

    Les décès par accidents étaient nombreux.
    Tout d'abord à cause de l'insouciance de notre jeunesse.
    L'automobile fut souvent la cause des départs de certains amis.
    L'un avait son permis de conduire depuis quinze jours.

    Un autre fut renversé par une automobile.
    Puis il y eu mon copain de classe ...qui fut entraîné par un avion sur le porte avions Clémenceau.

    Et la liste est longue.
    J'ai même un collègue de travail...qui m'avait dit qu'il avait une douleur au rein.
    Je me souviens lui avoir dit qu'il avait certainement pris froid.
    Je ne l'ai jamais revu.
    Il décéda trois mois plus tard...d'un cancer du pancréas.

    Et il y a celui qui m'avait dit lors de ma reprise de travail... après mes problèmes rénaux:
    - '' Nous avons bien cru que nous ne te reverrions jamais ..! ''.
    Ce jeune homme est décédé six mois plus tard.

    Le pire fut cet enfant de quatre ans...dont le papa était un ami.
    L'homme s'occupait du gosse avec un amour paternel démesuré.
    Je me souviens qu'il avait dit au petit, de venir se faire lacer sa chaussure...pour ne pas tomber.

    L'enfant est décédé d'une méningite foudroyante.

    Son père en un week-end, avait que des cheveux blancs.
    Comment comprendre une telle douleur.

    Les exemples de disparitions sont longues...sur la liste de ma vie.

    J'ai perdu deux amies très proches...décédées par maladie.


    Le deuil dans certains cas est un signe de respect.
    En général, c'est celui qui nous fait le moins de peine.
    C'est une connaissance qui s'en va...ou un voisin.

    Il y a les départs qui ne surprennent pas, à cause du grand âge des disparus.

    Lorsque le deuil est porté avec amour...il est plus long avant qu'il se dissolve un peu dans le temps...sans pour autant disparaître.

    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.

     

     

    20
    Samedi 11 Mai à 10:33

    tout a une fin ..hélas

    19
    Samedi 11 Mai à 09:43

    Bon samedi, hein.

    Bises

    18
    Vendredi 10 Mai à 20:35

    On n'oublie jamais ceux qu'on aime.

    La douleur change avec le temps, mais reste toujours dans notre coeur.

    Bisous Simone et bon week-end

    Aimée

    6 oiseaux de la nature, aquarelles faites depuis bien des années.

    17
    Jacqueline
    Vendredi 10 Mai à 20:14

     Oui,

    L'amour des autres pour les 2 commandos morts pour sauver des otages .

    Qu'ils reposent en paix .

    Belle fin de semaine Simone

     

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    16
    Vendredi 10 Mai à 17:50

    bon we bisous

    My Sweet Little Bastet by JocelyneR

    15
    Vendredi 10 Mai à 17:47

    bonne fin de journée

    Snowy Squirrel by Kanizo

    14
    Vendredi 10 Mai à 17:46

    enterrement de la tante d'une dame que je connais du parc ce matin ....

    sous un ciel bien gris .....

    Lazy Afternoon by Kanizo

    13
    Vendredi 10 Mai à 16:37

    il fait partie de notre " soi " et n'appartient qu'a nous

    doux WE Simone  bisous ☺

    12
    Vendredi 10 Mai à 15:31

    Le deuil est dans le coeur et la tête, il ne s'efface jamais, il s'estompe ... quelques fois ...

    " Bonne fin de semaine, avec de gros bisoux. "

    11
    Vendredi 10 Mai à 12:16
    Le hasard fait qu'aujourd'hui cela fait 5 ans que J ai perdu mon parrain chéri
    Je te souhaite une très bonne fin de semaine
    Gros bisous créoles
    10
    Jacqueline
    Vendredi 10 Mai à 12:11

    Disons,  qu'avec le temps " la douleur "  s'estompe,  mais les êtres chers sont toujours dans nos pensées  et surtout dans nos cœurs .

    Passez  surtout une très belle  fin de semaine .

    A  propos ?

    Le brushing de votre chat sur la page précédente  lui a fait  "hérisser "  le poil .Ou alors il a un poil   à tendance  " électricité   statique "  yesheclown  Il faut éviter le  séchage au föhn .wink2

    9
    Vendredi 10 Mai à 11:35
    Le deuil est une absence qui est une cruelle présence. Bisous
    8
    Vendredi 10 Mai à 11:14


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :