• ✨Lᵒᵛᵉᵧₒᵤ

     

     

    Abc

       

    Abécédaire du bonheur

     

    Attention mesdames et messieurs,
    Bonheur je sais vous le cherchez,
    Car c'est un bien si précieux,
    Désiré par tous parce qu'heureux il nous fait.
    Est-il donné aux ambitieux ?
    Faut-il être sans péché ?
    Gagne le t-on par un travail laborieux ?
    Habite-t-il les avisés ?
    Il va et vient avec les facétieux,
    Joue dans les demeures des aimés,
    Klaxonne dans les cœurs généreux,
    Libère ses bienfaits aux émerveillés.
    Mais il s'éloigne des anxieux,
    Ne fréquente pas les coincés,
    Ou fuit envieux et vicieux,
    Périssant avec les malintentionnés.
    Quête aux espoirs radieux,
    Ressenti en vivant avec art de voyager,
    Si vous voulez un bonheur sérieux,
    Trouvez-le en étant artisan de paix.
    Un dernier conseil pour le mieux :
    Vivez dans le présent avec futur et passé,
    Wallace (*) alimentée par les cieux,
    XYZ partageant, le bonheur est multiplié.

     

                                     

                         * Petite fontaine d'eau potable

     

     

    Abc

     

     

     

     


  • Commentaires

    35
    Vendredi 10 Avril à 01:16

    Bonjour ma chère Simone,


    Si le temps psychologique est celui que nous vivons en notre conscience, le temps physique est celui des horloges.
    Alors que tous les peuples mesurent le temps par le mouvement des aiguilles de leur montre, ou du mouvement des astres, le temps peut donc être associé à un nombre.

    Entre deux horloges, on ne peut pas dire que l'une est bien réglée et l'autre non, mais seulement que l'une est plus utile que l'autre.
    En effet, il n'y a pas de mesure
    vraie du temps.
    Puisque c'est l'homme qui a chiffré les durées d'un événement.
    Rotation de la terre autour du soleil pendant 365 jours.

    L'idée de mesure vraie est donc un non-sens.
    La seule condition nécessaire cependant, pour qu'un instrument puisse servir de mesure du temps... est la
    régularité.


    C'est par rapport au temps que le physicien Isaac Newton étudia les changements de position, de vitesse, de température, de densité, d'énergie.

    C'est un temps unique, absolu et universel. C'est-à-dire qu'il est le même pour tous les observateurs.

    La théorie de la relativité d'Einstein constitua une véritable révolution à la fois scientifique et philosophique.
    Le temps physique perdit son caractère rigide et universel.

    On découvre alors qu'il s'écoule différemment en fonction de la vitesse de l'observateur.
    Plus la vitesse de celui-ci est grande, plus le temps s'écoule lentement.

    Espace et temps sont ainsi étroitement liés.


    Cependant, le temps gagné commence à être perçu seulement lorsque l'on s'approche de la vitesse de la lumière.

     

    Ainsi, un observateur qui se déplace à 99,9 % de la vitesse de la lumière, il ralentit de 22,4 fois.

    Ce qui signifie que si vous partez pendant 1 an dans un voyage interstellaire, les êtres qui restent sur la planète vieillissent de plus de 22 ans.

    Si cette vitesse est utilisé dans le futur, '' théoriquement '' le fils peut naître avant le père.
    Ce qui n'est pas concevable en pratique.
    Mais possible mathématiquement.


    Une autre conséquence de la théorie de la relativité est que le temps s'écoule non seulement différemment en fonction de la vitesse, mais aussi en fonction de la gravité.
    Le temps s'écoule ainsi plus lentement près d'un trou noir.

    Les équations des physiciens peuvent être prises par les deux bouts, elles ne violeront pas les lois de la physique.
    Ainsi, selon un certain nombre de théoriciens de la physique quantique, il n'existe pas de flèche du temps absolue.
    Il ne s'agirait que d'
    une adaptation de la vie et de la conscience aux exigences de l'univers.

    Le temps en lui-même pourrait bien être immobile.

    Ainsi il est possible de concevoir le temps comme un grand livre dont le lecteur, qui tournerait les pages une à une, serait la conscience.
    Les pages passées n'ont pas cessé d'exister et les pages futures existent déjà.
    Cela signifierait que notre présent dépend non seulement de causes passées mais aussi d'anti-causes futures (finalité).


    Nous pouvons donc distinguer le temps psychologique, appelée aussi '' durée '', qui est celle que l'on éprouve en soi-même, intime et indivisible; et le temps objectif, qui est celui de la mesure du temps.


    Le caractère irréversible autant du temps physique que du temps psychologique, ce qui lui confère un aspect tragique (la vieillesse et surtout la mort qui se profile à l'horizon).
    D'où le besoin irrépressible de ne pas '' perdre '' son temps, car un temps '' perdu '' l'est définitivement.


    Alors profitons du présent sans modération...si possible en étant heureux.

    Savourons le temps des doux moments de vie.

    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.

    34
    Jeudi 9 Avril à 15:31

    Salut

    On a un temps super avec 24°.

    Je ne sais plus quoi faire au jardin alors je décore des masques que fabrique la Tiotte.

    Bonne journée

    33
    Jeudi 9 Avril à 01:16

    Bon,jour ma chère Simone,


    Pour vivre dans le bonheur, il faut d'abord savourer le présent.
    Car le passé peut apporter de charmants souvenirs.
    Mais ceux-ci sont plutôt des regrets, d'une période qui ne sera jamais plus vécue.

    Donc le présent est le seul moyen d'éprouver vraiment le bien qu'il procure.
    Evidemment, lorsque cet instant rend heureux, le déroulement est rapide, à l'inverse du temps que nous ressentons sur le siège du dentiste.
    Quoiqu'un masochiste peut apprécier la douleur... que vous fait le pro de la roulette.

    Le futur peut nous préparer à vivre un grand bonheur.
    Attendre par exemple la visite d'un être aimé.
    Mais cette attente ne pourrait pas se substituer aux véritables joies... que suscitent les retrouvailles.
    Donc le pic du bonheur est toujours pendant l'action.
    C'est à dire le présent.

    D'ailleurs nous disons souvent dans ce cas... que nous désirerions pouvoir arrêter le temps.

    Cet instant que nous voulons figer.

    Le temps vécu en notre conscience est l'inverse de celle des horloges.
    Cette durée subjective diffère d'un moment à l'autre.

    L'ennui par exemple éternise le temps.
    Alors qu'une successions d'événements joyeux l'accélère.
    De même qu'une heure de repos n'est pas ressenti de la même façon qu'une heure de travail.

    C'est identique si nous comparons u
    ne heure de joie à une heure de peine... et une heure de plaisir à une heure de souffrance.

    C'est en effet notre activité cérébrale qui nous fait "sentir" le temps.

    Les organes des sens collectent des informations sur le monde extérieur... qui sont transmises au cerveau.
    Celui-ci a la tâche de les assembler pour constituer une représentation mentale.
    Cet acte cérébral est ce qui nous donne la sensation du temps.


    Avec l'âge, cette durée du ''présent '' se rétrécit, ce qui a pour conséquence la sensation d'une accélération du temps.

    Le présent est au temps ce que le point est à la ligne géométrique.
    Il s'agit d'une limite sans épaisseur, entre le passé et le futur.
    Ce présent, coincé entre un passé récent et un futur proche, est aussi le moment de la conscience.

    Le passé est le moment de la nostalgie et de l'imaginaire.

    Il fait ce que nous sommes aujourd'hui, de la même manière qu'un meuble peut être qualifié d'ancien parce que justement il est âgé.

    Le futur est au contraire à la fois le temps de l'espérance, des projets, et de la crainte ( les aléas imprévisibles de la vie ).
    Comme le Coronavirus.

    Notons que le présent n'a de sens... que par rapport au passé et au futur.

    Ce que je fais et ce que je suis, a en effet sa source dans le passé et son embouchure dans le futur.

    Entre ces deux parties de notre vie, il est préférable de connaître le bonheur.
    Car si ce temps est long, nous sommes obligés de rencontrer ldes peines et des douleurs.

    Alors profitons de tous les instants sans malheur, pour vivre heureux.


    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.

     

    32
    Mercredi 8 Avril à 20:38

    bises et porte toi bien.

    31
    Mercredi 8 Avril à 19:59

    bonne soirée

    30
    Mercredi 8 Avril à 16:58
    29
    Mercredi 8 Avril à 15:08

    Salut

    Il fait beau avec 22°.

    Je suis sorti faire un tour de jardin.

    Bonne journée

    28
    Mercredi 8 Avril à 05:07

    bonjour Simone

     

    très bel Abécédaire du bonheur......

    il se cultive en nous et rayonne sur les autres......

     

    bonne journée

     

    bise

    27
    Mercredi 8 Avril à 00:11

    Bonjour ma chère Simone,


    Je suis un artisan de la paix.
    Je pense que les guerres sont vraiment absurdes.
    Parfois pourtant elle sont inévitables, lorsque nos vies sont en danger.

    Les guerres qui durèrent des décennies pendant l'expansion du communisme, étaient fratricides.
    Vietnam du Nord contre le Sud...;par exemple.
    Et aujourd'hui, tous les pays sont dans le marché de la mondialisation.
    A part la Corée du Nord, avec sa famille de dictateurs.
    De père en fils, ceux-ci ne changent pas de régime.

    La Chine est encore soumise au parti.
    Mais le '' président dictateur '' a tous les pouvoirs.

    En Russie, le petit tsar a oublié qu'il fut un petit fonctionnaire du KGB.
    Dans ce vaste pays, on ne parle plus beaucoup du partage des richesses.
    Le parti communiste est à présent exclu, du pouvoir russe.

    Dans notre pays, il est facile d'y trouver le bonheur de vivre.
    Evidemment, pas pendant le confinement...qui nous prive de liberté.

    Mais cette mise sous cloche est nécessaire, pour sauver nos vies.

    Notre Frnce en temps normal, nous offre la possibilité de vivre en paix.
    De pouvoir bénéficier d'une retraite....pour finir sa vie sans trop se faire de soucis.

    Car il y a de nombreux pays dans le monde, où cette possibilité est inexistante.

    Il en est de même en cas de maladie.
    Si nous attrapons le vilain virus qui traîne, nous serons pris en charge en ne déboursant pas un rond.

    Alors que dans la plus grande puissance du monde, le coût d'une hospitalisation pour Covid-19 peut atteindre 70 000 dollars.
    C'est véritablement de la folie.

    Peut-on espérer retrouver nos jours heureux, après cette crise.
    Car il y aura obligatoirement des conséquences.

    Pour l'instant, la terre prend un bon bol d'air.
    Les écolos sont ravis de cette décroissance inattendue.

    Chaque état voulait devenir plus riche pour écraser les autres.
    C'est le cas de la Russie et de la Chine.
    Les dirigeants de ces deux pays ont des vues expansionnistes.

    Il faut espérer que les Etats-Unis se remettrons de cette crise.
    Cette puissance est la seule qui peut freiner... les appétits féroces des deux autres.

    Sans L'Amérique, l'Europe ne représente rien.
    C'est terrible de s'apercevoir que nous ne sommes pas capables de nous unir....pour protéger la paix.
    Car il n'y a qu'une solution pour cela....c'est d'être puissant.

    Suffisamment pour arrêter les envies, de ces deux grands Etats de l'Est.

    Nous avons bâti notre bonheur de vivre, grâce à notre démocratie.
    Aux anciens combats menés par les différentes révolutions.
    Vivre dans un pays où le plus humble possède des droits... est une grande chance.

    Les français ont tendance à cracher dans la soupe.
    Ce qui revient à dire qu'ils se plaignent tout le temps.

    Récemment, certains sont partis en croisière malgré le Coronavirus.
    Les places sur le bateau étaient réservées, avant l'arrivée de ce virus.
    Les croisiéristes sont donc partis en Floride, afin de faire leur voyage.

    Malheureusement, le Covid-19 s'est propagé parmi les plaisanciers.
    Aussitôt, les inconscients français demandent l'assistance du pays....pour un retour dans l'hexagone.

    Pourquoi sont – ils partis pendant la crise...?
    Car lorsqu'on demande de l'aide depuis deux jours, c'est que ces voyageurs ont quitté notre territoire il y a dix jours à peine..
    Donc pendant le confinement.

    Nos compatriotes savent qu'aux USA, la prise en charge ne sera pas la même que chez nous.
    Tous les évadés fiscaux reviennent aussi où ils sont nés.


    Ce qui prouve que la France offre bien des avantages, par rapport à de nombreuses régions du globe.

    C'est lorsqu'il y a un danger....que tous les expatriés reviennent au berceau.
    Et ils ont bien raison, car nous avons de nombreux privilèges.
    Etre soigné gratuitement fait partie d'un de ceux-ci.
    Et en bénéficiant de soins de qualité.

    La vie normale en ce moment est entre parenthèse.

    Je suis heureux de ma journée, car j'ai pu me rendre dans le garage...pour bricoler.
    Comme je suis satisfait de mon travail, c'est une raison supplémentaire pour être bien dans ma peau.

    Les personnes qui n'ont aucune passion dans leur vie, ne peuvent pas baigner dans le bonheur.

    L'oisiveté est la pire des situations.
    Alors qu'un être passionné n'a pas besoin de rouler sur l'or...pour être enchanté.


    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.

     

     

    26
    Mardi 7 Avril à 20:51

    bonne et douce soirée

    25
    Mardi 7 Avril à 20:50

    bisous

    24
    Mardi 7 Avril à 15:23

    Salut
    Toute la matinée j'ai eu des plantages avec Firefox.
    En début d'après midi j'ai forcé l'arrête de l'ordi .
    Et puis tout est revenu ????
    Il fait beau et 21°, c'est dommage de rester enfermer.
    Bonne journée

    23
    Mardi 7 Avril à 08:39
    22
    Mardi 7 Avril à 00:10

    Bonjour ma chère Simone,


    Le bonheur est différent selon les personnages.
    Il est aussi ressenti d'une autre manière au fil du temps.
    Un jeune n'aura pas la même demande... qu'une personne âgée.

    En étant à l'âge des amours. Les personnes cherchent le bonheur à deux.
    C'est instinctivement que cette recherche a lieu.
    Fonder un foyer est le rêve de tout le monde, ainsi que d'avoir des enfants.


    Pour les gens d'un certain âge, il est très difficile de vivre seuls.
    C'est pour cette raison qu'après une séparation, nombreuses sont les personnes à rechercher une compagne ou un compagnon.

    Un petit pourcentage préfère vivre dans une solitude mesurée.
    Celui-ci vit en solitaire dans sa demeure...mais fait partie d'une ou de plusieurs associations.
    Cette vie en collectivité le comble.

    Un tout petit nombre presque invisible, se retire totalement de la vie sociale.
    C'est mon cas.
    On dit alors que l'homme vit comme un moine ou un ours.

    Mais ce voyage en solitaire étant volontaire, la solitude devient un véritable bonheur.
    Ce qui peut sembler aberrant pour bien des gens.

    Je trouve mon bonheur dans ma vie d'ermite.
    Je ne suis pas sauvage, car j'ai de bonnes relations avec mon entourage.
    Encore faut-il que l'on me voit.

    Comme je bricole dans le garage pendant les deux saisons les plus chaudes...j'ai des contacts avec mon voisinage.

    Je suis donc surpris lorsque j'entends que des gens souffrent terriblement... de ne voir personne.
    En fin de compte, c'est moi qui ne suit pas dans la normalité, en étant reclus.

    Comment pourrais-je être malheureux pendant cette crise virale, où il faut rester chez soi.
    Voici six ans et demi que je reste cloîtré dans ma demeure.
    Je ne mets mon nez dehors qu'une fois par semaine, afin de faire mes courses.
    Et éventuellement pour me rendre à la boîte aux lettres.

    Je vis tellement confiné presque depuis une décennie....que les autres locataires ne me voient pas pendant l'hiver.

    Pourtant lorsque j'étais plus jeune, je vivais pour ainsi dire dehors.
    J'étais un oiseau de nuit.

    Cependant, durant mes six années de marine, je n'ai jamais ressenti le manque de ma famille.
    J'étais réellement formaté pour pouvoir rester à bord, sans poser le pied à terre.

    Ma vie était plutôt collective, dans un espace parfois réduit.

    Aujourd'hui je ne m'imagine pas dormir entouré de tous ces matelots.
    Les lits superposés sur les bateaux, nous obligeaient à vivre comme dans une boîte de sardines.

    Je n'ai jamais souffert de cette promiscuité.

    Aujourd'hui, ce serait invivable.

    Dans les années de 85 à 92, je faisais de la montagne....avec une compagne.
    J'avais déjà horreur de me rendre dans les refuges.
    Pourtant lorsqu'un orage frappait à 3 000 mètres d'altitude, il valait mieux se mettre à l'abri.
    Sinon, c'était l'horreur et très dangereux.

    Peu à peu je suis devenu comme un moine.
    J'ai même perdu mes cheveux pour faire plus vrai.
    Sauf que je n'ai pas eu une vision céleste...qui aurait dirigé ma foi.

    Le bonheur se trouve dans les petits plaisirs de la vie.
    Parfois devant un problème...que l'on a su résoudre.

    Vivre heureux est aussi synonyme de liberté.

    Même en restant enfermé chez soi.
    Psychologiquement, je sais que je peux prendre ma clef...et aller où je veux.

    Avec le confinement, ce n'est plus le cas.


    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.

    21
    Lundi 6 Avril à 19:01

     Un très bel abécédaire qui mérite réflexion .
    Bises

    20
    Jacqueline
    Lundi 6 Avril à 18:34

    Actuellement , le bonheur " parfait  " serait d'être en possession de masque homologué .

        En entendant,  tout et son contraire  concernant  "le port du masque "  depuis le début du confinement .

    Si , tout le monde doit porter un masque dorénavant  , faudrait il que des masques soient distribués à  "chaque citoyen "  comme le sont les cachets d'iode quand on vit à proximité de centrales nucléaires  (en cas de risque ). 

                                         Savons de quoi nous parlons .

    Je ne sors que sur ma terrasse depuis le confinement  , mais si  je devais sortir ,  ce serait avec un masque FFP2 ou rien .

                   Cette cochonnerie de virus  venant " de CHINE  " celle ci n'a qu'à pourvoir .

                                                         Voilà , c'est dit .....

    Belle soirée  à vous  Simone , prenez vous aussi bien soin de vous et passez une très bonne semaine .

    Bien affectueusement .

    PS/ C'est un peu comme pour les particules fines et le diesel , c'était  la faute des véhicules .Il s'avère d'après les études que depuis  le début du confinement les particules fines ne sont pas du tout en baisse .

    De qui se moque t'on ????????? 

    Si ce n'est que du citoyen lambda . 

    https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/la-pollution-aux-particules-fines-peut-elle-servir-de-vecteur-au-covid-19_2122753.html

     

     

     

      • Jacqueline
        Vendredi 10 Avril à 12:14

        Nos ennemis d'hier deviendraient ils nos amis de demain ?   

        Et,  vice et versa .

        Suite à des mails reçus en souterrain . 

        Dommage,  que le courage manque " pour venir  l'écrire sur votre blog "

        Sommes habitués , pas grave , cela ne changera pas notre façon 

        de fonctionner et de penser .

        Merci à vous Simone  de nous permettre de nous exprimer .

        NOUS 2

         

         

      • Mercredi 8 Avril à 16:56
      • Mercredi 8 Avril à 16:56
      • Mercredi 8 Avril à 16:55
      • Mercredi 8 Avril à 16:52

        Que du bonheur ! - Pam Brown - Livres - Furet du Nord

        super contente de te lire .....♥

      • Jacqueline
        Mercredi 8 Avril à 14:03

        Bisous déposés également .Et , avec de  très grands   " SOURIRES "

      • Jacqueline
        Mercredi 8 Avril à 14:01

        Et , pour pousser le bouchon un peu plus loin .

        Au lieu , de "spéculer " sur les ventes de  leurs masques sur les tarmacs .

        En toute humilité ,la  CHINE  devrait nous  faire cadeau " à chaque citoyen d'un masque  ou 2   .  Elle en ressortirait grandie .

        Pas grave,  si nous nous faisons des ennemis yesheclown   .

        Belle journée à vous SIMONE

        Si nos 2 commentaires vous gênent , supprimez les . C'est votre blog après tout .

        Mais,  un p'tit coup de gueule parfois " c'est bénéfique  " .

    19
    Lundi 6 Avril à 18:03

    Salut,

    Je suis heureux même si parfois on se dispute.
    On croyait avoir de la pluie mais on a eu un pipi de chat.
    Sinon il fait beau avec 21°.
    Bonne semaine

    18
    Lundi 6 Avril à 17:16

    je te souhaite une bonne semaine qu'elle passe vite et te garde en bonne santé

    17
    Lundi 6 Avril à 15:15
    Durgalola
    Les moments heureux n'ont pas besoin d'être extraordinaire. Un simple bisou suffit.
    Très bon lundi et protège toi bien. Bises
    16
    Lundi 6 Avril à 14:00

    Un beau texte ,bonne journée ☼

    Fichier

    15
    Lundi 6 Avril à 11:47

    à bientôt

    14
    Lundi 6 Avril à 11:47

    bonne semaine

    13
    Lundi 6 Avril à 11:46

    si on arrête de cherche le bonheur on le voit sous nos yeux .....

    il est souvent pas loin .....

    12
    Jacqueline
    Lundi 6 Avril à 10:06

    Etre en vie , c'est déjà  du bonheur .

      • Lundi 6 Avril à 12:10

        Cette Petite Fille Pose Avec un Cheval — Et Quand Son Père Regarde la Photo, Il Éclate de Rire !

        hello

    11
    Dimanche 5 Avril à 22:03

    Bonsoir Simone

     Le bonheur est à la portée de tous, il suffit de bien regarder et l'apprécier surtout,

    Je te souhaite une bonne soirée-, bisous

    10
    Dimanche 5 Avril à 17:39
    9
    Dimanche 5 Avril à 17:25
    Tout cela est vrai. bisous.


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :