• La valeur inconditionnelle de l’être.

     

    Un conférencier bien connu commence son séminaire en tenant bien haut un billet de 20 euros.
    Il demande aux gens : « Qui aimerait avoir ce billet ? »
    Les mains commencent à se lever. Alors il dit : « Je vais donner ce billet de 20€ à quelqu’un de vous, mais avant laissez-moi d’abord faire quelque chose avec. »
    Il chiffonne alors le billet avec force et il demande:  » Est-ce que vous voulez toujours de ce billet ? » Les mains continuent à se lever.
    « Bon, d’accord, mais que se passera-t-il si je fais cela ? » Il jette le billet froissé par terre et saute à pieds joints dessus, l’écrasant autant que possible et le recouvrant des poussières du plancher.
    Ensuite il demande :  "Qui veut encore avoir ce billet ? "
    Évidemment, les mains continuent de se lever !
    « Mes amis, vous venez d’apprendre une leçon…Peu importe ce que je fais avec ce billet, vous le voulez toujours parce que sa valeur n’a pas changé. Il vaut toujours 20 euros.
    Plusieurs fois dans votre vie vous serez froissés, rejetés, souillés par les gens ou par les événements. Vous aurez l’impression que vous ne valez plus rien, mais en réalité votre valeur n’aura pas changé aux yeux des gens qui vous aiment et connaissent votre valeur !  La valeur d’une personne ne tient pas à ce qu’elle fait ou ne fait pas. Vous pourrez toujours recommencer et atteindre vos objectifs car votre valeur intrinsèque demeure toujours intacte.

     

    La valeur inconditionnelle de l’être.

     

     


  • Commentaires

    16
    Mardi 12 Juillet 2016 à 13:28

    je te souhaite une douce journée ici on attend le retour de la pluie qui remonte de la France ... comme ça on ne se fatigue pas a arroser ...

    mais le potager ne donne pas un bon rendement ...

    bisous et a demain

    15
    Mardi 12 Juillet 2016 à 10:30
    14
    Mardi 12 Juillet 2016 à 10:28

    Bonjour ma douce,

    Il fait encore bien moche !

    On reste zen.

    Bonne journée, bisous doux.

    13
    Mardi 12 Juillet 2016 à 06:45

    Bon mardi, dans la grisaille qui recommence ...
    Bisoux, chère simone

    12
    Lundi 11 Juillet 2016 à 21:20
    Marieluce

    Ni le temps, ni les outrages, n'ont d'importance pour ceux qu'on aime, car l'amour pardonne tout ...

    11
    Lundi 11 Juillet 2016 à 12:15

    recoucou ahhh non au jardin botanique tu peux ramasser tout ce qui est par terre , les pommes de pin, les graines les chataignes ( l'année passée j'ai rapporter 6kg) les feuilles tombées pour faire des herbiers , les plumes des oies ... par contre essaye pas de prendre une bouture sur une plante , là tu es viré et t'as une amende salée ...j'ai des pommes de pins des grands pins noirs ici en déco et en octobre je ramasse pour allumé mon feu de bois

    et dans ce parc immense tu as pas un seul papier par terre , par contre tu verrais l'état vraiment des parcs de mon quartier , bien sur sur les photos de prends souvent les fleurs en gros plan du coup on pense que tu es super ...

    j'y retourne se samedi a Meise donc cette semaine je vous montre beaucoup de photos faites avant , pleins de fleurs :)

     bisous

    10
    Lundi 11 Juillet 2016 à 10:47
    =^..^=

    Nous comptons toujours pour quelqu'un

    et toi, tu comptes beaucoup pour moi heart in the sky smiley

    Bonne journée ma Simone

    Gros bisous tout plein et tout plein de Gros bisous

    9
    Lundi 11 Juillet 2016 à 09:13
    8
    Lundi 11 Juillet 2016 à 09:12

    Bonjour ma douce,

    Très beau texte !

    C'est si vrai !

    Oups, hier c'était "les bras chargés", où avais-je encore la tête !

    J’ai pensé à cela le soir, je veux toujours aller trop vite !

    Bonne semaine, bisous.

    7
    Lundi 11 Juillet 2016 à 09:03

    on vit dans un monde où tout le monde dit que l'humain a de la valeur mais on court tous après le billet ... paradoxe entre les dires et les faits ...

    je te souhaite une douce semaine ...

    nous la commençons avec un ciel gris ...

     mais on a le soleil dans le coeur ...

    bisous doux

    Des fleurs fines

    Des fleurs fines et mousseuses comme l'écume
    Poussaient au bord de nos chemins
    Le vent tombait et l'air semblait frôler tes mains
    Et tes cheveux avec des plumes.
    L'ombre était bienveillante à nos pas réunis
    En leur marche, sous le feuillage ;
    Une chanson d'enfant nous venait d'un village
    Et remplissait tout l'infini.
    Nos étangs s'étalaient dans leur splendeur d'automne
    Sous la garde des longs roseaux
    Et le beau front des bois reflétait dans les eaux
    Sa haute et flexible couronne.
    Et tous les deux, sachant que nos coeurs formulaient
    Ensemble une même pensée,
    Nous songions que c'était notre vie apaisée
    Que ce beau soir nous dévoilait.
    Une suprême fois, tu vis le ciel en fête
    Se parer et nous dire adieu ;
    Et longtemps et longtemps tu lui donnas tes yeux
    Pleins jusqu'aux bords de tendresses muettes.

     Emile Verhaeren.
    6
    Lundi 11 Juillet 2016 à 08:29

    Copié/collé : Me revoilà vers les blogs après quelques gardes des petits enfants, je reprends mes balades, les petits enfants c'est adorable mais très fatigants.

    Bises et à bientôt

     

    Lyly

     

    5
    Lundi 11 Juillet 2016 à 05:36

    Il ne faut pas se dévaloriser : on a toujours de l'importance pour quelqu'un.

    Bel exemple avec le billet.

    Bon début de semaine, en espérant que le soleil reste présent.
    Bisoux, chère simone

    dom

    4
    Dimanche 10 Juillet 2016 à 20:31

    C'est un peu bizarre comme comparaison même si j'aime l'idée de fond. Les gens n'aiment pas le conférencier mais convoitent simplement le billet, alors que lorsque l'on perd confiance en soi et en sa valeur, ce sont les vrais proches qui nous aident à nous relever.... Enfin je dis ça... ;-) Bisous

    3
    Dimanche 10 Juillet 2016 à 19:47
    LADY MARIANNE

    Il faudrait que je m'en souvienne !!
    c'est tellement vrai !
    bonne soirée- ! allez les bleus !

    2
    Dimanche 10 Juillet 2016 à 18:10
    C'est vrai. Bisous
    1
    Dimanche 10 Juillet 2016 à 17:56
    nays&

    et comme c'est bien vrai Simone :)

    bisous et douce soirée **



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :