• Le bon côté des choses !

     

     

     Bon mercredi les P'tits Bouts   ...   Gros bisous  !

     


        Tout ce qui vous ennuie est là pour vous enseigner la patience.
        Quiconque vous abandonne est là pour vous enseigner à voler de vos propres ailes.
        Tout ce qui vous irrite est là pour vous enseigner la compassion et le pardon.
        Tout ce qui a un pouvoir sur vous est là pour vous enseigner à reprendre votre pouvoir.
        Tout ce que vous détestez est là pour vous enseigner à aimer.
        Tout ce que vous craignez est là pour vous enseigner le courage afin de surmonter votre peur.
        Tout ce que vous ne pouvez pas contrôler est là pour vous enseigner à lâcher prise.

      

     

     

     

    le bon côté des choses

     

     

     

     


  • Commentaires

    21
    Jacqueline
    Vendredi 8 Novembre à 08:33

    C'est la fin de la semaine

     En voilà  un  de bon côté des choses.

    Passez , vous aussi  de votre côté  une très belle fin de semaine SIMONE

    Et,  un très  bon lundi wink2clown   il le sera, si, si , nous vous l'assurons  " avec du soleil dans le cœur ".

      • Vendredi 8 Novembre à 11:45
      • Vendredi 8 Novembre à 11:32

        Image associée

        1870.....1918.....

    20
    Vendredi 8 Novembre à 01:15

    Bonjour ma chère Simone,


    Il faut de la patience...pour affronter tous nos ennuis.

    Savoir attendre dans une salle médicale, permet parfois de ne pas péter un plomb.
    Comme l'on dit dans le langage populaire.

    D'ailleurs, la salle se nomme d'attente...pour patients.
    Donc nous devons faire la queue, avant d'avoir l'espoir de passer.

    La patience parfois a ses limites.
    J'étais assis pendant deux heures...après avoir passé une imagerie médicale.
    Image en N&B qui permet aux pros en blouse blanche... de connaître mon intimité mieux que moi.

    Je prenais donc racine, alors que je voyais les gens qui étaient arrivés derrière moi... repartir.

    Je me suis levé pour aller voir le secrétariat.
    Ma feuille de soin était restée bloquée dans l'imprimante.
    Si je ne m'étais pas présenté à ce service...j'aurais fait la fermeture.
    Un peu comme lorsque je fréquentais les cafés.

    Mais dans ces lieus où la soif est grande, le temps paraît toujours plus court... pour les abonnés du bar.
    Lorsqu'ils sont encore capables de regarder l'heure.

    En général, je n'attends guère lorsque j'ai rendez-vous chez ma toubib.

    Aux impôts, il valait mieux être imperturbable...avant d'être appelé par le numéro du billet, saisit à l'entrée.

    La patience est l'arme des astucieux.
    Il est certain que quelqu'un de mou...devrait être un maître de l'attente.
    Pourtant il n'est pas certain que celui-ci... ne soit pas agité par une colère.

    Les personnes suractive, doivent mettre leur poings dans la poche...en gardant les fesses sur une chaise inconfortable.

    Il est vrai que les assises des salles d'attentes, ne sont pas souvent agréables.
    Il suffit d'être tendu ou stressé... pour ressentir des douleurs dans le dos.

    Comme j'ai toujours peur d'être en retard, je m'arrange pour être en avance.
    Si le généraliste a pris du retard, mon attente est donc plus longue.


    En général, je prends mes rendez-vous en début d'après-midi...avec mon médecin traitant.
    Parfois je suis le premier sur la liste...mais souvent le second.
    Ce qui réduit considérablement le temps d'attente.

    Par contre, chez l'ophtalmo...il est préférable de ne pas regarder l'heure.
    Les aiguilles des montres semblent s'être arrêtées....comme si le temps avait ralenti.


    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.

    19
    Jeudi 7 Novembre à 17:52
    18
    Jeudi 7 Novembre à 17:29
    17
    Jeudi 7 Novembre à 00:34

    Bonjour ma chère Simone,


    Il y a des personnes vraiment très ennuyeuses.
    Même en ayant une patience phénoménale...on craque.

    Je me trouvais dans un foyer de jeunes travailleurs...où je vivais en attendant d'avoir un appartement.

    A cette époque, je travaillais soit une semaine du matin...et l'autre pendant l'après-midi.
    Chaque matin, mon voisin qui s'ennuyait... venait me saboter totalement ma journée.

    C'est difficile de prendre le boulot de 13 h 00 à 21 heures, lorsque pendant votre arrêt matinal... vous n'avez pas pu profiter de vos passions.

    A l'époque, je lisais beaucoup.

    Aussitôt que j'entendais frapper à ma porte, je soufflais d'un air abusé.

    Mon visiteur n'avait pas grand chose à me dire.
    Il parlait uniquement de sa puissante chaîne stéréo...qui était magnifique.
    Je ne l'ai d'ailleurs jamais vu...car je ne me dérangeais pas pour si peu.

    Ce fut donc le sujet répétitif... pendant un certain temps.
    Je sentais tous les jours, la sauce de la colère monter.

    Puis un jour j'ai mis mon voisin dehors.... en lui expliquant que j'avais autres choses à faire durant mes matinées.

    Avec un ami qui me rendait visite, je ne ressentais pas du tout cette perte de temps.
    C'est justement ainsi que l'on sait... que nous sommes en présence d'un ami.

    Je n'aime pas être envahi par des gens ennuyeux.

    Il y eut un autre jeune... qui venait souvent.
    Il levait ses yeux au plafond et disait:
    - '' Eh...! Oui...! ''.

    Puis il répétait souvent ces quelques mots.

    Au bout d'une semaine, je l'avais mis dehors sans prendre de gants...en lui disant qu'il m'ennuyait.

    Je voyais l'heure qui tournait...et celle du boulot qui arrivait.
    Chaque fois qu'une matinée était gâchée de la sorte, j'étais désespéré.

    Il y a un dicton qui dit qu'après l'effort, c'est le réconfort.

    A cette époque c'était plutôt: '' après l'ennuie c'est l'effort ''.

    J'étais pourtant d'une grande patience.
    Il fallut donc que je sois vraiment à bout...pour réagir sans prendre des pincettes.

    Avec des gens qui vous envahissent ainsi, il faut être catégorique.
    Sinon vous ne pouvez plus vous en débarrasser.
    Et vos journées deviennent complètement minées...par ces intrusions négatives.

    Les grands moyens permettaient ainsi de couper les ponts définitivement.
    Tant pis si la personne était déçue.

    Depuis, je suis prudent pour ne pas être absorbé dans des conversations futiles...qui font perdre mon temps.

    Ce qui ne m'empêche pas de converser longuement avec mes voisins...lorsque je suis dehors.

    C'est différent que dedans, alors que vous vous préparez à peindre ou à faire un loisir qui vous détend.

    Le temps s'effrite trop rapidement...pour le perdre à jamais pour des futilités.
    Il est précieux pour celle ou celui.... qui ne s'ennuie jamais.


    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.

    16
    Mercredi 6 Novembre à 18:14

    commencer.. tel de blé en herbe

    15
    Mercredi 6 Novembre à 17:58
    =^..^=

    Rien n'est anodin et chaque jour est un enseignement .

    Bonne soirée ma Simone 

    Gros bisous tout plein et tout plein de Gros bisous 

    Image associée  

     

    14
    Mercredi 6 Novembre à 16:44

    Toute situation trouve en nous la solution, il suffit de le vouloir !

    Bises de mon coin ch'tis sous la grisaille !

    Nicole

    13
    Mercredi 6 Novembre à 14:26

    Se faire confiance et ne pas perdre pied est essentiel pour se débrouiller dans la vie 

    Je te souhaite une agréable journée 

    Merci pour cette jolie photo 

     

    12
    Mercredi 6 Novembre à 11:55
    11
    Mercredi 6 Novembre à 09:39

    Bonjour Simone

    C'est en faisant des erreurs qu'on apprend, et ça fait apprendre aux autres par la même occasion

    Je te souhaite une bonne journée, bises

    10
    Jacqueline
    Mercredi 6 Novembre à 07:51

    Apprendre toujours , il n'est jamais  trop tard .

    Belle semaine à vous Simone .

     

     

     

      • Mercredi 6 Novembre à 11:54
    9
    Mercredi 6 Novembre à 06:18

    Il est bien connu qu'on apprend de ses erreurs mais il arrive que trop c'est trop !

    Les belles théories restent ce qu'elles sont ...

    Les appliquer est une autre histoire !

    " Bon mercredi toujours dans la grisaille.
    Je vais être obligée de me remettre en pause à la fin de la semaine car je ne "suis" plus ...
    Enfin, je préviendrais car je dois revoir mon toubib.
    Gros bisoux ma simone ♥ "

    8
    Mercredi 6 Novembre à 02:30

    Bonjour ma chère Simone,


    J'ai attendu toute ma vie active...pour bénéficier de ma retraite.
    Puis je suis arrivé à la fin de ma période de travailleur, pour retrouver enfin la liberté.

    J'étais enfin assez âgé, pour mérité un repos payé.

    Je n'avais pas envisagé que je travaillerais dur... à rénover la maison de mon épouse.
    Non seulement je n'étais pas payé...mais je participais copieusement aux dépenses.

    Lorsque le couple se fissura....je fis mes valises pour me rendre à Mâcon.
    Le divorce fut officiel six mois plus tard.

    Il a donc fallu que je refasse mon nid...pour m'y trouver bien.

    Depuis six ans, je n'arrête pas d'essayer de l'embellir.

    A la veille de ma retraite, je pensais poser mes outils....définitivement.
    Je m'aperçois que la vie est toujours celle d'un travailleur.

    Sauf que je n'ai pas de contrainte...comme celle de l'heure pour me mettre à la tâche.
    C'est mon autodiscipline qui régit tout.

    Sauf que celle-ci est plus sévère que mon ancien patron.
    Et de plus, les travaux ne me rapporte pas un rond.

    Malgré tout, je suis heureux de faire ce qui me plaît....sans être obligé de demander la permission à quelqu'un.

    C'est cela la liberté de pouvoir occuper mes vieux jours...comme je l'entends.

    Et c'est agréable de ne jamais avoir de reproches.

    Depuis mon dernier jour de travail dans la multinationale ….je ne suis plus tributaire de l'heure.
    Le dimanche soir durant la projection du film à la télévision....je ne ressens plus cette baisse de moral de fin de week-end.

    Rien que pour cette raison, je trouve ma vie très belle.

    Certes, je gagne moins qu'en étant encore en active.
    Ma rente n'est pas grosse.
    Mais mes dépenses en carburant sont presque nulles.

    Et j'arrive tout de même à me payer des choses...à la portée de ma bourse.

    Je mets parfois plus de temps à me les offrir.
    Mais lorsque je parviens à les acquérir, les objets portent une valeur bien plus importante que le nanti qui les achète.

    Il faut aussi rester dans des dépenses raisonnables...comme la majorité de mes concitoyens.

    Il faut faire avec ce que l'on gagne...sans viser des produits top coûteux.

    Il faut donc être sage...pour avoir une belle vie après la retraite.
    C'est donc tous les matins en me levant...que j'apprécie ces doux moments.

    C'est chouette d'être rentier....sans de compte à rendre.


    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.


    7
    Mardi 5 Novembre à 21:52

    et oui, je sais ... je n'ai pas fini d'apprendre. Bises 

    6
    Mardi 5 Novembre à 18:06
    Et oui on apprend tous les jours et justement de ses erreurs. Bisous
    5
    Mardi 5 Novembre à 17:58

     

    très jolies toutes ces phrases, patience Annick = Zéro en vieillissant - bonne soirée bises Mamy Annick50

    4
    Mardi 5 Novembre à 17:34


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :