• Les autres réussissent, pas moi.

     

     

    Les autres réussissent, pas moi.

     

     

    D’où vient cette sensation que les autres ont toujours une vie meilleure que la nôtre ?   Dès l’école primaire, nous prenons conscience que nous ne sommes pas tous égaux : l’instit s’occupe davantage des enfants les plus mignons.
    Autrefois, nos destins étaient scellés avant même que nous naissions : le fils du cordonnier prendrait la succession de son père, l’aîné du propriétaire terrien hériterait du domaine familial.   L’envie est sans doute le sentiment le plus partagé.  S’avouer envieux, c’est en effet révéler notre insatisfaction et notre impuissance.

     Le succès des magazines people n’oublient jamais de nous montrer les stars. La sensation que l’autre s’en sort toujours mieux est attisée par cette société de l’image et de la compétition qui nous incite à voir en lui un rival plutôt qu’un allié.

    Qu’est-ce que je veux réussir ? Quel est mon désir ?  Et, au passage, nous nous apercevrons peut-être que la réussite, telle qu’elle est valorisée dans cette société, ne nous passionne pas du tout.

    ../..  Psychologies

     

     

    Les autres réussissent, pas moi.

     

     

     

     


  • Commentaires

    27
    Samedi 1er Décembre à 23:58

    Bonjour ma chère Simone,


    La réussite est graduée selon l'estimation que chacun se fixe.

    Justement, il faut savoir se mettre des limites...pour pouvoir y accéder.
    Quitte à faire des étapes....pour chaque fois gravir les difficultés.
    Ainsi, chaque fois que son désir progresse...il prend la direction ou la hauteur voulue.

    Chaque personne estime à sa manière, ce qu'est la réussite.
    Il y a des individus qui se satisfont de peu.

    D'autres désirent décrocher la lune.

    Il faut donc rester dans la mesure du possible...pour avoir des chances d'être comblé.

    Notre société bouge.
    Les réussites du passé ne sont plus celles du présent.

    La dévalorisation des professions d'avant est visible.
    Le professeur, le commissaire, le médecin ne sont plus respectés comme au siècle dernier.
    Aujourd'hui au contraire, les médias ont fait perdre cette vision de l'ancien monde.

    Le nouveau est celui des paillettes.
    Réussir est de se retrouver sous les feux de la rampe.

    Le footballeur est aussi devenu une star...tant que l'équipe gagne.
    Attention en cas d'échec sur le terrain,.
    En effet, une foule en délire est capable de lapider l'homme adulé hier.

    Heureusement que tout le monde n'estime pas la réussite... avec la même vision.

    Celles dites professionnelle et celle de sa vie sentimentale.
    Chaque fois, l'une peut faire choir l'autre.

    En effet, une rupture peut influencer son absence au travail ( déprime ).
    La perte de son emploi peut briser l'entente familiale. ( divorce pour cause de chômage ).

    Il y a dons une multitude d'aléas...qui peuvent venir mettre un grain de sable dans ce désir de réussir.

    Alors l'échec cuisant peut s'avérer être très difficile à vivre.

    Moins les objectifs sont élevés...plus la chance de parvenir à ses envies est possible.

    Mais dans ce cas, les reproches seront toujours les mêmes :
    - '' tu aurais pu faire autre chose de ta vie.''.

    C'est ainsi que s'exprimait ma mère.. !     sarcastic.

     


    Bonne nuit, mon amie.
    Gros bisous. dédé.

     

     

    26
    Samedi 1er Décembre à 15:30

    Salut,
    le temps est pluvieux.
    Il fait frais alors on se chauffe .
    Bonne journée

    25
    Samedi 1er Décembre à 10:16

    Tout est normal !

    Bon samedi.

    24
    Samedi 1er Décembre à 00:26

    Bonsoir ma chère Simone,


    Trop de jeunes rêvent d'être riches et célèbres...et de se retrouver dans la lumière.

    Il y a les élèves studieux qui sont plus raisonnables.
    Ils parviennent à trouver leur chemin dans la société.

    Je suis surpris de voir à la télévision...le nombre d'inconnus qui vivent de la chanson.
    Ils parviennent à vivre en végétant...sans assurer leurs vieux jours.
    Les fins de mois ne doivent pas être faciles.

    ils espèrent toujours se retrouver en haut de l'affiche.
    Combien seront-ils à vivre dans la pénombre...de l'anonymat.

    C'est bien beau de vouloir faire ce que l'on désire.
    Mais il faut vivre.
    La majorité des employés ne sont pas heureux dans leur boulot.
    Cependant, ils ramènent une paie à la maison.

    Cette envie de devenir star demeure souvent utopique.
    Celle-ci peut habiter les utopistes toute leur vie.

    Cette société de l'image est trompeuse.
    Trop de gens se fixent un objectif impossible...en voyant des exemples qui ont réussis.
    La chance, le hasard, et souvent l'opportunité... se trouvaient sur leur chemin.
    Evidemment, le fils d'un acteur sera comédien.
    La fille d'une chanteuse poussera la chansonnette.

    Sans la renommée des parents...les portes du cercle des privilégiés, seraient restées closes..

    Ce qui prouve que les obstacles sont énormes...pour toutes celles et ceux qui ne font pas partie de ce milieu parisien.


    Les études d'un élèves studieux, permettent plus facilement d'accéder à des désirs réalistes.

    Il y a aussi les personnes qui se satisfont de ce qu'ils ont.
    Parfois le chemin fut chaotique...même si l'envie d'apprendre leur était facile.

    Ce don très particulier qui unit travail et mémoire...peut se briser à cause d'un accident de la vie.

    L'échec est alors durement ressenti.

    Car il est difficile ensuite de se remettre sur les rails...en prenant de l'âge.

    La naissance dans un milieu favorisé...donne plus de chance à la réussite.

    Nous ne choisissons pas nos parents.
    Et nous les aimons pour ce qu'ils sont.     yes.


    Bonne nuit, mon amie.
    Gros bisous. dédé.

     

    23
    Vendredi 30 Novembre à 21:48

    Un déluge de pluie de 10h à 15h,

    rarement vu ça.

    Bonne nuit.

    A demain il fera beau.

    22
    Vendredi 30 Novembre à 17:59

    à bientôt ..... et merci d'être là

    https://www.facebook.com/lingvistov/photos/a.213556235445033.54154.213130662154257/796981983769119/?type=3&theater

    21
    Vendredi 30 Novembre à 17:58

    doux we

    https://www.facebook.com/lingvistov/photos/a.213556235445033.54154.213130662154257/894696327331017/?type=3&theater

    20
    Vendredi 30 Novembre à 17:56

    gros bisous et douce soirée .....

    https://www.facebook.com/lingvistov/photos/a.213556235445033.54154.213130662154257/803645033102814/?type=3&theater

    19
    Vendredi 30 Novembre à 17:54

    Bisous

    Image associée

    18
    Vendredi 30 Novembre à 17:53

    c'est surtout que les autres nous donne une image d'eux ... qui est parfois loin de la réalité car a des niveaux différents tous le monde "rame" .....

    Image associée

    17
    Vendredi 30 Novembre à 11:33
    16
    Vendredi 30 Novembre à 10:39

    bonjour, moi je me compare pas aux autres !! bon week-end bisous

    15
    Vendredi 30 Novembre à 10:16

    pas de souci de ce côté.

    Pleut pas, quelques gouttes à peine par moments.

    Bonne journée.

     

    14
    Jacqueline
    Vendredi 30 Novembre à 08:20

    Et , voilà .  Tout est dit .@ mardi dame Simone .

      • Vendredi 30 Novembre à 11:30

        Résultat de recherche d'images pour "à bientôt humour"

        bien long.....bon we et tout et tout

         

         

    13
    Vendredi 30 Novembre à 00:14

    Bonjour ma chère Simone,


    Tout le monde n'a pas la sensation... que la vie des autres est meilleure que la leur.

    A l'école, l'instit s'occupait davantage des bons élèves...sans tenir compte de leur physique.
    Mais il est vrai que la laideur peut engendrer une répulsion.
    Un bon éducateur, ne doit pas tenir compte de ce fait.


    Nous entendons trop souvent '' c'est mieux chez les autres ''.
    Mais pour réellement le savoir, il faudrait vivre avec eux.

    Ce qui n'empêche pas qu'il vaut mieux être aisé...plutôt que misérable.
    La vie demeure tout de même plus agréable.

    Encore faut-il avoir la santé...pour réellement la déguster.



    Il est vrai que les avenirs professionnels, étaient déjà scellés à la naissance.

    Le fils d'ouvrier se trouvait au charbon à quatorze ans.
    L'enfant du docteur devenait médecin.

    Les filles étaient déjà les perdantes...par rapport aux petits mâles.


    Même aujourd'hui à formation égales...le salaire demeure plus bas.
    Cette discrimination ne devrait plus exister.
    C'est difficile de changer les comportements conservateurs...surtout lorsqu'il s'agit d'argent.


    Il y a des personnes qui sont bien loties, dès qu'elles voient le jour.
    Comment apprécier les choses...lorsqu'elles possèdent tout.


    Je n'ai jamais été envieux vis à vis des gens... qui connaissent la réussite.
    Je me sens bien dans mes pantoufles...même en étant de la France d'en bas.

    Je ne roule pas sur l'or.
    Mais lorsque je me fais un cadeau...ma joie est intense.   yes.



    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.

     

     

    12
    Jeudi 29 Novembre à 20:45

    il est sûr que lorsque tu n'as rien ou pas grand chose, tu aspires à une vie plus simple .... je me rappelle de cet appartement qu'on voyait de chez mes parents, où vivaient un ingénieur et son épouse. On voyait la femme de ménager, on voyait les enfants, on les voyait un peu vivre ... et pour nous qui demeurions dans un simple hlm , cela semblait être riche cette vie. 

    Bises 

    11
    Jacqueline
    Jeudi 29 Novembre à 17:49

    Et , voilà ... Belle et douce soirée à vous .

      • Jacqueline
        Vendredi 30 Novembre à 08:16

        Merci pour Saturnin   wink2  d'autant que c'était " sa fête "  hier .

        Désolée , c'est le seul que je connaisse heclownwink2

        Doux souvenir d'enfance   yes

        https://www.youtube.com/watch?v=asud_7Z6CrM

        https://www.dailymotion.com/video/xzz7qd

        N'oubliez pas votre code postal  "disait il " pour la publicité

        Je file,  du travail m'attend . 

        Belle journée et surtout très belle fin de semaine à vous Simone.

      • Vendredi 30 Novembre à 07:59
    10
    Jacqueline
    Jeudi 29 Novembre à 17:19

    Bonsoir Dame Simone

    Tout vient de l'éducation que nous avons reçue .

    Quand,  les parents vous éduquent avec " de vraies valeurs "  sans envier les autres,  en  vous faisant prendre conscience,  qu'il y a toujours,  plus malheureux que soi . Qu'ils,  vous apportent " beaucoup d'amour "  n'est ce pas le plus important ?

    On s'en sort toujours dans la vie . En appréciant ce que l'on a .

    Quant aux peoples , leur train de vie ne me dérange nullement .Sont ils plus heureux que le commun des mortels? je ne crois pas .

    L'argent en abondance ne fait pas tout. .

    Belle fin de semaine à vous .  Prenez , surtout " bien soin de vous "

     

       

     

     

     

      • Vendredi 30 Novembre à 07:56

        bonne journée

    9
    Jeudi 29 Novembre à 16:50
    LADY MARIANNE

    l'herbe est toujours plus verte chez le voisin-
    les people ne m'intéressement pas- je n'achète aucun magazine sur eux-
    de plus le sphotos sont rectifiées--
    bonne fin de journée- bisous-

    8
    Jeudi 29 Novembre à 15:51

    Je n'aime pas les peoples, leur vie est souvent bidon ...

    Ce matin, les blogs ekla ne fonctionnaient pas, alors j'avais arrêté mes visites car ça m'énervais.
     
    Alors, maintenant, passage rapide pour te souhaiter :
    une bonne fin de jeudi, dans une douceur anormale ...
    J'attends ... l'hiver !
    Bisoux,
    7
    Jeudi 29 Novembre à 14:43

    alut,

    Heureusement que l'on n'est pas tous pareil.

    La vie serait monotone.

    Bonne journée

    6
    Jeudi 29 Novembre à 13:09
    Pourquoi certains se comparent toujours aux plus riches et jamais aux plus pauvres ce qui les entrainé à être toujours insatisfaits et à jouer les trublions. C'est très français. Bisous
    5
    Jeudi 29 Novembre à 13:01


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :