• ʕo•ᴥ•ʔ✎

     

     Sept logiques pour vivre en paix

     

     




    Sept logiques pour vivre en paix


    Fait la paix avec ton passé, pour ne pas qu'il gâche ton présent.

    Tu ne peux pas changé la manière dont les autres te voient. Lâche prise.

    Exprime de la gratitude tout viendra à toi.

    Personne n'est responsable de ton bonheur, à part toi.

    Ne te compare pas aux autres. Tu ne sais pas ce que l' avenir leur réserve.

    Arrête toi un moment de penser.

    C'est correcte de ne pas avoir réponse à tout.

    Souris tu n'a pas tout les problèmes du monde sur les épaules.

     

     

     

     

     Sept logiques pour vivre en paix

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    25
    Mardi 4 Août à 22:10
    cathycat
    C'est vrai ! On pourrait en plus être président de la république !!!
    24
    Jeudi 9 Juillet à 00:31

    Bonjour ma chère Simone,


    Le bonheur est la manière d’appréhender la vie, avec plus ou moins de plaisir.

    Lorsque l'on est jeune, le plaisir intense est celui d'être amoureux.
    En parallèle, la souffrance la plus intense demeure la séparation.

    Il arrive même que la personne gens qui souffre...soit celle qui a rompue.

    Cela arrive parfois, lorsque celle-ci se rend compte que sa moité ne se conduit pas normalement.

    Alors tout en connaissant la souffrance qu'engendrera son choix, elle doit prendre une décision douloureuse.

    C'est parfois la seule solution à prendre...lorsqu'il y a infidélité.
    Elle demeure dramatique mais nécessaire.

    La rupture est le seul moyen...pour répondre à la faute.
    La trahison est terriblement destructrice.

    De toutes façons, qui trompe sa compagne ou son compagnon, trompera de nouveau.
    Lorsque ce cap est franchi, il n’y a plus d'interdit.

    Car a côté de ses gros défauts, ma compagne avait beaucoup de qualités.

    Mais ces aventures ne pouvaient mené qu'à l'échec....à notre sympathique couple.

    J'ai eu une compagne dans les année 80...qui était légère.
    Elle ne pouvait pas être fidèle.
    La rencontrer était mettre son cœur, dans un engrenage malheureux.

    Elle allait chercher quelques aventures...puis elle revenait.

    Elle était libre comme le vent.
    Mais dans la vie, on ne joue pas avec les sentiments.

    J'ai donc tiré un trait sur cette relation amoureuse.

    Je lui ai téléphoné en 2005.
    Celle-ci était toujours célibataire, avec un enfant de 17 ans.
    Elle m'avait alors répondu :

    - '' je n'ai jamais eu de chance avec les hommes ! ''.
    J'ai failli m'étrangler, en avalant ma salive.

    Je ne lui ai fait aucune remarque désobligeante.
    De l'eau était passée sous les ponts, depuis les années 82 / 84.

     

    De toutes façons, j'étais marié... et d'une fidélité indétrônable.

    A présent, l'envie de réitérer un appel téléphonique serait ridicule.
    Je suis trop âgé pour recommencer une aventure amoureuse.

    Je suis devenu un être asexué.

    Avec internet, j'ai retrouvé une jolie blonde qui me courait après.

    Elle doit être encore célibataire.
    Elle réside tout proche de moi, à même pas quarante kilomètres.

    Elle était secrétaire dans une entreprise où j'ai travaillé de 1985 à 1993.

    C'était à Bourg-En-Bresse.

    Mais la vie passe.
    A l'époque, elle m'avait avoué avoir deux amants.

    Je lui avais alors répondu... que je ne serais pas le troisième.


    Elle ignore que je l'ai retrouvé sur le net.
    Nous avions eu un rendez-vous.
    C'était le jour où elle m'avait fait sa confidence.
    Du coup la séparation fut rapide...puisque la suite ne fut pas consommée.

    Je n'ai plus cette envie de vivre à deux.

    Je suis heureux dans ma vie de solitaire.

    C'est terminé pour moi les histoires amoureuses.
    Ma libido s'est éteinte peu à peu... avec le poids des ans.

    La nature est bien faite...de ce coté là.

    Quoiqu'il y a des vieux cochons... qui sont toujours en active sur le tard.

    Je suis devenu un moine... dans ma retraite confortable.
    Sauf que je ne fais pas la prière du matin.



    Ce comparer aux autres signifie les envier.
    Ce qui ne fait pas partie de ma mentalité.

    Pourquoi désirerais-je changer...!

    J'avais du succès auprès des femmes.
    Sauf que j'étais un grand sentimental.
    J'ai souvent trouver que mes partenaires, manquaient de romantisme.

    Je n'ai donc pas eu une vie amoureuse débridée.

    Car j'avais trop de cœur pour faire souffrir les dames.

    Je savais que certaines, ne combleraient pas ma vie.
    Alors il ne servait à rien de commencer une histoire.

    J'ai souvent refuser des avances....même en étant célibataire.

    En étant marié, je ne pouvais qu' être fidèle... à celle qui partageait ma vie.

    Je trouve dégradant de tromper son épouse, lorsque le couple s'entend bien.
    C'est le mener dans le mur.

    Avoir des principes peut être ringard, mais ils permettent au moins de se regarder dans un miroir sans rougir.

    La tromperie est veule.

    Je ne veux pas me comparer à ces tombeurs de jupons... qui ne respectent pas les femmes.

    Il est possible d'aimer plusieurs femmes...mais jamais en même temps.

    C'était mon principe.



    Je ne base pas ma vie sur celles des autres.

    Je suis satisfait de la mienne, sans jamais la comparer.

    Même si elle demeure d'une grande simplicité.

    Comparer sa vie par rapport à d'autres, est déjà le signe que l'on a rater la sienne.

    Comme le dirait un célèbre publiciste:
    - '' on a raté sa vie...si nous ne possédons pas une Rolex...! ''


    Personnellement, je suis heureux avec ma '' Kelton ''...qui m'a toujours donné l'heure avec précision.

    De plus, si on me l'avait volé, je n'en aurais pas fait une maladie.

    Je ne suis pas du genre à vouloir paraître.
    C'est complètement ridicule.

    Je suis animé par une vie modeste...sans faire de cinéma.
    Ce qui ne m'empêche pas d'être correct, et respectueux.

    Si je gagnais au loto, je changerais mon véhicule...pour être certain que ce dernier passerait les contrôles.

    Je ne déménagerais pas, car tous les travaux que j'ai fait ne seraient pas compatibles... avec un autre lieu de vie.

    Je serais peut être tenté de vivre au bord de l'océan...dans la brume de Bretagne.
    Mais il faudrait que je vive à proximité d'une ville...où il y a un hôpital.

    En fin de compte, je n'ai pas besoin de gagner une énorme fortune...sauf pour la distribuer à ma famille.


    Bonne journée, mon amie.

    Gros bisous. dédé.


     

    23
    Mercredi 8 Juillet à 00:29

    Bonjour ma chère Simone,



    Parfois je regrette de ne pas avoir accepté certaine place dans mon passé...qui m'aurait fait gagner le double de retraite.
    A cette époque, j'avais parfois reçu de mauvais conseils de la part de ma famille.


    Et je me dis que le destin a désiré que mon passé se passe ainsi.

    Même si je le paie maintenant.

    Cependant, je ne suis pas amer.

    Je suis le seul responsable de mes actes.

    Je rêvais de pouvoir faire l’école d'automaticien et de robotique.
    J'étais reçu, et j'avais ma date d'entrée à l'école.
    Sauf que j'étais hospitalisé à l'époque.

    Ce fut la grande malchance de ma vie.

    Car malgré mon certificat médical et mon courrier, je ne fus plus accepté dans cette école qui m'aurait rendu vraiment heureux.

    C'est la crise de 1985... fut la cause du refus de m'intégrer dans ce lieu d'études.
    A l'époque j'avais 36 ans.
    La priorité était aux jeunes.

    Ma retraite n'est pas très élevée, mais elle me permet de vivre sans soucis.
    Par contre, je ne peux plus me payer des vacances.

    Je pense qu'il arrive un âge où on accepte certains petits sacrifices.

    Je ne me plains jamais de ma condition humaine.
    Mes proches parfois ne me comprennent pas.
    Mais en ayant côtoyer la misère des peuples africains et d'ailleurs, je sais que je fais partie des chanceux.

    Ce ne sont pas ceux qui gagnent le moins... qui gémissent le plus.

    Ce sont des gens avec un certain confort qui se plaignent souvent.

    Il me semble que je vis dans un autre monde.
    Je connais des gens qui touchent 10 000 euros par mois...et qui trouvent qu'ils payent trop d'impôts.

    Donc je reste avec ma petite rente à les entendre sans rien dire.
    Ils ne s'aperçoivent même pas... que leurs plaintes sont indécentes.

    J'ai fait la paix avec mon passé, et toutes les occasions qui pouvaient me faire évoluer dans la société.

    Ce fut souvent la malchance qui a contribué à mes difficultés professionnelles... durant des crises répétées.
    Mais il y a toujours des gens plus pauvres que moi.
    C'est ceux-là que je regarde...plutôt que d'envier les autres.



    Je ne sais pas comment me jugent les gens.
    Je sais que je suis toujours présent pour les aider.

    Après, peu m'importe ce qu'ils pensent.

    Lorsque je ferme la porte de chez moi, je franchis mon petit domaine.

    Je ne fais pas de bruit...pour respecter les voisins.

    Ils peuvent se rendre compte que je suis silencieux...car avant il y avait un couple et trois enfants qui vivaient dans mon appartement.

    Mal isolé, c'était l'enfer pour mes voisins du dessous.
    A présent, même lorsque j'écoute la télé le soir...je mets des écouteurs.

    Je suis aussi silencieux qu'une plume.
    Alors du moment que j'ai la conscience tranquille, être jugé ne m'affecte pas.

    Il y a bien une portugaise qui m'accuse de faire du bruit...en meulant.

    Mais je respecte à la lettre les horaires... où je suis dans mon droit.

    Il y a des règles.

    Je les respecte.

    D'ailleurs lorsque je lui demande si elle préfère que je meule plus tardivement...elle me répond que ce n'est pas grave.
    Je suis plutôt arrangeant.
    De toutes façons, je ne pourrais pas travailler plus tardivement, sinon je n'aurais pas terminé mon chantier avant l'hiver.



    La gratitude est une manière de remercier les gens qui m'aident.

    C'est tout de même la moindre des politesses.

    Ensuite il est nécessaire de leur venir en aide, lorsque c'est à notre tour d'aider les autres.
    C'est une manière de vivre en collectivité, sans déchaîner des haines.

    Le français est particulièrement jaloux des gens qui possèdent plus que lui.
    Ce n'est pas mon cas.

    Donc personne n'envie ma vie.
    En effet, je fais parti des plus pauvres... dans la copropriété.

    Donc sur ce sujet, je ne vois personne qui pourrait être jaloux de ma situation.

    De plus, je vis en solitaire.
    Donc on ne peut pas désirer la femme... que je n'ai pas.

    Même s'il y a des personnes qui vieillissent bien, l'âge avancée ne peut guère éveiller des envies.

    Mon bonheur est présent, dès que je pose mon pied sur le sol.

     

    Sauf lorsque je suis malade.


    Je pense que je ne fait pas partie de la majorité des personnes.
    Je suis dans une bulle.
    Personne ne peut comprendre mon bonheur.

    Je suis souvent dans la lune.

    Je regarde sans arrêt des documentaires sur les astres.
    Les trous noirs, l'énergie noire.
    Je ne sais pas faire les équations des astrophysiciens.

    Mais je parviens à visualiser le cosmos et sa grandeur....dans mon esprit.

    En ce moment, il y a une théorie qui restera incontrôlable pour les humains.
    C'est celle d'un multivers.
    C'est à dire des univers dont le nombre est infini.

    Notre univers est celui où nous voyons toutes les galaxies... provenant du
    '' Big Bang ''.

    Ce qui fait remonter le temps à 14 milliards d'années lumières.

    Je suis donc heureux en repassant souvent toutes les vidéos, de la profondeur du ciel.
    De comprendre la force gravitationnelle et l'espace / temps.

    Mes plaisirs sont satisfaits avec peu.
    Donc personne ne peut avoir la même joie...que je ressens au quotidien.

    Je ne regarde et n'envie pas les hommes... qui ont une belle auto.

    Je ne vois pas parfois ce qui se passe devant mon nez.
    L'une de mes voisines a du mal à me croire.
    Je pense que je suis ailleurs, en ne m'intéressant pas aux futilités.

    Il y a des mots qui m'arrivent aux oreilles...que j'oublie très vite.
    Car je ne rentre pas dans le jeu de la mésentente.

    Je fais ma petite vie, avec mes plaisirs journaliers.
    Même lorsque j'ai bien travaillé je suis ravi.
    Je le suis moins lorsque je n'ai pas été efficace.

    C'est superbe d'être heureux avec pas grand chose.
    Personne ne m'entend jamais me plaindre.
    J'aime m'instruire.
    Ce qui rend sans doute la vie plus facile.

    Je pense qu'il n'y a que les sages... qui peuvent vivre ainsi.


    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.

     



    22
    Mardi 7 Juillet à 20:07

    une belle paire de jumelles

    21
    Mardi 7 Juillet à 20:05

    On va essayer de suivre ces conseils judicieux ... gardons le sourire !

    Bises Simone en cette soirée mitigée ! L'été se fait timide cette année !

    Nicole

    20
    Mardi 7 Juillet à 15:12

    Bonjour ma Simone

    Un petit coucou pour te souhaiter une très agréable journée 

    Gros bisos 

    Méline

    19
    Mardi 7 Juillet à 14:51

    bisous et à bientôt

    18
    Mardi 7 Juillet à 14:50

    arrêter de penser c'est bien ....mais pas si simple .....

    bisous

    17
    Mardi 7 Juillet à 12:10
    16
    CHAT PITRE
    Mardi 7 Juillet à 11:00

    Bonjour, je voulais vous présenter mon 3ème roman félin « TROPIQUE DU CHAT » (ISBN: 979-10-348-1430-5 / Christine LACROIX) qui vient de sortir chez Evidence éditions. Il est disponible en broché et en ebook en librairie, chez la boutique évidence ou sur les sites en ligne : https://www.amazon.fr/dp/B084NYFSRL/ref=dp-kindle-redirect?_encoding=UTF8&btkr=1 C’est un voyage exotique sur l’île papillon. Vous y découvrirez les paysages, la faune et la flore de la Guadeloupe avec pour guide Toussaint Louverture, un chat créole. Un road movie antillais qui vous emporte loin de chez vous. En voici le résumé : Toussaint Louverture est un général de cavalerie né en 1743 à Saint-Domingue. En 1791 il posa la première pierre d'une nation noire indépendante en Haïti. Toussaint Louverture c’est aussi le héros de «Tropique du chat». Un «Cat-ribéen» qui raconte son île d’azur et de jade à travers ses yeux de félin. Blanchette est une petite chatte métropolitaine qui vit sa deuxième vie en gris, et rêve de lapis-lazuli et d’émeraudes. Sept mille kilomètres d’océan les séparent. Mais le destin se moque des distances… Un extrait est à lire sur mon blog félin : http://chat-pitre.over-blog.com Colonne en bas à droite, dans « MES ECRITS ». Portez-vous bien. AMICHAT. CHRISTINE LACROIX

    15
    Jacqueline
    Mardi 7 Juillet à 08:39

    Citations poemes - Page 12

    Je l'aime trop cette  "petiote "  alors je vous la redépose he

    Belle journée SIMONE  .

    Profitez bien

    14
    Jacqueline
    Mardi 7 Juillet à 08:35

    Citations Et Proverbes | Facebook

    heclownwink2yes

    13
    Mardi 7 Juillet à 02:03

    Bonjour ma chère Simone,


    Le passéisme est le regret de ses jeunes années.
    L'attitude des gens passéistes, est celle d'un repli sur des valeurs du passé.

    Ces personnes démontrent un attachement excessif au passé, avec une grande nostalgie.

    Notamment les dires de ces gens qui pensent que c'était mieux avant.
    Il y a un réel regret du passé...pour les personne qui n'acceptent pas le présent et le futur.


    Cette manière de vivre peut aussi évoquer l'obscurantisme, le conservatisme et le conformiste.

    L’âge
    d'or, c'est bien connu, c'était toujours mieux avant..!
    La nostalgie est un sentiment fort... qui entraîne une sensation extrêmement puissante d'un certain regret des actions du temps passé.

    La nostalgie, ce n'est pas le passéisme.
    C'est d'abord un sentiment de frustration devant notre impuissance à retenir les êtres et les choses qui nous filent entre les doigts.

    Dans le quotidien, on peut remarquer une certaine forme de nostalgie affichée au travers d'une phrase assez connue : - '' C'était mieux dans le temps ! ''.
    Selon cette vision, les personnes regrettent les objets technologiques simples, par exemple le disque vinyle ou la cassette VHS qui deviennent des objets de collection.

    Au-delà de cette pratique, de nombreuses personnes utilisent cette

    phrase comme un regret sincère des actions, des faits, des

    comportements, des activités humaines passées.




    La majorité des gens essaye d’avoir l’air bien aux yeux des autres.

    Certaines personnes sont stressées de ce dont elles ont l’air, de la façon dont elles sont perçues, du fait que les gens les trouveront beaux ou intéressants.

    Pourtant elles projettent leur image sur Instagram, Facebook, Twitter, les blogs.

    Il y a donc une contradiction entre le ressenti et le comportement.

    Malheureusement, cette inquiétude constante de la façon dont nous sommes perçus par les autres, peut nous amener à vouloir changer, même lorsque l'on a rien à se reprocher.
    Nous nous inquiétons de l’apparence de notre corps, ou de nos cheveux, si les gens vont rire à ce que nous écrivons, si quelqu’un va apprécier nos photos.
    Cela demande tellement d’énergie mentale.

    Nous ne pouvons pas totalement l’oublier, mais cette mise en scène n’est pas dans la nature humaine.
    Nous pouvons nous dire que les opinions des autres ne comptent pas... ou que personne ne se préoccupe vraiment de nous.
    Mais cela n’empêchera pas notre cerveau de le ressasser.

    Nous pouvons être conscients de ces anxiétés quand elles apparaissent.
    Nous pouvons réaliser que celles-ci ne sont pas justifiées.

    Ensuite nous pouvons dépasser ces anxiétés, et voir ce que nous avons fondamentalement de bon là-dessous.

    Nous sommes de bonnes personnes, avec un grand cœur, et nous voulons juste être aimés et appréciés.
    Nous nous inquiétons d’être jugés, et ce sont des préoccupations très humaines.

    En fin de compte, ce genre de questionnement n'a jamais effleuré mon esprit.
    Il est vrai que je suis d'une autre génération.
    Mais lorsque j'étais jeune, je ne prêtais guère d'importance à mon image.
    J'étais plongé dans la vie avec des inquiétudes bien plus sérieuses...qui n'avaient rien à voir avec le physique.
    Et je ne pense pas que j'étais le seul à réagir ainsi.

    Les jeunes et même les adultes, s'arrêtent trop sur leurs petites personnes.
    Ce qui a mes yeux est complètement dérisoire.
    Faudrait peut être retrouver de vrais valeurs, avant de vouloir pouvoir exprimer sa beauté.

    Un peu comme à une foire aux bestiaux, l'allure physique est devenue si importante... que le sujet devient gênant.

    Il faut arrêter d'être narcissique à outrance.

    Les vrais valeurs ne se trouvent pas sur l'aspect physique.





    Eprouver de la gratitude est tout simplement ressentir de la reconnaissance.

    C’est tout simplement le fait de reconnaître un bienfait.

    Souvent nous passons notre vie à nous concentrer, et à reconnaître tout ce qui nous fait du mal.

    La 
    gratitude c’est de faire l’inverse.

    C’est une façon de remercier quelqu'un pour quelque chose, pour un bien qui nous a été donné, même si on ne l’a pas demandé.

    Aujourd'hui c’est un mot qui est assez peu employé, mais qui a une grande importance.

    La gratitude nous fait du bien, elle nous permet de progresser sur la voix de la sagesse.

    En fait, cet esprit de gratitude, c’est quelque chose qui vient du cœur, c’est quelque chose que l’on cultive et qui se développe.

    Plus on développe cet esprit de gratitude, fait que notre vie devient plus profonde et plus humble en même temps

    L’humilité c’est de savoir que l'on n'est pas parfait et que l'on n'est pas supérieur aux autres.





    Bonjour mon amie.

    Gros bisous. dédé.



    12
    Lundi 6 Juillet à 21:13

    Coucou ma tite alsacienne

    Ah comme j'aime ces sept logiques pour vivre en paix.

    C'est bien vrai !

    Bisous Simonèlè

    11
    Lundi 6 Juillet à 19:02

    Salut,

    Je prend la vie comme elle vient !

    Il fait beau et pas chaud alors aujourd'hui j'ai repeint le mur extérieur.

    Bonne semaine

    10
    Lundi 6 Juillet à 14:10
    =^..^=

    Allaitement des chatons - Reproduction du chat - Wamiz

    Bon lundi ma Simone

    Gros bisous tout plein et tout plein de Gros bisous

    9
    Jacqueline
    Lundi 6 Juillet à 08:56

    De bien belles  musiques de film il nous  laisse en héritage .

                                Ennio Morricone  est décédé .

      • Lundi 6 Juillet à 11:55

        Ennio Morricone : "La transformation que la musique opère sur les ...

        1928-2020

    8
    Jacqueline
    Lundi 6 Juillet à 08:44

    Souris.. même si c'est lundi | Demain c'est lundi, Humour du jour ...

    Belle journée et très bonne semaine SIMONE  .

    Le soleil sera au RV.

    Que du bonheur .

    Merci  pour  vos petits envois .

     

    7
    Dimanche 5 Juillet à 18:17

    belles jumelles ! Merci de ton passage sur mon blog. J'espère que tu vas bien. Je te souhaite une bonne semaine à venir.

    6
    Dimanche 5 Juillet à 17:14


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :