• Qui paye ses dettes s'enrichit !

     

     

     

     

    Payer ses dettes permet de se soulager d'un poids.

                   
    Cette expression fait la morale en indiquant que lorsque l'on rembourse ses dettes, on s'enlève un poids qui nous soulage psychologiquement. L'enrichissement est donc moral et non pas pécuniaire dans cette locution. On peut désormais vivre l'esprit libre.Qui paye ses dettes s'enrichit
     
    Voilà un bien étrange proverbe, surtout si l'on s'arrête uniquement à l'aspect pécuniaire, car chacun sait qu'enlever de l'argent de sa propre bourse (lorsqu'on paye sa dette) appauvrit plutôt.
    Mais c'est oublier l'aspect psychologique de la chose : en effet, avoir des dettes est un poids qu'on porte et qui mine partiellement le moral (du moins celui des gens honnêtes ou scrupuleux).
    Une fois sa dette réglée, on s'est libéré de ce poids et on peut alors vivre sa vie pleinement sans remords, même si c'est sans argent, mais avec un 'enrichissement' purement moral.

    En réalité, cet ancien proverbe est très moraliste. Son existence était principalement là pour réguler l'économie et convaincre les emprunteurs qu'ils ne doivent pas oublier de rembourser leurs dettes (même si autrefois, l'usage de la force pour 'inciter' au remboursement était souvent monnaie courante).
     
    Qui paye ses dettes s'enrichit   

     

      États-Unis   Une fois payée, jamais imploré
      Maroc   Qui a payé ses dettes sent la satiété
      Tunisie   Celui qui pisse soulage sa vessie
      Espagne   Qui paye se repose
      Espagne   Celui qui paye (ses dettes) se repose... et celui qui touche se repose davantage !
      Espagne   Qui paie ce qu'il doit est propriétaire de ce qui lui reste
      Espagne   Qui paye ses dettes s'enrichit
      Pays-Bas   Un homme sans dettes est un homme riche
      Italie   Qui paye son débit, acquiert du crédit
      Pays-Bas   Qui paye ses dettes ne s'appauvrit pas
      République Tchèque   Qui paye ses dettes fait prospérer sa ferme
     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    35
    Dimanche 16 Août à 13:38
    34
    Jacqueline
    Dimanche 16 Août à 06:55

    Bon Dimanche Simone , et très , très bon lundi .

    Et , surtout ne cessez pas de prendre bien soin de vous .

    @ tout bientôt

      • Dimanche 16 Août à 13:37
      • Dimanche 16 Août à 13:34

        I'm here !

         

      • Jacqueline
        Dimanche 16 Août à 13:26

        Avons l'impression de voir notre petite dernière (qui ne voulait pas quitter son Papy  )

        Tristes toutes les 2  , elles étaient " de nous quitter "

        Et,  que dire de nous!!!!!

        D'autant ,  que nous ne savons  "hélas "  pas  ce que présage la recrudescence de cas de  ce foutu virus . 

        Notre petite vie du coup  va  reprendre son cours normal .

        Sommes allés marcher ce matin de très bonne heure et de bonne humeur . 7 kms 500 .

        Ma jambe apprécie , c'est incroyable quand je retire ma chaussure de marche , mon pied reprend  son aspect normal (après la marche )  bien plus qu'en  piscine et même après  nos  balades  à vélo .

        Il faut dire qu'avec l'électrique , nous faisons moins d'efforts qu'avant  (sourire) . C'est même trop cool .  Mais c'est  aussi tellement plaisant .

        Voilà , les  dernières nouvelles .

        Nous vous souhaitons une belle fin de journée dominicale

        Vous envoyons d'affectueuses pensées .

         

         

         

         

      • Dimanche 16 Août à 08:13

        Για πολλούς ανθρώπους η αίσθηση ότι οι αγαπημένοι τους άνθρωποι, ο/η σύντροφος, οι στενοί φίλοι, οι συνεργάτες θα τους απορρίψουν και θα τους εγκαταλείψουν με την παραμικρή αφορμή είναι μια σκιά στ…

        lundi....

    33
    Jacqueline
    Dimanche 16 Août à 06:53
    32
    Samedi 15 Août à 01:05

    Bonjour ma chère Simone,



    Les dettes plombent le budget des familles.
    Il faut donc supprimer les dépenses superflues.
    Ce qui n'est pas toujours facile, lorsqu'il y a des enfants.

    Les parents parfois évitent de montrer à leurs gosses, les difficultés financières qu'ils rencontrent.
    Et un enfant ne comprend pas toujours pourquoi ses petits copains ont des vêtements de marque...et pas lui.


    J’étais le plus grand des cinq enfants qui vivaient avec notre mère.
    Nous étions alors dans une grande misère.
    Je comprenais très bien la situation familiale.
    Ma mère ne touchait que les allocations familiales, et une petite pension alimentaire.

    Mon père s'était arrangé pour payer le minimum, avec l'aide d'un toubib véreux.

    C'est sans doute pour cette raison que je n'ai pas pardonné à mon géniteur...qui se permettait de parcourir le monde, alors que nos assiettes étaient vides.

    J’étais interne au Collège de Lunéville ( Lorraine ), durant l’hiver 1962- 1963.
    Période la plus froide du XX ème siècle ( - 27 ° ).

    Mes chaussures étaient tellement usées, qu'il y avait des trous sous les semelles.
    Et l'adolescent que j'étais, ne désirait pas montrer cette misère que je portais sur moi.

    Je marchais donc en évitant de trop lever mes pieds.

    Ce sont ces petites choses qui m'ont chaque fois fait prendre du recul, avec mon père.

    Un jour notre mère m’avait fait comprendre adroitement… qu’il était difficile de remplir nos assiettes.
    J’ai donc compris ce qu'il me restait à faire.

    Je m'arrangeais pour être collé tous les week-end, afin de ne rentrer qu'une fois tous les mois.

    C'est ce qui peut expliquer aussi ma froideur, lorsque je suis partis pour deux ans au Sénégal.
    Le cordon ombilical était rompu depuis longtemps.

    Trois ans d'internat, forme un jeune qui rentre sous les drapeaux.
    J'étais déjà bien formaté pour faire un bon petit soldat.

    Je sais que même si les conditions de vies étaient très difficiles, ma mère n'a jamais fait de dette.

    Tout compte fait, c’était moi le mieux nourri de la famille en restant au collège.
    Mes repas étaient équilibrés.
    Et un gaillard de 14 ans, a beaucoup d’appétit.

    Nous étions des enfants sages...qui avions tous consciences des difficultés financières.
    Il faut dire que ma sœur la plus grande, n’avait que onze ans.

    Mais il y a un automatisme qui se crée, dans une famille pauvre.
    Les gosses ne demandent jamais rien.
    C’était notre cas.

    Habitué à cette rigueur de tenir un budget, je fus à bonne école pour tenir le mien.

    Dans la marine, nous étions nourris et logés.
    S'il arrivait qu'une fin de mois soit difficile, il suffisait de ne pas sortir.
    Ce qui n'est pas facile, lorsque l'on a fait un mois de mer sans toucher terre.

    Emprunter ne fut jamais mon habitude.

    Ce qui n’était pas le cas, de certains camarades.

    C'est un cercle vicieux.
    Rembourser une dette, conduit à repousser le problème budgétaire le mois suivant.
    Sauf en se serrant la ceinture.
    Personnellement, je gagnais bien ma vie même si mes comptes étaient à sec à la fin du mois.

    Dans le civil, j'ai emprunter une fois, une somme pour m'acheter deux paquets de cigarettes.

    En effet, je m'étais présenté devant ma banque, mais celle-ci était close.
    Du coup, je n'avais pas d'argent pour passer le week-end du nouvel an.
    C'était terrible.

    Je n'avais qu'une petite radio pour passer la fête...et rien à me mettre sous la dent pendant deux jours.

    J’étais dans un foyer de jeunes travailleurs, en attendant d’avoir un logement.
    Il y avait trois mois que j’étais arrivé à Langres.

    J’ai fait de la peinture en écoutant de la musique.



    Après les fêtes, j'ai pu rembourser la personne qui avait eu vraiment du mal à m'avancer une petite somme.
    La confiance manquait.
    Mais le fumeur que j’étais, se trouvait dans un désespoir total.

    Ces petites choses permettent de se méfier pour la suite de sa vie.

    Elles vous rendent prudent.
    Il est vrai qu'aujourd'hui avec les cartes bancaires, le problème ne se pose plus.

    Mais lorsque je m'étais rendu à ma banque, c'était encore l'époque où il fallait passer au guichet...pour avoir des sous.


    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous.

     

    31
    Vendredi 14 Août à 18:45
    Je préfère payer mes dettes.
    Bises et bonne soirée
    30
    Vendredi 14 Août à 18:21

    coup de cœur pour la photo...il fait un peu moins chaud grâce à la pluie, ça fait du bien...bon week-end, bise

    29
    Vendredi 14 Août à 18:04

    Chez nous on dit 'qui paye ses dettes s'enrichit en honnêteté" ... de belles devises parfois surprenantes de tous pays . Merci de cet article bien plaisant Simone !

    Bon week end un peu moins chaud, on respire un peu !

    Bises ch'tis !
    Nicole

    28
    Vendredi 14 Août à 17:02

    Salut
    La pluie tombe par averses et c'est très bien parce qu'au moins ça rafraichit drôlement .
    On a pu sortir et la voiture est lavée gratuitement.
    Bon week-end

    27
    Jacqueline
    Vendredi 14 Août à 07:17
    26
    Vendredi 14 Août à 01:35

    Bonjour ma chère Simone,

     

    Les personnes étant confrontées à des difficultés professionnelles, sont majoritairement concernées par le surendettement

    30% sont des chômeurs et 10 % des gens sans activité professionnelle reconnue. 

    Les ménages dont les ressources n’excèdent pas 2 000 euros par mois, sont les plus concernés.

    Ce sont donc les plus pauvres de la société…qui sont sujets au surendettement.

    Les ressources financières pour les divers paiements (loyer, charges, dépenses alimentaires, et autres) ne suffisent pas pour vivre.
    Les dettes deviennent un poids supplémentaire… qui s’ajoutent aux dépenses ordinaires.

    Elles augmentent d’autant plus les difficultés.

    La Banque de France estime que la moitié des dossiers de surendettement sont acceptés, pour les gens vraiment en difficulté.
    Cet effacement de la dette accordé, attire certains petits malins qui pensent faire partie du lot.

    Ne pas avoir de dettes, est aussi une question d’honnêteté.
    Car il y a des gens dont le revenu est faible… qui ne sont jamais dans le rouge.
    Il ne serait pas raisonnable à un pauvre, de s’acheter une voiture de luxe neuve… et de se retrouver surendetté.

    Il va de soi que son dossier ne serait pas accepté par la Banque de France.
    Sinon, je change de voiture demain matin, sans pour autant m’offrir une grosse berline allemande.

    Il faut faire attention à ne pas être trop naïf…en se lançant dans des dépenses à crédit d’une manière irresponsable.
    Car un refus de dossier, signifie que l’intéressé doit régler la facture.

    J’ai eu un collègue qui a perdu sa maison, à force de jouer avec le surendettement.
    Je ne sais pas comment il a pu faire… pour tout perdre.
    Je pense qu’il fut mal conseillé, par un bidouilleur.

    Il était marié avec deux enfants.

    C’est triste tout de même de retourner en HLM, en ayant cru des absurdités.

    Ne pas avoir de dettes, est aussi une question de bien tenir son budget financier.
    C’est-à-dire se priver parfois pour rester dans les clous.



    De nombreux pays sont dans des crises économiques.
    L'Argentine a annoncé mardi, reporter à l'année prochaine… le paiement de sa dette.
    Ce pays est coincé en affrontant l'épidémie de la Covid-19…et en augmentant sa dépense publique.
    Sans pouvoir honorer ses engagements, l'Argentine risque le défaut de paiement.

    Cet Etat est loin d'être un cas isolé. Une série de pays se retrouvent dans la même situation, après des décennies de surendettement.
    Certains demandent déjà à leurs créanciers, de rééchelonner leurs dettes.
    D'autres vont jusqu'à demander une annulation en partie.

    Mais qu'est-ce qu'il se passe lorsqu'un pays ne peut plus payer ses dettes, et qu’il se retrouve en défaut de paiement ?
     

    Il se retrouve en ‘’défaut’’, lorsqu'il ne peut pas rembourser des emprunts qui arrivent à échéance, ou lorsqu'il ne peut plus verser les intérêts.
    Les créanciers concernés peuvent être des institutions internationales, comme le Fonds monétaire international (FMI). Dans le cas du Venezuela, ce sont des emprunts réalisés sur les marchés financiers auprès d'investisseurs privés.
    Les principaux créanciers du pays sont la Chine et la Russie, mais on compte aussi des prêteurs américains… qui sont alléchés par les hauts intérêts de ce pays.
    Car il est mal noté par les agences de notation.

    Pour les Etats en faillite, plusieurs possibilités existent.
    Le gouvernement peut se déclarer en défaut de paiement, en annonçant qu'il cesse de rembourser ses échéances de dette.
    L'annonce peut aussi venir d'une agence de notation, qui décide alors de classer le pays dans la catégorie de défaut de paiement.
    Il peut également s'agir d'un créancier privé, qui révèle publiquement que le Venezuela a cessé de le rembourser.
    Dernière possibilité demeure l’annonce officielle par une agence américaine… signalant le défaut de paiement.
    Cet organisme est une sorte de surveillance mondiale, des dettes souveraines.

    Conséquences financières et judiciaires pour ces Etats, en cessation de paiement.
    La première est d'exclure du marché financier international, le pays qui ne peut plus payer le remboursement de sa dette.

    Le pays qui entre en défaut s'expose à des sanctions internationales, comme des représailles commerciales des pays créanciers.
    Il aura aussi la réputation de mauvais payeur.
    Ce qui compliquera pendant des années, la possibilité d’emprunter.
     

    Une restructuration d’une dette signifie le rééchelonnement des remboursements.
    Restructurer la dette, est une demande de parvenir à un accord avec ses créanciers.
     
    Le gouvernement des Etats Unis, empêche tout créancier américain de participer à une renégociation.
    L'opération peut aussi attirer des fonds ‘’ vautours ‘’ voulant profiter de la situation de faiblesse de l'État.
    Ceux-ci tentent d’obtenir des taux élevés sur les intérêts. Ce qui alourdit alors la dette du pays.

    Les fonds-vautours sont des fonds d'investissements spéculatifs… qui se spécialisent dans l'achat à bas-prix-de-dettes émises par des débiteurs en difficulté.
    Ces fonds ont par exemple racheté à très bas prix 20 % de la dette d’Argentine… puis ont refusé de participer à la renégociation de cette dette.
    Les fonds vautours demandent un remboursement élevé, avec des intérêts forts.

    Ces fonds sont souvent critiqués, car leur stratégie est de parier sur l'impossibilité de l'emprunteur de pouvoir rembourser… pour récupérer un maximum d'argent lorsque ce dernier est terrassé.
    Ce qui va à l’inverse de la logique du prêt, qui est sur l’assurance d'être remboursé.

    Le défaut de paiement intervient lorsque le pays ne peut plus rembourser sa dette.

    C'est automatique lorsque la dette d'un pays n'est plus soutenable.
    C'est-à-dire que sa croissance est insuffisante… pour supporter la charge des intérêts de la dette.
    Il entre alors dans une spirale où l’Etat ne peut plus faire surface.

    Le pays en défaut de paiement doit trouver des capitaux pour financer son économie, puisqu'il n'a plus accès à des financements extérieurs.
    Comme il ne peut plus emprunter, il doit équilibrer ses comptes pour que ses ressources fiscales soient égales à ses dépenses.
    Ce qui consiste à des baisses sociales importantes.
    Voire de ne pas pouvoir payer les fonctionnaires.

    Une autre solution consiste à prendre une partie de l'épargne de ses habitants.
    Ce qui est dramatique pour l' épargnant…qui perd tout son argent.

    C’est pour cette raison qu’il faut accepter les réformes… qui permettent de revenir à un budget équilibré.

    Les gens sont naïfs, en pensant que la dette sera effacée.
    Nous dépensons plus que ce que nous gagnons.

    Pendant plus de trois mois de l’années, nous vivons à crédit.

    Ce qui peut devenir dangereux … à force de refuser les transformations du pays.


    Bonne journée, mon amie.
    Gros bisous. dédé.

    25
    Jeudi 13 Août à 15:55

    Salut,

    Avec cette période de Covid je plains les entrepreneurs qui doivent emprunter pour sauver leur entreprise.
    On a eu pas mal de pluie mais il fait encore très chaud.
    Pas de vent frais !
    Bonne journée

    24
    Jeudi 13 Août à 15:02

    Bonjour Simone , me voila , mon fils a été opéré il a une belle balafre de 18 cm au moins le chirurgien a ouvert la carotide pour enlever la plaque d'athérome et en méme temps une angioplastie , il ne reste plus a espérer qu'il va se remettre sans grosses séquelles car le cerveau a pris un coup avec le vaisseau qui a pété avec un caillot , il a un lésion du coté droit c'est a dire difficulté de se servir de sa main droite , insensibilité de la joue et oreille droite et difficulté d'élocution ! J'ai eu trés peur de le perdre !  J'aime beaucoup toutes ces citations sur les dettes , en effet qui les paient s'enrichit , j'en sais quelque chose car j'ai beaucoup aidé mon fils ces derniers mois ! A bientot , bonne fin de semaine , bisous

    23
    Jeudi 13 Août à 14:06
    cathycat
    Mzis c'est vrai que le surendettement est un cauchemar
    22
    Jeudi 13 Août à 14:04
    cathycat
    J'aime la formule tres imagée des tunisiens
    21
    Jeudi 13 Août à 00:49

    Bonjour ma chère Simone,


    J'ai la chance de n'avoir eu aucune dette...tout au long de ma vie.
    Je suis donc un mauvais client pour les banques.
    Car celles-ci aiment bien les gens qui sont souvent dans le rouge, car ils payent des agios.


    Cependant, c'est toute la société française qui est endettée.
    Car depuis les années 1980, le budget de l’état n’est pas équilibré.

    Il est toujours déficitaire…et l’est de plus en plus avec les décennies qui passent.
    Le gouvernement emprunte à partir du mois de septembre, pour faire fonctionner le pays.
    Ainsi il pourra assurer les dépenses générales de fonctionnement ( services sociaux, rémunérations des fonctionnaires, Hôpitaux, Sécurité sociale, allocations familiales, éducation nationale, etc. ), ainsi que les retraites.
    Si je devais rembourser la dette aujourd'hui, c'est comme si je n’avais plus de pension pendant un an et demi.
    Voire plus, depuis la crise sanitaire.
    Notre pays est donc surendetté.


    Les particuliers surendettés représentent un million de cas.
    Certaines personnes sont obligées de passer par ce triste chemin, car elles n'ont tout simplement pas les moyens de finir le mois.

    D'autres par contre sont condamnables, car elles achètent des produits chers... qui ne sont pas de premières nécessités ( voiture neuve, télévision dernier cri …etc ).
    Elles pensent tout simplement que leurs crédits seront supprimés.

    Alors pourquoi se gêner.

    En effet, les surendettés sont parfois des mauvais payeurs pour rembourser leurs dettes ...qui s'élèvent parfois à plusieurs dizaine de millier d'euros.
    Nombreux pensent que ce chiffre sera remis à zéro.
    Il arrive cependant que ce fait arrive.
    Ce qui peut faire un appel d'air, avec des gens peu scrupuleux.

    J'ai connu une personne qui gagnait plus de 7000 euros par mois...qui était

    surendettée.
    Avant elle gagnait beaucoup plus en étant mariée.
    Mais le hasard de la vie l'a rendu veuve.
    Elle disait alors qu'elle avait un certain train de vie...qu'elle conservait en gagnant moins.

    C'est honteux d'entendre une telle personne... qui pense que ces dettes seront supprimées.
    Car ces gens agissent ainsi, en pensant réellement qu'elles n'auront pas de compte à rendre.
    Elles déchantent bien souvent...et c'est normal.


    Je ne parle pas évidemment des miséreux, dont les sorties d'argent sont plus élevées que les revenus.
    Sans vivre dans le luxe.
    Ceux-ci d'ailleurs sont bien plus honnêtes que les autres.
    Ils vivent dans une réelle détresse financière, et les dettes qui s'accumulent les fragilisent psychologiquement.
    Le soucis est réelle, par rapport à celui qui n'a pas peur de vivre grassement au-dessus de ses moyens.

    L’endettement moyen par dossier déposé est de 26 900 euros.
    Ce qui représente tout de même une belle somme.

    Les dettes sont de différentes catégories :
    - Les crédits à la consommation.
    - Les prêts immobiliers.
    -
    Les découverts et dépassements.

    La principale cause du surendettement, sont les crédits à la consommation.

    Ce qui demeure effectivement normal.... avec les facilités de paiement qui sont accordées.
    Mais lorsque ces crédits s'empilent, les mensualités à rembourser grimpent en flèche.


    La partie de la population qui est en situation de surendettement, et souvent celle des personnes vivant seules.

    Ces personnes représentent les deux tiers des ménages surendettés.
    Elles sont âgées de 35 à 54 ans...suivies de près par la tranche des plus de 55 ans.

    Les locataires de leur appartement, sont les plus touchés.
    Généralement, ceux-ci rencontrent des difficultés professionnelles.
    Notamment des chômeurs ou des personnes sans profession.
    Les ouvriers et les employés représentent la majorité, de ceux qui ont du mal à vivre financièrement.

    Il faut donc avoir des principes, en ne souscrivant pas de crédit à la consommation.

    D'autant plus en vivant seul(es), sans la charge des enfants.
    Il est nécessaire d'être patient avant de se faire plaisir... plutôt que d'acheter à crédit.

    C'est ce que je fais, lorsque je veux me payer mon ordinateur.

    Voici plusieurs années que j'en parle.

    J'achète un élément de temps en temps, pour monter cet ordinateur.

    Voici au moins 6 mois que j'économise.
    Certes, il sera un PC plus que performant.

    Mais en sept ans, je ne me suis jamais vraiment fait plaisir.
    Jamais de vacances ou de restaurant.
    Peut être cinq fois au bistrot, pour y boire un thé.

    Je n'ai pas de dette.
    Je peux dormir sur mes deux oreilles.

     

     

    Bonne journée, mon amie.

    Gros bisous. dédé.

    20
    Mercredi 12 Août à 20:26

    Bonsoir Simone

    Quoi qu'il en soit il faut payer

    Je te souhaite une bonne soirée, bisous

    19
    Mercredi 12 Août à 17:30

    Ah les expressions !!! en tous cas c'est bien expliqué.   Puisse la canicule reculer et en ce qui te concerne puisse-tu te bien porter...amitiés

    18
    Jacqueline
    Mercredi 12 Août à 15:37

    https://www.la-croix.com/Culture/Mort-Belle-Berry-chanteuse-groupe-Paris-Combo-2020-08-12-1201108839

    Bien trop jeune pour mourir .

     

    17
    Jacqueline
    Mercredi 12 Août à 15:06

    Véronique Sanson Rien que de l'eau (Video-officiel) M.Plus ...

     

    <cite class="iUh30 bc tjvcx">www.youtube.com › watch</cite>

     
    Paroles
    … À la terre des futurs vieux
    Rien que de l'eau, de l'eau de pluie, de l'eau de là-haut
    Et le soleil blanc sur ta peau
    Et la musique tombée du ciel sur les toits rouillés de Rio, oh…
    Elle
    Rappelle-toi comme elle est belle
    Et touche-la, elle sent le sel
    C'est un don miraculeux
    Elle
    C'est la naissance de la gabelle
    C'est l'oubliée des infidèles
    À la terre des futurs vieux
    Rien que de l'eau, de l'eau de pluie, de l'eau de là-haut
    Et le soleil blanc sur ta peau
    Et la musique tombée du ciel sur les toits rouillés de Rio, oh
    Toi
    Tu te caches dans les ruelles
    Et comme un païen qui appelle
    Les dieux pour qu'elle t'inonde
    Elle
    Oh tu sais, elle a le temps
    Elle est là depuis mille ans
    Elle te suit comme une ombre
    Rien que de l'eau, de l'eau de pluie, de l'eau de là-haut
    Et le soleil blanc sur ta peau
    Et la musique tombée du ciel sur les toits rouillés de Rio, oh
    Elle
    En attendant l'orage
    Elle te pardonnera ton âge
    Et l'argent de tes cheveux
    Elle
    Tu ne peux pas te passer d'elle
    Tu ne vivras jamais sans elle
    Tu n'auras que l'eau de tes yeux
    Rien que de l'eau, de l'eau de pluie, de l'eau de là-haut
    Et le soleil blanc sur ta peau
    Et la musique tombée du ciel sur les toits rouillés de Rio, oh
    Rien que de l'eau, de l'eau de pluie, de l'eau de là-haut
    Et le soleil blanc sur ta peau
    Et la musique tombée du ciel sur les toits rouillés de Rio, oh
    Source : LyricFind
    Paroliers : Bernard Swell / Véronique Sanson
     
     
     
     
     
     

     

                           Actuellement , c'est un peu le souhait  de chacun d'entre nous .

                                           La terre en aurait tant besoin .

    Par  ici,  seule la passiflore ne semble pas souffrir .  Elle n'a jamais été si belle et si fournie de fleurs comme de fruits.  Comme quoi ....

    Vous déposons des sourires et des pensées affectueuses Simone  .

    Prenez  surtout toujours autant soin de vous @ bientôt

    16
    nays
    Mercredi 12 Août à 12:17

    et c'est ce que mon grand père disait aussi ☺☺
    une dette doit être remboursée mais bcp se mettent dans la merde parce qu'ils font plus de dettes que leur capacité de remboursement ne le permet
    perso je déteste les dettes

    bibisous Simone  toujours aussi chaud ☺☺

    15
    Mercredi 12 Août à 12:13

    Intéressant article bonne journée bisous

    Fichier

    14
    Mercredi 12 Août à 12:03
    13
    Mercredi 12 Août à 09:17

    Toujours aussi intéressant de venir ici

    bises amicales

    12
    Jacqueline
    Mercredi 12 Août à 08:14

    Il vaut mieux ne pas en avoir .

    Cela permet de vivre plus serein .

    Celle de la France nous inquiète fortement .

    Qui en subira  les conséquences ?????

    Les générations futures  , hélas .....

    Passez une belle journée Simone

    11
    Mercredi 12 Août à 05:09

    Beaux proverbes des différents pays qui sont tous d'accord qu'on s'enrichit en payant ses dettes.

    Mais il y a aussi des dettes morales ...

    C'est un autre sujet !

    Je te souhaite un bon mercredi en attendant les orages qui viendront peut-être nous rafraichir un peu ! 
    Quelques ondées seraient vraiment les bienvenues ... 
    Gros bisoux, ma simone ♥
     
    10
    Mardi 11 Août à 19:01
    Dommage je ne peux lire la fin de chaque ligne le texte est trop large pour mon smartphone et je ne peux pas allumer mon pc actuellement pas de wi fi en raison d'une panne électrique. Bisous
    9
    Mardi 11 Août à 17:19


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :