•  

    S’estimer, pourquoi est-ce si difficile ?

     

     

    « Je ne m’aime pas », « Quand un homme s’intéresse à moi, j’imagine toujours qu’il me prend pour une autre »

    Lequel d’entre nous n’a jamais prononcé ou entendu l’une de ces phrases ? Elles font partie de notre quotidien et témoignent d’un mal très répandu : le manque d’estime de soi.

    Comment l’estime de soi s’ancre-t-elle en l’individu ? Pourquoi est-elle si fragile ?

    S’aimer correctement

    La nécessité de s’aimer suffisamment pour réussir dans l’existence a depuis longtemps été pointée par Freud.
    L’amour de soi se construit dans l’enfance. Dès l’âge de 2 ou 3 ans, l’enfant s’interroge sur son apparence physique, son pouvoir de plaire.

    La vision que nous avons de nous-mêmes est presque toujours sans rapport avec notre reflet objectif dans le miroir ou le chiffre de notre QI.

    Avoir une vision positive de soi-même permet de lutter contre l’adversité, de persévérer, alors même que l’horizon paraît bouché.

    N’oublions pas non plus cet impondérable que constitue notre place dans la fratrie. Notre éducation et nos premières expériences scolaires influencent largement notre foi en nous-mêmes.

    En matière de transmission psychique, on ne sait jamais avec précision de quoi sera fait l’héritage !

    En partenariat avec Psychologies

     

     

     

    S’estimer, pourquoi est-ce si difficile ?

     

     

     

     

     

     


    42 commentaires