• Vive le vent....vive le vendredi....

     

     

     
     Le sourire et le rire sont la meilleure des thérapies ; ne nous en privons pas .
    Lundi :
     Un homme demande à sa très jolie concierge :
     "- Est-ce que je peux vous faire la cour ?
     - Oui, bien sûr ... Je vais vous chercher le balai !"
     Mardi :
     A l ’école, la maîtresse demande à Toto de conjuguer le verbe marcher à tous les temps.
    Il répond :
     "- Je marche sous la pluie. Je marche sous la grêle. Je marche au soleil. Je marche dans la neige..."
    Mercredi :
     "- Est-ce vrai papa qu'en Afrique un homme ne connaît pas sa femme avant d'être marié ?
    Le père :  "- C'est vrai dans tous les pays du monde mon garçon !"
    Jeudi :
     Une mère dit à son garçon :
     "- N'oublie pas que nous sommes sur terre pour travailler.
     - Bon, alors moi, plus tard, je serai marin !"
     Vendredi :
     Le patient ouvre les paupières, reprenant tout doucement conscience après son opération et, voyant une tête penchée au dessus de lui, il bredouille : "- Alors docteur, l'opération s'est bien passée ?
     - Ah... Désolé mon fils ! Je ne suis pas ton médecin, mais Saint Pierre ! "
     Samedi :
    Un noir se promène avec un petit chimpanzé.  Voulant entrer dans une boulangerie où tous les animaux sont interdits, il demande à une jeune femme de passage si elle ne voudrait pas lui garder son petit singe pendant quelques minutes. La jeune femme accepte volontiers et joue avec la petite bête.  Passe une vieille dame qui demande :
     "- D'où c'est que vous avez eu ça ?"
     La jeune femme répond : 
    "- D'un Sénégalais !"
     Et la mémé de rétorquer : 
    "- Et ils n'ont rien remarqué à l'échographie ?"
     Dimanche :
     Un ivrogne bien imbibé monte dans un bus, s'installe et se met à crier :  "- Tous les types qui sont derrière sont des pédés, tous les types ceux qui sont à côté sont des cocus et tous les types qui sont devant, sont des connards !"
    Le chauffeur, entendant ça, indigné, freine brusquement et tous les passagers sont déséquilibrés. Il arrête le bus, attrape l'ivrogne par la chemise et lui demande d'un ton menaçant :
     "- Répète un peu. Où sont les pédés ? les cocus ? et les connards ?"
     L'ivrogne répond :
     "- Qu'est-ce que j'en sais moi maintenant !! Avec ton freinage à la con, tu les as tous mélangés !!"

       

     


  • Commentaires

    17
    Samedi 15 Octobre 2016 à 21:10

    bises et merci pour ces sourires ; le beau temps est revenu grâce à toi !

    16
    Samedi 15 Octobre 2016 à 17:03

    Bonjour,

    De jolies phrases qui font sourire.

    Ah le vendredi oui car le lendemain c'est le week-end.

    D'ailleurs bon week-end

    15
    Samedi 15 Octobre 2016 à 12:50
    14
    Samedi 15 Octobre 2016 à 12:49

    Bonjour ma douce,

    Merci pour les renseignements, demain je m'occupe de cela.

    Je pars en province, je n'ai pas trop le temps.

    Bon week-end, bisous.

    13
    Samedi 15 Octobre 2016 à 07:14

    Bon week end, plus doux ?
    Bisoux, chère simone

    12
    Vendredi 14 Octobre 2016 à 20:04

    Bonsoir ma chère Simone,


                       En Afrique, les hommes connaissent celles qui seront leurs femmes...avant leurs mariages.
                       Je mets un " s ", car ils peuvent avoir plusieurs épouses.
                       Un peu comme dans un troupeau de bêtes...où il n'y a qu'un mâle.
                       Faut dire tout de même qu'il arrive souvent que les jeunes épouses...soient encore des enfants.
                       Chez nous, les hommes qui pratiqueraient cette union... se retrouveraient derrière les barreaux.
                       En effet, ils seraient tous considérés comme de vulgaires pédophiles.                        Les fillettes hélas passent directement de l'enfance...à la maternité.
                       Et dire que ces lascars... n'aiment pas le cochon.
                       C'est un peu compréhensible...puisqu'ils se comportent comme des porcs.  oh.

                         C'est lorsque ma mère m'a dit que nous étions sur terre pour travailler...que j'ai pris peur.
                        Pendant de longues journées, j'ai cherché une solution...pour remédier à ce problème.
                        Croyant que j'avais trouvé l'idée géniale de l'année, j'ai dit à maman...que je m'engageais dans la marine.
                        C'est ce que je fis pour me sauver du dur labeur.
                        Hélas, sur mer c'est encore pire que sur terre.
                        Non seulement il faut trimer...mais le sol est mouvant sous nos pieds.                         C'est terriblement éprouvant.  

                        Bonne soirée, mon amie.
                        Bisous. dédé.






    11
    Vendredi 14 Octobre 2016 à 18:05

    j'attends ton montage alors :) et là je prend celle du lundi loll j'en connais un ici qui va vite avoir le balai lolllll

    ici aussi tout reste bien vert mais y'a une couche de nuages gris clairs  et il ne fait pas chaud

    demain j'irais en foret j'espère pas de pluie

     bisous et douce fin de semaine

    10
    Vendredi 14 Octobre 2016 à 11:28
    nays&

    hello Simone

    mdr et le rire et le sourire ne coutent rien :)

    bonne journée a toi

    bisous avec un grand sourire :)

    9
    Vendredi 14 Octobre 2016 à 10:40

    Tu me diras si tu vois l'image !

    8
    Vendredi 14 Octobre 2016 à 10:39

    Bonjour ma douce,

    C'est mon jour préféré !

    J'espère que tu auras mon image.

    Tu sais que je ne sais plus faire mon billet par Mozilla, les images ne se mettent pas.

    J'ai mis Chrome, il est plus rapide et plus de problèmes.

    Bonne journée, bisous.

    7
    Vendredi 14 Octobre 2016 à 08:01

    bien mélangé mais pas gentil se genre d'insultes enfin l'alcool ????

    bises et à bientôt

    lyly

    6
    Vendredi 14 Octobre 2016 à 05:40

    Des sourires pour bien commencer la journée ...

    Sa me dis !

    Bonne fin de semaine, marre de ne pouvoir rien faire ...
    Heureusement que thierry est plus patient.
    Bisoux, chère simone

    5
    Vendredi 14 Octobre 2016 à 00:24
    MDR la dernière trop đrole
    Bon week-end
    Gros bisous créoles
    4
    Jeudi 13 Octobre 2016 à 19:44

    MDR ... j' ai adoré tes petites histoires .

    Ici , grand vent mais pas encore de pluie , ciel tout noir alors ?

    Gros bisous marseillais du soir .

    Renée (mamiekéké).

     

     

    3
    Jeudi 13 Octobre 2016 à 19:26

     Bonsoir ma chère Simone,

             Je souris facilement.
             Mais je ne ris pas pour n'importe quoi.
             Malgré tout, j'ai une tête tout de suite enjouée...dés mon réveil.

             Un jour que j'étais attiré par la concierge de mon immeuble...j'ai osé lui demander si je pouvais lui faire la cour.
             Je n'ai jamais su si elle avait compris ce que je lui demandais... ou s'il s'agissait d'un quiproquo.
             En attendant, elle m'a rendu son balai...et je me suis mis à m'ouvrage.
             Je n'ai jamais récidivé par ma demande.  oh.


             Lorsque j'étais jeune, je n'avais pas inventé l'eau chaude.
             En effet, j'avais du mal à comprendre...ce que me demandait la maîtresse.
             Celle-ci me pria de réciter à tous les temps...le verbe marcher.
             Je me suis alors exécuté en commençant par:
             - "  Je marche sous la pluie " .
             - " Je marche sous la neige " .
             - "Je marche sous la gr..... ! " .
             Tous mes camarades de classe se sont mis à rire.
             Du coups, j'ai été collé pour avoir été à l'origine de cette rigolade.
             Il n'y a pas tellement longtemps... que j'ai compris la raison de cette punition.
             Faut dire que j'ai progressé sur le tard...en français.  oops.
             

             Bonne soirée, mon amie.
             Bisous. dédé.


    2
    Jacqueline
    Jeudi 13 Octobre 2016 à 18:27

    coolyeshe

    La soirée se terminant sur une note d'humour

    Que du bonheur .

    BISOUS SIMONE .



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :