•  

     

     

     

    Payer ses dettes permet de se soulager d'un poids.

                   
    Cette expression fait la morale en indiquant que lorsque l'on rembourse ses dettes, on s'enlève un poids qui nous soulage psychologiquement. L'enrichissement est donc moral et non pas pécuniaire dans cette locution. On peut désormais vivre l'esprit libre.Qui paye ses dettes s'enrichit
     
    Voilà un bien étrange proverbe, surtout si l'on s'arrête uniquement à l'aspect pécuniaire, car chacun sait qu'enlever de l'argent de sa propre bourse (lorsqu'on paye sa dette) appauvrit plutôt.
    Mais c'est oublier l'aspect psychologique de la chose : en effet, avoir des dettes est un poids qu'on porte et qui mine partiellement le moral (du moins celui des gens honnêtes ou scrupuleux).
    Une fois sa dette réglée, on s'est libéré de ce poids et on peut alors vivre sa vie pleinement sans remords, même si c'est sans argent, mais avec un 'enrichissement' purement moral.

    En réalité, cet ancien proverbe est très moraliste. Son existence était principalement là pour réguler l'économie et convaincre les emprunteurs qu'ils ne doivent pas oublier de rembourser leurs dettes (même si autrefois, l'usage de la force pour 'inciter' au remboursement était souvent monnaie courante).
     
    Qui paye ses dettes s'enrichit   

     

      États-Unis   Une fois payée, jamais imploré
      Maroc   Qui a payé ses dettes sent la satiété
      Tunisie   Celui qui pisse soulage sa vessie
      Espagne   Qui paye se repose
      Espagne   Celui qui paye (ses dettes) se repose... et celui qui touche se repose davantage !
      Espagne   Qui paie ce qu'il doit est propriétaire de ce qui lui reste
      Espagne   Qui paye ses dettes s'enrichit
      Pays-Bas   Un homme sans dettes est un homme riche
      Italie   Qui paye son débit, acquiert du crédit
      Pays-Bas   Qui paye ses dettes ne s'appauvrit pas
      République Tchèque   Qui paye ses dettes fait prospérer sa ferme
     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires